L'élite

L'élite

au firmament
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Répondre au sujetPartagez | 
 

 Angry & Bloody Christmas!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lily Blood
Retraité
avatar

Nombre de messages : 2638
Age : 37
Date d'inscription : 15/06/2009

MessageSujet: Angry & Bloody Christmas!   Ven 21 Déc - 22:40

Aujourd'hui, vous hésitez entre lire la merveilleuse promo' faite par les merveilleux Lily Blood, Galaad et Grandgousier, et aller à la recherche d'un emploi...
Mais souvenez-vous de votre dernière expérience professionnelle, lorsque vous veniez tout juste de vous faire licencier de cette superbe boutique de cadeaux où vous étiez depuis plus de quinze ans, et que vous vous êtes subitement retrouvé dans les pompes funèbres. Votre premier client qui passe en caisse, et où avec un grand sourire bien communicatif vous lui demandiez: « C'est pour offrir ? »
S'en est suivi un grand moment de solitude n'est-ce pas ?

A moins que vous hésitez à lire la promo' de ces trois compagnons d'infortune, et aller rendre visite à votre Tante du Finistère qui gère une grande ferme, avec des cochons, des ânes, des dindons, ou encore des chevaux...
Sauf qu'à la seconde où je vous parle, vous êtes en train de réaliser que votre petit(e) ami(e) a un rire tellement expressif, que vous avez l'impression de vivre au milieu d'une ferme en permanence !
A quoi bon allez rendre visite à toutes ces bêtes, alors que vous avez en votre possession, LA bête ?

Ou alors, vous hésitez à lire la promo' des Bi-Croquants et Lily, et aller au centre commercial pour faire quelques achats de Noël, puisque nous sommes en période de fêtes... Ça ne vous rappelle rien ?
Mais si pourtant, la fois où lorsque vous vouliez rejoindre le second étage pour rejoindre votre boutique préférée « Touslesmoulesburnespourcatcheur », en prenant l'ascenseur. Que ce dernier est resté bloqué et que vous étiez en compagnie d'un non-voyant, qui a passé plus de dix minutes à vous peloter les roberts en prétextant qu'il cherchait le bouton pour appeler de l'aide !
Alors certes, ça peut se révéler agréable, mais avouez quand même que vous avez autres choses à faire que de jouer les poupées gonflables pour handicapés.

Sérieusement, vous hésitez encore à lire la promo' concocté par le Messi, Ronaldo et le Zlatan des promotteurs ?...
Surtout que vous opterez pour la sécurité. Pas de mauvaises surprises (enfin ça c'est vite dit), pas de mauvaises rencontres (enfin ça c'est vite dit aussi), pas de mauvais choix (enfin, encore vite dit), que de bons moments (enfin...bref !). Alors pas une seconde à perdre, on se pose confortablement sur son siège, et on déguste la lecture... D'autant plus qu'il y a du rififi chez les Bi-Croquants, c'est suffisamment rare pour le mentionner :


Galaad : Il va vraiment falloir que vous vous enfonciez une bonne fois pour toute dans votre petite boite craniène aride comme le désert du Sahel que nous avons été sélectionnés pour concocter un repas de bienfaisance pour les enfants de Kronosie en difficulté, et non pas pour engraisser des oies afin de charger les rayons des grandes surfaces en foie gras !

Grandgousier : Alors sous prétexte que cela concerne des petits malheureux, on doit faire une entorse à nos principes ? J'aime autant vous dire que c'est pas demain la veille qu'on me fera distribuer d'la merde !

Galaad : D'une part, vous faites référence essentiellement à vos principes, et pas les miens, et d'autre part, je ne vois pas en quoi un aliment de choix gorgée de vitamines et de minéraux peut-être considéré comme de la merde !

Grandgousier : Mais c'est de l'eau bordel ! D'la merde !

Galaad : C'est de la salade ! Un aliment aux qualités nutritionnelles, diététiques et gustatives, qui nourrit de façon équilibrée ! Je ne vous permet pas de la traiter de cette façon !

Grandgousier : Vous, je vous soupçonne d'avoir passé un peu trop de temps avec Diamant Brut depuis notre arrivée à la FGB. Vos petits airs de lopettes gangrènes vos valeurs pour le gras qu'on vous a inculqué toute votre vie !

Galaad : Vous êtes sérieux ? Laissez-moi vous rappeler que c'est vous qui êtes en train de remettre en question cette journée caritative pour une simple feuille de salade sur un coin d’assiette...

Grandgousier : Oui bah c'est d'la merde !

Et voilà désormais nos deux Gallois dos-à-dos, les bras croisées et le menton relevé, révélant au grand jour, une fierté dont personne n'avait pu deviner auparavant. Du coup, le gala de charité à du plomb dans l'aile, et au rythme ou évolue la situation, les pauvres enfants vont devoir plier bagage et rentrer chez eux le ventre vide et sans le cadeau chacun prévu pour cette événement. Ah moins que...

Pendant ce temps, devant un centre de bienfaisance kronosien, une jeune femme fait les cents pas laissant de temps en temps échapper un grognement. Vu l’endroit où elle se trouve peut-être est-ce une personne que la vie n’a pas épargnée, une autre victime de la rudesse de la vie kronosienne. Approchons nous…
En y regardant de plus près cette silhouette semble familière, mais attendez oui c’est elle, il s’agit de la Beastlady Lily Blood ! Mais que fait-elle ici ?


Lily Blood : Je t’en ficherais moi ! Saleté de toubib il perd rien pour attendre, me faire du chantage à moi Lily Blood. Qu’il profite bien de ses derniers instants de répits, dès qu’il m’aura signé ce maudit papier je m’occupe personnellement de lui.

Mais de quoi peut bien parler la jeune lutteuse. Revenons quelques jours en arrière pour tenter de comprendre ce qui a bien pu se passer.



Centre hospitalier de Kronosie , bureau du chirurgien en chef.

Lily Blood est assise, seule, dans le bureau du Dr Leborgne, grand chirurgien de son état et accessoirement deuxième actionnaire du grand centre hospitalier de Kronosie (je vous laisse deviner qui en est le principal actionnaire tyrannique). La jeune attend, attend, attend… la patience n’étant pas le fort de la Beastlady, enfin sauf quand il s’agit de faire souffrir son prochain, Lily a dû trouver une occupation et pour tuer le temps quoi de mieux que de tester si les divers stylos et marqueurs du docteur fonctionnent correctement, bon après les essayer directement sur le bureau de ce pauvre Dr Leborgne n’est peut-être pas le plus judicieux des choix, le docteur risque de ne pas voir ça d’un très bon œil.
Ah mais voilà enfin le principal intéressé qui arrive. Il referme la porte derrière lui et là il stoppe net, écarquille les yeux, ouvre la bouche s’apprêtant surement à déverser toute sa colère sur Lily… mais bizarrement se ravise, ferme les yeux et commence à se masser les tempes tout en allant prendre place derrière son bureau redécoré par la Beastlady.


Dr Leborgne : Mlle Blood, je vous ai fait venir puisque votre séjour dans notre établissement touche à sa fin, vous êtes totalement rétablie et pouvez enfin partir pour notre plus grand soulagement…

Lily Blood : Comme c’est touchant, je suis pas encore partie que je vous manque déjà.

Dr Leborgne : Oui on va dire ça hum. Néanmoins vous êtes ici pour une autre raison. Voyez-vous je m’occupe à titre bénévole de gérer plusieurs évènements caritatifs et en ces périodes de fêtes nous manquons de cruellement d’âmes charitables pour nous aider et je me suis dit que vous tous les dégâts que vous avez occasionné durant votre séjour chez nous, la moindre des choses serait de nous prêter main forte.

Lily Blood : Dégâts ? Je vois pas du tout de quoi vous parlez.

Le docteur se saisie d’une main tremblante du dossier de la jeune femme et commence à lire.

Dr Leborgne : Quatre infirmières en arrêt maladie pour dépression, deux infirmiers en arrêt suite à divers fractures parce que je vous cite, vous ne vouliez pas perdre la main. Une dizaine de patients sont plongés dans le mutisme après leur avoir fait je ne sais quoi parce qu’ils vous aurez regardé de travers, bien sur ce n’est pas eux qui pourront nous dire ce qui leur est arrivé. Et pour finir cinq démissions parmi notre personnel le plus compétent. Et je ne compte même pas les dégâts matériels.

Lily Blood : De quoi vous vous plaignez, à moi toute seule j’ai fait accroitre votre chiffre d’affaire en augmentant le nombre de vos patients et en diminuant vos effectifs, limite je devrais toucher un pourcentage. Et pour me remercier vous voulez que j’aille faire le guignol pour des déchets mais j’ai un travail à reprendre moi et ça prend du temps de pourrir la vie des gens. Allez comme je suis sympa je vais vous aider, à votre place je ferais bosser un peu tous les gens qui se trouvent dans votre hôpital, sous prétexte que c’est paralysé ou cancéreux ça reste couché toute la journée, une bande de feignasses ouais.

Et voici notre bon docteur se massant à nouveau les tempes, il faut dire que ces migraines fulgurantes ont commencé à apparaitre quelques jours après l’admission de la Beastlady, mais ne soyons pas mauvaise langue pour attribuer une quelconque relation entre ces deux évènements.

Dr Leborgne : Mlle Blood, je voulais y aller en douceur mais vous ne me laissez pas la choix. Pour la forme je vous ai posé la question mais en réalité vous le ferez que vous le vouliez ou non, si vous refusez je m’arrange pour faire un certificat médical que j’adresserais à la FGB et je vous interdis formellement de lutter pour divers raisons, j’ai fait des années d’études et je peux vous trouvez un nombre incroyables de symptômes. Vous m’avez pourri la vie pendant tous ces mois et je tiens enfin ma vengeance…

Le docteur n’a pas le temps de finir que Lily Blood est déjà debout en face de lui un coupe papier dans la main, le regard d’assassin qu’elle lui lance pourrait tétaniser le plus brave des héros. Leborgne est parcouru d’un frisson, il a failli un bref instant se laisser envahir par la peur mais regroupant tout son courage il se redresse pour faire face à la jeune femme.

Dr Leborgne : Vous ne m’intimidez plus, vous pouvez me faire disparaitre mais un autre s’occupera de faire le certificat à ma place, j’ai tout prévu.

Lily Blood lève le coupe papier et l’abat violemment achevant ainsi le bureau du Dr Leborgne puis la jeune femme regagne sa chaise et s’assoit en balançant un pfff de résignation.

Lily Blood : Alors qu’est ce que je dois faire ? Faites bref que je parte au plus vite d’ici pour ne plus voir votre sale face.

Dr Lebourgne : Ça ira vite (le docteur tend une enveloppe), tout est écrit ici, vous ferez équipe avec deux autres personne, et amusez vous bien ….

Nous voilà de retour devant le centre bienfaisance, Lily Blood est donc là pour attendre ses futurs partenaires de charité. Tout ceci n’annonce rien de bon pour la suite, surtout pour les deux personnes qui vont devoir supporter la jeune femme pour ses fêtes mais un miracle de moel est toujours possible.

Lily Blood toujours aussi furieuse : Bon ça pourrait être pire, du moment que personne à la FGB n’est au courant je devrais pouvoir m’y faire.



De retour à l'intérieur de la salle ou sera organisé l'événement, la situation entre Grandgousier et Galaad n'évolue pas beaucoup, le deux hommes étant toujours en désaccord au sujet de la feuille de salade sur le coin de l'assiette. Jusqu'au moment ou Galaad aperçoit Lily Blood à l'extérieur :

Galaad : Bon ! Puisqu'il paraît impossible de se mettre d'accord, je vous propose de laisser une autre personne prendre la décision finale.

Grandgousier : Et vous pensez à qui, si ce n'est pas trop vous en demandez ?

Galaad : Vous vous souvenez lorsque nous avons été choisis pour mettre en place cette journée ? On nous a bien stipulé qu'une troisième personne sera mis à notre disposition n'est-ce pas ?

Grandgousier : Effectivement ! Un commis qu'ils disaient. Enfin pour des raisons de clarté, on dira un larbin de cuisine.

Galaad : Hé bien figurez-vous que notre larbin vient de pointer le bout de sa ganache à l'entrée. Voyez un peu ça dehors.

Grandgousier : Alors déjà que je l'ai un peu mauvaise parce-qu'il est en retard, mais en plus, je dois constater que notre larbin et une larbine. La pauvre va entendre parler du Pays de Galles, c'est moi qui vous le dit !

Les deux Gallois s'approchent d'un pas décidé vers la porte de sortie (ou d'entrée, c'est comme vous voulez) afin d'interpeller Lily Blood. A cet instant, ils ignorent complètement à qui ils ont affaire, d'où cette première prise de contact qu'ils risquent de sévèrement regretter dans les secondes à venir :

Galaad : Alors la cagaude, on se lime les ongles pendant que les tauliers se coltinent ton boulot ?

Grandgousier : Toi tu files déjà un mauvais coton. Laisse-moi mettre les choses aux...

Lily Blood : Les choses au quoi ? Cagaude ? Déjà premièrement vous avez de la chance qu’il y ait du monde, de deux quels ongles, de quoi vous parlez ? De trois quel boulot ? De quatre, vous êtes qui ? De cinq…. Lily stoppe net en voyons les Bi-Croquants tenter de compter sur leurs doigts) . Non en fait laissez tomber.

La jeune femme pousse un long soupir de résignation avant de reprendre.

Lily Blood : Vous devez être là pour … et bon dieu continuez à compter sur vos doigts et je ferais en sorte qu’il vous reste que des moignons !!!! On se concentre ! Vous devez être là pour ce stupide truc de charité et vu vos dégaines ça doit être pour une pièce de théâtre ou un truc du genre…

Les deux lutteurs de FGB répondent simultanément par un nom de la tête, puis se lance un regard interrogateur, pourquoi leur larbin s’énerve-t-elle ?
De son côté l’expression de Lily change tout à coup, vient-elle d’avoir une révélation ?


Lily Blood
: Oooh non ! Tout mais pas ça, ne me dites pas que c’est avec vous que je dois faire équipe pendant les fêtes ?

Les Bi-Croquants répondent par l’affirmatif.

Lily Blood : Formidable, je vais devoir me coltiner deux mecs tout droit sorti des Visiteurs ! (Lily Blood prend une pause ….) . Bon écoutez-moi les deux gusses, j’ai pas demandé à être là et encore moins à faire équipe avec vous, si vous ne me cherchez pas tout se passera bien pour vous, pour être sûr que vous n’oubliez pas ça, souvenez-vous que nous allons être dans une cuisine remplit d’objets divers tel que des couteaux, des hachoirs, des p’tites cuillères et j’en passe et que je pourrais très bien m’en servir sur vous.

Sa phrase même pas finie que les deux Gallois avaient déjà pris la peine de reculer de quelques pas, Grandgousier s'abritant bravement derrière Galaad. Certes, il en faut vraiment pas beaucoup pour impressionner les deux hommes, mais force et de reconnaître que la lutteuse a su rapidement avancer les arguments qui ne rassure pas. C'est l'attitude bien plus fébrile que Galaad tente de répondre :

Galaad : Nous on veut juste savoir si on doit ajouter une feuille de salade avec la viande. Tous ces objets coupants, contondants, cisaillants et autres j'en passe que vous venez de citer, ma bonne dame, n'ont pas lieu d'être évoqués, il me semble...

Grandgousier : Bon à part peut-être la petite cuillère...

Galaad : Là maintenant Grandgousier, si j'ai un conseil à vous donner, c'est de l'écraser pour un moment, car même si la petite cuillère ne taille pas la chair d'ordinaire, mon intuition me fait croire que ça pourrait s’avérer être le cas dans les secondes qui viennent si nous ne coopérons pas...

Grandgousier : Ah ! Vous aussi vous avez les jambonneaux qui claquent ? C'est vrai qu'elle fait flipper. Putain ce qu'elle fait flipper !

Galaad : C'est pour ça qu'on va pas pas prendre le risque de jouer aux cons. On va sagement écouter et s'exécuter.

Grandgousier : En gros, on devient les larbins de la cagaud... de la jolie plante ?

Galaad : Parce-que vous avez une autre solution à me proposer ?

Grandgousier : Non !

Galaad : Alors on ferme sa mouille et on subi !

Grandgousier
: D'accord !

Ils tournent de nouveau la tête vers Lily Blood :

Galaad : Alors ? Salade ou pas salade... S'il vous plaît ?

Le suspense est insoutenable, à deux doigts d'atteindre son paroxysme, le destin du plat concocté pour les enfants repose sur les épaules de Lily Blood désormais. Auront-il droit à une petite feuille de salade sur le rebord de l'assiette finalement ? Mais aussi, est-ce que la toute nouvelle association entre les Bi-Croquants et la redoutable Lily Blood va avoir un avenir en cette période merveilleuse que sont les fêtes de fin d'année ? Pour le savoir, rendez-vous pour de prochaines aventures entre les trois athlètes de la Fédération de la Grosse Baston.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bi-Croquants
MAIN EVENTER
avatar

Nombre de messages : 1423
Localisation : A la cantine
Date d'inscription : 29/04/2012

MessageSujet: Re: Angry & Bloody Christmas!   Sam 29 Déc - 14:12

La salade de la discorde
Nous retrouvons les Bi-Croquants ainsi que Lily Blood là où nous les avions laissés c'est-à-dire dans le centre où ils doivent préparer les repas des fêtes de fin d’année pour des enfants kronosiens démunis.
Les deux Gallois se dirigent vers les cuisines tout en discutant assez bas pour ne pas être entendus suivis quelques mètres derrière de Lily Blood qui se demande encore comment elle a pu en arriver là.


Galaad : Je vous signale que nous en sommes toujours au même point concernant la verdure de nos plats. Il va bien falloir que vous arrêtiez de faire votre mouille de porc cul noir du Limousin et reconnaissiez tous les merveilleux avantages que procure la salade.

Grandgousier : Nous n’en serions pas là si vous aviez pris la bonne décision dès le début en étant du même avis que moi. Et je croyais que la dame qui nous suit devait nous départager.

Galaad : Oui mais il n’était pas prévu que la dite dame soit aussi peu coopérative. Vous savez les femmes sont assez changeantes et leur saut d’humeur peuvent être dangereux, c’est comme une bête sauvage, quelques minutes d’inattention et c’est nous qui allons lui servir de repas.

Grandgousier : Votre connaissance sur la gente féminine m’impressionne dommage qu’il n’en soit pas de même pour la verdure. Mais il va bien falloir se décider à lui demander, sinon vu la tournure des événements les assiettes vont être vides. Si c’est une bête sauvage appâtez-là avec un bon saucisson à l’ail pendant que moi je m’approche discrètement et lui assène la question.

De son côté Lily Blood observe les deux hommes qui continuent de marmonner dans un coin des cuisines, la jeune femme a entendu quelques bribes de leur discussion et se doute qu’ils ont quelque chose à lui demander (oui Lily a une excellente ouïe) mais visiblement son discours a eu l’effet voulu en créant de la crainte à son égard ce qui au départ amusait la lutteuse mais là ça devenait pénible. Après tout plus vite cette histoire de repas serait finie plus vite elle pourrait s’occuper d’affaires intéressantes.

Lily Blood : Bon ça suffit, on dirait deux vieilles commères à un bal costumé, dites-moi quel est le problème qu’on puisse commencer.

Nos deux Gallois n’en attendaient pas plus et les voilà repartis dans un débat sur « avec ou sans salade ».

Lily Blood : Je vois pas où est le problème. Le repas c’est pour qui ?

Galaad : Des enfants pauvres.

Lily Blood : Et ils mangent quoi s’ils sont pauvres ?

Grandgousier : Pas grand-chose.

Lily Blood : Bah voilà, vous mettez une feuille de salade dans chaque assiette et ça sera déjà mieux que ce qu’ils mangent d’habitude ou du moins ça les dépaysera pas et en plus ça nous prendra pas trois plombes. Faut pas habituer les miséreux au luxe, ils risqueraient d’en redemander.

Galaad et Grandgousier restent bouche bée face à ce qu’ils viennent d’entendre, ils doivent même commencer à regretter d’avoir voulu l’avis de la jeune femme. Ils reculent discrètement de quelques pas afin de pouvoir échanger leurs impressions sans être encore une fois entendus.
Galaad : Pour la salade, c'est réglé, on ne revient plus dessus. Par contre, je commence à sévèrement douter quant à l'implication de la cagaude. Il va falloir ruser, car lui filer les clés de la boutique risquerait de mettre à mal notre réputation dans le domaine culinaire et toute notre crédibilité qui va avec.

Grandgousier : Et il serait pas plus simple de la faire dégager ? Non parce-que ça serait aussi rapide à faire qu'un œuf sur le plat, vous savez.

Lily Blood : Hey ! Les deux putois de cambrousse, ramenez vos culs crasseux par-ici !

Grandgousier : Tout d'suite madame !

Galaad : Aussi rapide qu'un œuf sur le plat hein ? Vous parler d'une lop' !

Grandgousier : C'est moi que vous traitez de lop' ?

Galaad : Elle vous a sifflé, et vous avez dressé vos petites oreilles de Cocker comme si elle allait vous filer un os à ronger. Croyez-moi, dans le genre « je veux jouer les gros durs alors que j'ai les miches qui font des vagues », ça se pose parfaitement bien là !

Grandgousier : Ouais bah, faudrait pas voir à pousser la charrue dans les orties, voire il ne faudrait pas mettre mémé devant les bœufs ! Car à force il se pourrait bien que le Cocker se mette à lui bouffer les mollets !

Lily Blood : Bon ! Ça vient ?

Grandgousier : Voilà voilà oui.

Les deux Bi-Croquants filent de nouveau vers Lily Blood pour s'arrêter devant une affiche placardée sur un mur que pointe du doigt la lutteuse. Alors si Lily arborait sa tête des mauvais jours depuis le début, ce n'est certainement pas à cet instant que ça devrait changer, bien au contraire, puisque l'affiche indique le menu qui a été imposé aux trois lutteurs. Un menu qui bien évidemment est aux antipodes de celui qu'avait imaginé les braves Gallois. Il n'y a même pas de salade, c'est pour dire !

Lily Blood : En fait, depuis mon arrivée, vous êtes en train de vous payer ma tronche, n'est-ce pas ?

Galaad : Ah bon ?

Lily Blood : Enfin, si je pars du principe que ça fait trois plombes que vous m'emmerder pour une feuille de salade, alors que je constate sur le menu prédéfini qu'il n'est pas question de plante potagère que ce soit, j'en déduis que vous vous êtes royalement foutu de ma gueule. Je me trompe ?

Grandgousier : Un menu ? Comment ça un menu ? Ou c'est qu'il y a un menu ici ?

Lily Blood : Devant vos mirettes abrutis !

Grandgousier et Galaad regardent tout autour d'eux, sous le regard déconcerté de Lily Blood.

Lily Blood : Vous le faites exprès ? Vous avez réellement décidés de m'acculer contre les cordes ? De me pousser à bout ? Vous prenez de sérieux risques en jouant à ce jeu-là avec moi. Qu'est-ce qu'il y d'inscrit sur cette affiche en titre et en gros ?

Galaad : Ah là ? Main nous on en sait rien, on sait pas lire !

Lily Blood : "Menu", en quatre lettres seulement. Vous êtes des glands à ce point ?

Grandgousier : A la rigueur s'ils avaient illustré le bout de papier avec quelques croquis, ça nous aurait peut-être mis la puce à l'oreille, mais ils ne se sont même pas donnés la peine de le faire ces cons-là, pas étonnant qu'on ne s'en aperçoit pas du coup.

Lily Blood : Pas étonnant ?

Galaad : Bah ouais ! C'est pour cette raison que nous avons pris l'initiative de réaliser le menu nous-mêmes. On pensait que les administrés de Kronosie avaient fait confiance au talent incontestable et incontesté de la tambouille made in Bi-Croquants !

La relation entre Lily Blodd et les deux garçons vient de franchir un cap. Lily en sait maintenant davantage sur la personnalité des Gallois. Pas sûr pour autant que ça puisse la rassurer, bien au contraire. Va-t-elle être en mesure d'accuser ce coup-là ? Et surtout va-t-elle être capable de réagir afin de limiter les dégâts que cela pourrait causer à ce dîner ?

Lily Blood : Donc écoutez-moi bien, je vous le répéterai pas deux fois. En entrée il faut préparer un Ma… hein ? Un Magna Cauda ? C’est quoi ce truc ?

Lily se tourne vers nos deux gallois espérant une réponse… mais rien, les hommes se tiennent le menton comme plongé dans une intense réflexion. La jeune femme hausse les épaules, après tout ce n’est pas elle qui va préparer ce Matruc. La lutteuse continue donc à lire.

Lily Blood : Pour le plat principal vous devrez faire du Barbue sauce Dégléré. Gné ? Rien que le nom donne pas envie.

Nouveau coup d’œil vers les Bi-Croquants qui hochent la tête, visiblement ils connaissent leur affaire.

Lily Blood : Et pour finir le dessert, du … Chaussisson ? Ils sont allés le chercher où celui qui a fait ce menu ? Bah c’est pas mon problème, les gars c’est à vous de jouer maintenant.

Galaad et Grandgousier ne disent mot, ils restent plongé dans leur pensées.

Lily Blood : Hé ho !

Pas de réaction.

Lily Blood : M’obligez pas à sortir la petite cuillère.

Les deux hommes en ignorant totalement Lily se tournent face à face et commencent à discuter entre eux.

Galaad : Je pense que cela parait évident.

Grandgousier : Aussi évident que le fait qu’on ne met pas de salade dans une assiette.

Galaad : Ah ne recommencez pas avec ça.

Grandgousier : En attendant elle aurait pu nous le dire.

Galaad : Que voulez-vous, tout le monde n’a pas notre force de caractère pour reconnaitre ce genre de chose…

Lily (les interrompant) : Mais de quoi vous êtes en train de parler les deux cinglés là ? J’ai l’impression d’être légèrement concernée.

Galaad : Ma p’tite dame, faut pas avoir honte, vous auriez pu nous dire que vous aussi vous ne saviez pas lire.

Grandgousier : C’est que c’est compliqué à déchiffrer tous ces signes. Mais de là à inventer des noms de plats…

Et voilà que la jeune femme commence à se masser les tempes, exaspérée elle appelle (du moins elle attrape violemment un pauvre employé qui passait par là) et lui ordonne de lire le menu, évidement ce dernier répète mot pour mot ce qu’avait lu Lily.

Galaad : Je vois, c’est donc celui qui a rédigé le menu qui ne sait pas écrire.

Grandgousier : Ou qui ne connaît rien à la cuisine.

Galaad : C’est pas faux.

Lily Blood n’y tient plus et s’apprête à déverser sa colère sur les deux hommes mais se ravise vite fait, une idée brillante vient de germer dans son esprit tordu. Si elle joue bien le jeu et arrive à leur faire croire à une conspiration culinaire, cette corvée de Noël pourrait tourner court et cerise sur le gâteau saboter ce truc débile de bienfaisance.

Lily Blood : Bon ! A la seconde ou on se parle, la seule certitude que nous avons, c'est que ni moi, ni vous deux, et ni ce valet, connaissons la signification des trois plats qui nous sont imposés. Là ou je veux en venir, c'est que si aucun de nous savons ce qu'est un Magna Cauda, du Barbue sauce Dégléré, et un Chaussisson, je serai particulièrement surprise que les progénitures pouilleuses en sachent davantage... Balancez cinq patates à l'eau dans leurs gamelles et intitulez le plat comme stipulé sur le menu. Croyez-moi, ils ne verront pas la différence et ne chercheront même pas à connaître l'identité de leur bouffe.

Grandgousier : Vous voulez dire que je peux leur concocter mon fameux demi-pigeonneaux aux pruneaux tout en leur faisans croire que c'est autre chose ?

Lily Blood : Par exemple.

Galaad : Vous voulez qu'on mente aux enfants ?

Lily Blood : Je ne sais pas, si vous êtes soudainement en mesure de déchiffrer le Magnat Cauda, on fera comme vous et on s'improvisera Saint-Hommes auprès des gamins. Mais d'ici-là, si vous voulez mon avis, ils crèveront de faim... Enfin je dis ça...

Grandgousier : Le demi-pigeonneaux, c'est parfait ! Je m'en charge.

Galaad : Et pour le dessert ?

Lily Blood : C'est Noël. Et a Noël la tradition, c'est l'orange. Alors orange pour tout le monde. Et je m'en charge, ça devrait pas être trop chiant à préparer.

Grandgousier : Reste plus qu'à se mettre d'accord pour une entrée que se chargera d'exécuter Galaad.

Galaad : Je m'occupe de la salade !

Tout était parfaitement bien huilé. Lily avait su faire preuve de roublardise afin d'attaquer une bonne fois pour toute les festivités, mais il faut croire qu'avec les Bi-Croquants tout ne doit jamais correctement se terminer. Et si tous les chemins mènent à Rome, avec eux, tous les menus mènent à la salade et donc, au conflit...
Et c'est une fois de plus le retour du tube de Noël : Cacophonie Style. Grandgousier et Galaad s'en donnant à cœur joie de se postillonner dessus au nez et à la barbe d'une Lily Blood en décomposition faciale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Angry & Bloody Christmas!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» We wish you a merry christmas ...
» For Bloody Honor (Russie 1918-1922)
» Bloody April
» Bloody Mary acte II : Ladoce de Lorso
» jack skellington (Nigthmare before christmas)

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
L'élite :: En coulisse-
Répondre au sujetSauter vers: