L'élite

L'élite

au firmament
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Répondre au sujetPartagez | 
 

 A balkan story

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Snarkk
Apprenti
avatar

Nombre de messages : 41
Date d'inscription : 12/12/2012

MessageSujet: A balkan story   Mer 12 Déc - 21:21

Une vidéo se lance. La caméra survole des collines et des forêts enneigées, quelque part dans une région reculée de ce monde. Un endroit où le son que vous entendez le plus n'est pas le ronronnement lointain et irritant des voitures, mais celui des loups.
La caméra finit par s'arrêter au niveau d'une clairière, où l'on peut voir deux hommes. Le premier, entièrement vêtu d'une combinaison noire, est prostré dans la neige. L'autre se tient debout, avec une flamme dans le regard qui contraste avec la froideur de l'environnement. La caméra fait le tour de ces deux hommes - Memento et Snarkk - avant de s'arrêter sur le visage du Grey Wolf.


Snarkk : Ici, on entend que les loups qui hurlent, à la vie, à la mort. Des loups qui hurlent car ils sont une meute.

Il tire une cigarette de sa poche, et l'allume.

Snarkk : Avez-vous une quelconque idée de ce qu'est une meute, ô mes frères ? Avez-vous déjà connu ce lien qui unit le corps et l'âme dans un ensemble supérieur, qui décuple vos sensations, vos sentiments et votre force ? Non, je ne pense pas. Et je vous envie, ô mes frères, car aujourd'hui j'avance dans la nuit noire et obscure, avec pour seul compagnon de route, l'incarnation des ténèbres de ce monde.

Il tourne son regard vers Memento.

Snarkk : Il est ce que votre monde a fait de lui. Il est le résultat ultime de vos lois, de votre ordre, de votre police, de votre cupidité, de votre mode de vie, de votre pensée même. Il est le produit de toutes ces vertus qui sont devenues vos cauchemars et vos vices les plus sombres. Memento, mes frères, est aussi fort qu'il parait faible, vous voilà prévenus. Car ce néant que vous apercevez en lui, que vous pouvez presque toucher ! Oui, ce néant, ô mes frères, est la porte ouverte vers le terrible monde des ténèbres ! Tout les agissements orduriers de l'humanité l'ont transformé en passage vers les ténèbres, il est juste qu'il devienne LE FLEAU QUI S'ABATTRA SUR VOUS !

Le visage du Grey Wolf est de plus en plus animé, tandis que Memento reste toujours stoïque.

Snarkk : Vous ne pouvez pas le comprendre. Oh, je sais, vous allez essayer. Pour certains, de toutes vos forces. Vous voudriez percer à jour les ténèbres ? Vous êtes bien vains. Car il n'y a rien. Il n'y a plus, plus rien d'humain en lui... ou plutôt, il y a trop d'humain, trop de faiblesses humaines. Toutes ces faiblesses et vilenies absorbées de force, par ma grâce, il les déversera sur vous. Et vous pleurerez, ô mes frères, vous pleurerez de ce que vous lui avez fait... CAR VOUS ÊTES TOUS RESPONSABLES !!

Il part dans un grand éclat de rire, et utilise des mimiques de maniéré.


Snarkk : Oh oui, vous vous dites : "Comment ? Que Quoi ? Cette loque, ce déchet humain, j'en serai responsable ? Allons, le nouvel arrivant est devenu barjo." Vous avez tort. Je l'étais déjà, barjo. Vous qui vivez dans un pays qui affame le monde, copine avec les dictatures partout dans le monde, vous laissez faire, passivement. Comme du bétail. Vous savez quoi ? VOUS ÊTES DU BETAIL ! Vous êtes le putain de veau sur lequel Memento va sauter à la gorge, et moi je vous abattrai d'un coup de fusil ! Car vous laissez les soi-disant puissants de ce monde transformer des hommes en... en ça.

Il tire sur sa cigarette, puis fait mine d'être triste.

Snarkk : Ooooh, mes petits... vous trouvez ça injuste ? Vous trouvez que cette logique est tirée par les cheveux ? Je vous emmerde. En mon nom, et en celui de Memento. Ce pauvre fou n'a plus de logique, moi j'ai la mienne. La votre est une petite... voyons voir... fabrication, ou... agglomération de toutes les idées mâchées, bâchées et rabâchées de ce petit monde méprisable...

Après une dernière latte, il jette sa cigarette à terre et l'écrase du pied, il semble de plus en plus agité de tics nerveux.

Snarkk : Vous êtes des humains. Je ne vous en veux pas pour ça, mais je sais de quoi vous êtes faits. Memento vous parait faible, différent, et vous allez vouloir le bouffer. Hélas, quoique vous en pensiez, vous êtes numéro deux de la chaîne alimentaire. Juste derrière le loup. Je veux dire... le Loup. Pas le cabot qui s'entoure d'un harem de chiennes, brandit un étendard qui n'est pas le sien et joue au Seigneur à Quatre Pattes en jappant, comme un gosse de sept ans avec un pistolet à bouchon prétendrait être membre des forces spéciales.

Il lève les yeux au ciel, respire un grand coup. Puis il cherche dans ses poches un objet, et en sort une clef, qu'il agite devant le caméra.

Snarkk : Ceci, ô mes fères, est la clef de votre survie. Lorsque Memento est attaché, il ne fait de mal à personne, et encore moins à lui-même.

Un sourire mauvais apparait sur ses lèvres.

Snarkk : Mais d'ici quelques semaines, je proposerai à quiconque le souhaite de tester l'utilité de cette protection. Vous connaitrez ainsi, dans toute sa splendeur, l'expression "ouvrir la boîte de Pandore".

Il éclate de rire, puis regarde à nouveau la caméra.

Snarkk : Ô, mes frères !

Fade out.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Snarkk
Apprenti
avatar

Nombre de messages : 41
Date d'inscription : 12/12/2012

MessageSujet: Re: A balkan story   Mer 12 Déc - 22:30

EPISODE 2

La caméra, posée sur un trépied, démarre sur un décor bien différent de la première vidéo. Nous sommes dans une petite pièce assez sombre. On peut voir le Grey Wolf sur une chaise, devant un ordinateur. Ce dernier est en train de fumer en parlant dans sa barbe. Il écrit quelques lignes au clavier, puis se tourne vers l'objectif en souriant.

Snarkk : J'aime bien les ordinateurs. C'est l'une des seules choses que j'ai pu apprécier chez vous, les yankees. C'est assez formidable tout ce qu'on peut faire avec, les montages vidéos, etc... vous l'oubliez trop souvent, mais il y a des endroits dans ce monde où l'on mange de la terre pour se meubler l'estomac, alors un ordinateur parait bien lointain dans ces conditions.

Il avance un peu sa chaise à roulettes vers la caméra.


Snarkk : Récemment par exemple, j'ai appris comment relier cette caméra à mon ordinateur, de façon à insérer des images alors même que la caméra enregistre ! Fascinant n'est-ce pas ? Je vais utiliser cette technique pour vous rassurer, vous débarrasser de toutes vos peurs. Si si, vraiment !

Il fouille dans ses poches et en ressort une de ses inévitables cigarettes, qu'il s'empresse d'allumer, avant de s'expliquer avec beaucoup de faux sérieux.


Snarkk : Je sais que la première impression que vous avez eu de Memento n'est pas... disons convenable. Je comprends que vous ayez pu trouver cela un peu... hmm... excessif ? Oui, excessif, c'est le mot. MAIS ATTENTION, Ô MES FRERES ! Et soeurs aussi hein, ne soyons pas sexistes ! Que disais-je ? Ah oui ! MAIS ATTENTION, Ô MES FRERES ET SOEURS, VOUS VOUS TROMPEZ !

Il se lève brusquement de sa chaise, exalté et triomphant.


Snarkk : Oui, je vous le dis une fois pour toute, Memento n'est pas que ténèbres et errance, il est avant tout, L'ESPRIT DE NOËL !!

Il écarte les bras, conquérant, et tient la pose quelques instants. Puis il s'approche de la caméra, l'image bouge et se tourne vers un autre coin de la pièce. On aperçoit dans la pénombre Memento, impassible, assis sur un fauteuil en cuir, toujours dans sa combinaison noire intégrale, mais affublé d'un chapeau de père noël sur la tête. Le Grey Wolf s'approche de lui.

Snarkk : Regardez ! Un accessoire, et votre vision du monde se trouve... BOULEVERSEE !! Oh... mais rajoutons un peu de GAIETE et d'ESPRIT DE NOËL à cette scène ! Oui, encore plus !

Il part dans un éclat de rire qui résonne sinistrement dans la pièce. Puis il prend un marqueur qui traine sur le bureau, s'approche de la tête de Memento... et lui dessine un grand sourire au feutre rouge sur le visage.

Snarkk : REGARDEZ ! Ô mes frères et soeurs. REGARDEZ à quel point Memento est l'esprit de Noël et tout ce qu'il représente ! Le PARTAGE, tout d'abord !

L'image grésille et change de canal. On peut maintenant voir les images d'une caméra de vidéosurveillance. Un gardien de prison frappe un détenu, puis fait signe à ses collègues de venir. Le détenu est à terre, et une dizaine d'hommes le frappent presque jusqu'à la mort. Puis, l'image change à nouveau et l'on peut voir le Grey Wolf, plus proche de la caméra, le visage neutre.

Snarkk : Regardez. Ô mes frères et soeurs. Regardez à quel point Memento est l'esprit de Noël et tout ce qu'il représente. La REUNION DE FAMILLE, ENSUITE !

L'image change à nouveau. On peut voir un homme, enchaîné au mur et encagoulé. Soudain une porte s'ouvre. Cinq hommes armées entrent et poussent à l'intérieur d'une cellule une femme âgée, une autre bien plus jeune, une fille et un jeune garçon. Ils retirent la cagoule du détenu, le giflent. Puis, deux des hommes commencent à attraper la jeune fille et à essayer de la violer. Le détenu se débat et hurle, mais ne peut rien faire. Les autres hommes déboutonnent leur pantalon.

L'image change à nouveau. Le Grey Wolf s'est agenouillé devant la caméra, la tête penchée de côté, le regard emplit de tristesse. On peut voir Memento dans son fauteuil, la tête penchée mais le chapeau du père Noël toujours bien accroché. Et ce sourire rouge.


Snarkk : Regardez. Ô mes frères et soeurs. Regardez à quel point Memento est l'esprit de Noël et tout ce qu'il représente. Les cadeaux et autres petites attentions qu'on offre...

Encore une fois l'image change. On peut voir un homme, prostré dans un coin d'une cellule grise. La porte s'ouvre, deux gardiens entrent. Ils portent des cartons, qu'ils jettent au fond de la cellule avant de refermer la porte. Des dizaines de rats jaillissent des cartons, l'homme hurle. Puis la caméra retourne à nouveau, et on peut voir en gros plan le Grey Wolf, le visage rempli de haine, l'oeil braqué sur l'objectif.

Snarkk : Regardez. Ô mes frères et soeurs. Regardez à quel point Memento est l'esprit de Noël et tout ce qu'il représente. UN BON REPAS !!

On bascule de nouveau sur la cellule. Un homme, agenouillé. Des cadavres de rats sur le sol. Alors l'homme prend un des rongeurs dans ses mains, l'apporte jusqu'à sa bouche... et commence à le dévorer tout cru. L'image coupe. Une seconde après elle revient, Le Grey Wolf la tient par une main et on le voit joue à joue avec Memento, les deux tout "sourire".

Snarkk : ET SURTOUT... JOYEUX NOËL A TOUS !!!!

Le Grey Wolf feint un large sourire en agitant la main, puis de l'autre attrape les mains liées de Memento pour les agiter dans un simulacre d'au revoir. Fade out.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
A balkan story
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Story] Into the darkness
» [Blog] Short-story : Winter tale
» [Story] L'Empire des Skrall Chapitre 2
» [Wii] Little King's Story
» [Blog] BIONICLE story

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
L'élite :: En coulisse-
Répondre au sujetSauter vers: