L'élite

L'élite

au firmament
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Répondre au sujetPartagez | 
 

  Los Hijos de la Gran Puta.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Los Huertas
Jobber


Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 16/05/2014

MessageSujet: Los Hijos de la Gran Puta.   Sam 17 Mai - 18:31

La route rectiligne et semblant venir et d’aller nulle part traverse l‘immensité des plaines québecoise. La chaleur émanent du bitume trouble la vision du convoi composé d’un camion suivi par une vingtaine de motards. Le camion est en fait un plateau transportant deux Superbes Harley Davidson. Derrière , Tito Huerta, cheveux aux vent roule en tête de son club de motard: Los Pistoleros 666. Enfin, le convoi s’arrête devant la porte d’un pénitencier d’état Canadien. Le chauffeur du camion saute de sa cabine et monte sur le plateau afin de détacher et descendre les motos.

Tito Huerta: Arrète hijo de puta! Si tu tiens à tes cojones, je te conseille de ne pas poser les mains sur ces bécanes!

Tito fait un signe de tête, et deux Pistoleros sautent sur le plateau pour descendre eux même les engins. Une fois fait le chauffeur semble attendre.

Le chauffeur:Ca fera 500 dollars por favor!

Nouveau coup de Tête de Huerta en direction des pistoleros. Les deux hommes passent le chauffeur à tabac avant de le jeter dans son bahut. Le camion démarre, cale puis part péniblement. Après quelques minutes d’attente dans un silence quasi-total, seulement troublé par le bruit des gorgée de téquilla et les aspirations sur les cigares bon marché, les portes du « Pénitencier du Castor castré » s’ouvrent enfin. Deux hommes en sortent, aucune expression visibles sur leurs visages tannés par le soleil. Pancho Huerta et Indio s’approchent de Tito qu’il n’avait pas vu durant toutes leurs détentions. Les retrouvailles se font sans débordement de joie, Tito et Pancho s’attrapent brièvement et virilement par les poignets et Indio fait un hochement de tête presque imperceptible. Tito se retourne et claque des doigts.

Tito Huerta: Campa por favor!

Campa, un gros mexicain barbu amène a son chef deux gilet de cuir. Pancho et Indio sortent et jettent leurs chemises au sol et enfilent les gilets aux couleurs des Pistoleros 666. Indio enfourche sa bécane sans cérémonie, mais Pancho lui, caresse le réservoir, comme s’il retrouvait une jeune maîtresse

Pancho: Comment va mama?

Tito: La dernière fois que j’ai voulu aller la voir en taule, elle m’a dit d’aller me faire foutre et que la dope que je lui avait refiler était trop coupée. Si je lui refourgue encore de la mierda elle me fera couper los cojones et me les servira en garniture de tacos!

Pancho: Elle a l’air d’aller!

Tito: Claro que si!

Pancho: On va où?

Tito: En Europe,j’ai trouvé un truc pour tabasser du chingos sans être inquiété. Et sans qu’on nous fasse chier avec des papiers en règles Mieux, on va palper un paquet de pesos pour ça!

Pancho: Puta madre! Me dis pas que c’est encore de la Lucha Libre! Hors de questions que je me sape en moule burnes multicolores et que je foute un masque à la con. Ce beau visage est fait pour faire mouiller les chicas! Et c’est où ton cirque?

Tito: Chez ces peones de Francais. On va rejouer Camerone on ice à ces culos blancos. On va leur faire chier du sang et bourrer leurs murejes. Une fédération qui s’appelle Fédéracion de la Grande Castagna, on ne peut que s’y plaire!

Pancho: Ay Caramba, ça me plait déjà plus! Et on y va comment ? Je suppose que tu dois avoir autant de mandats au cul que de morbacs sur la chatte d’una puta de Vera Cruz.

Tito: On y va en cargo, el capitan me doit un service. Y Tu Indio, ça te plait? Tu veux faire un truc avant?

Indio: Boire…Baiser.

Tito: AY CARAMBA ! Ça me plait comme programme. Figure toi que le bateau est remplie de greluches Brésiliennes prêtent à vendre leur gros culos sur les périphériques européens! On va leur jouer la croupe du monde avant l’heure!


Tito lève le bras et toutes les motos crachent les flammes.

Tito: VAMONOS HIJOS DE LA GRAN PUTA!

Tous le Gang démarre dans un nuage de poussière vers le port pour embarquer vers L’Europe tels des conquistadores à l’envers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Randy Madness
Star
avatar

Nombre de messages : 701
Date d'inscription : 14/07/2011

MessageSujet: Re: Los Hijos de la Gran Puta.   Jeu 29 Mai - 10:34

Nous sommes à l'extérieur, devant le " Santa Anna" le bar qui sert de QG aux Pistoleros666. Indio astique sa Harley. Il ne laisse à personne le soin de toucher sa bécane, pour un biker , sa monture est ce qu'il y a de plus personnel et intime. On peut se prêter sa petite amie mais jamais au grand jamais vous ne verrait un Pistolero préter sa moto à un autre. Indio s'affaire donc sur son engin quand JiJi arrive devant le bar.

JiJi: Hola Indio, como estas? Puis -je m’entretenir avec Tito?

Sans un mot et avec un coup de menton, l’aztèque indique au journaliste que Huerta est à l’intérieur. L’interviewer monte les première marches en bois quand Indio le siffle.

JiJi: Que pasa?

Toujours silencieux, Indio se tapote le nez avec son index puis continue de s’affairer sur sa moto. JiJi Fronce les sourcils et entre dans le bar. Une vision Apocalyptique s’offre à lui. Tous les pistoleros sont ivres morts en train de cuver. Certains sont sur le sol, d’autres recouvert de Danseuses à moitié nues et toutes aussi ivres. Une forte odeur d’alcool et de vomi embaume la « cantina ». L’interviewer aperçoit une table où se trouve les jumeaux Huerta. L’un est assis et à la tête penché en arrière, une rondelle de citron collé sur le front. L’autre, torse nu a la tète entre les seins couvert de cocaïne d’une chicas allongée sur la table. Jiji se remémore le geste d’Indio et sait maintenant lequel des deux est Tito. Avant de réveiller le Culo Malo, il passe son index sur un sein et se frotte les gencives avec un peu de poudre blanche.

JiJi: Oh Tito, réveille toi compadre! Il est 15heures!

Le mexicain lève péniblement la tête.

Tito Huerta: Puta madre , j’ai une troupe de mariachi dans la cabeza! Qu’Est-ce que tu veux Gringo maricon?

JiJi: Bon sang Huerta, Tu as bousillé le van des Outcasts. C’est comme ça que tu te prépares à leur probable vengeance?


Tito Huerta: Claro que si! C‘est le meilleurs des entrainements, et puis puta madre de quoi tu me parles?

JiJi: Tu regardes pas la télé? Les Outcasts sont furieux, ils veulent vous faire bouffer vos couilles, vous traites de fils de putes, d’incestes avec vos parents, de baiser des animaux et je vous fait grâce des propos racistes et autres clichés sur les latinos.

Tito Huerta: Rien à foutre! Yo cago en el leche de su madre!

JiJi: Hein?

Pancho émerge un peu de sa cuite. La rondelle de citron tombe de son front.

Pancho Huerta: Il chie dans le lait maternel de leur mère! Il traite la madre de pute?

Tito Huerta: Si Hermano, il semblerai que la réputation de la Madre ait franchi l’atlantique.

Pancho Huerta: Claro, mais quand même, dire qu’on baise avec el viejo… Suis même pas certain de savoir qui s’est exactement. En tout cas j’ai jamais fourré un animal. J’ai vu une fois Indio besogner une chèvre, mais est-ce vraiment un animal?

Tito Huerta: Puta hermano,  avec ce genre de propos tu donnes du grain à moudre à ces culos blancos sur les clichés tiers mondistes! Remarque il est vrai qu’ Indio a du baiser tout ce qui tient sur quatre pattes.

Pancho Huerta: Une carpe, ça n’a pas de pattes et pourtant!

JiJi: Mais c’est tout ce que ça vous fait? Vous prenez les Outcasts à la légère?

Tito Huerta: On les prends pour ce qu’ils sont. On a démoli leur Combi alors Sammy et Scooby sont pas contents. Ils gueulent, ils menacent, ils insultent. Ils font ce pour quoi la FGB les paye non? Tu crois que c’est les premiers a vouloir nous faire bouffer nos huevos? Tous ces culeros tiennent le même discours. Ceux là ont du mascara c’est tout.

Pancho Huerta: J’espère que lorsqu’ils me boufferont los cojones, ils me mettront un petit coup de langue d’abord. Il parait que ça a la langue soyeuse les punks à chiens. C’est la bière chaude qui adouci les muqueuses il parait.

Tito Huerta: J’espère surtout qu’on les aura vidées dans des chicas avant, faudrait pas que Sammy et Scooby aient une indigestion.

Tito et Pancho: AHAHAHAH!

JiJi: Bref vous vous foutez de tout! Même s’ils bousillent vos bécanes?

Tito Huerta: On en volera d’autres!

Jiji: Sur le ring, ils ne sont pas manchots et ont plus d’expériences et de technique que vous.

Pancho Huerta: Pas grave, on fera comme d’habitude..

Pancho et Tito: ON TRICHERA! AHAHAHAHAHAH!

Jiji aperçoit  alors au fond de la salle une touffe de cheveux roux.

JiJi: Nom d‘un Fouk édenté, n’est-ce pas Adriana là bas?


Tito Huerta: Que Chinga, je m’en contre fout. Elle est passé hier soir. une chica bien sympathique Elle a vidé quelques bouteilles, péter le pif à trois ou quatre de mes gars qui tentaient de lui pincer le culo, foutu a poil un gringo pour lui épiler los cojones parce qu’il lui demandait si elle avait aussi la touffe rousse  et après ça j’ai plus fais gaffe.

Tito retombe entre les seins de la fille, sniffe en riant puis se rendort en ronflant. Voyant que ce n’est pas la peine de continuer, JiJi ressort du bar, salut Indio qui ne répond pas et remonte dans sa voiture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Los Huertas
Jobber


Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 16/05/2014

MessageSujet: Re: Los Hijos de la Gran Puta.   Dim 20 Juil - 17:40

Alors que le "Santa Anna" stagne dans l'ennui, il ne se passe rien d'extraordinaire, (bagarres, concours de boissons, pelotage de danseuses) un chien est planté entre les porte batantes. Cheech le barman lui jette un reste de tacos.

Tito: Puta, c'est quoi ce pero miteux?

Cheech: C'est le clébard des deux punks à chien que vous avez massacré à Honor et Gloria. Il est là depuis et je lui file un peu à bouffer. Mais il ne se barre pas, on dirait qu'il veut nous dire quelque chose. Indio a des connaissance chamanique non? il parle au animaux!

Tito: Il bouffe surtout des chattes ahahahahah! Mais bon on va voir s'il est assez bourré pour ça!

De sa voix rocailleuse, le culo malo appelle  l'aztèque.

Tito: Indio Hijo de la chingada, ramène ton culo osseux par ici, il y a un pero à interroger.

L'indien se pointe en titubant, complètement imbibé de Mezcal.

Indio: Donde esta este pero?

Tito: Devant toi pendejo!

Indio: commence à baragouiner un discours de mec bourré et curieusement le chien répond.

Le chien: OUAF OUAF! WOOOF GRRR§ WWWAF

Indio toujours avec ses santiags à bascule traduit.

 Indio: Il dit: Vous m’avez croisé sans doute, sur le parking de la FGB en train de pisser sur les roues des bagnoles où sur la route. Vous avez accéléré pour tenter de m'écraser avec vos bécanes.C’est normal. Parce que je pue.Je pue parce que Bones et Ox qui vivent avec moi ont décidé que la saleté était un engagement politique.Et il font en sorte que j’aie l’air d’être d’accord avec eux.C’est pour ça aussi que je porte un bandana comme Ox. La dernière fois que quelqu’un a prononcé la phrase « Ouah trop cool ce bandana » c’était Mask Marvel le champion. Mais eux ils disent que c’est « antisystème » et ils se servent de moi pour le faire savoir.J’ai essayé de leur dire tout ça mais je ne suis pas très fort en intelligence. En termes humains, j’ai un QI de 7, ce qui est suffisant pour gérer des tâches basiques comme faire caca ou transpirer par la bouche mais pas pour formuler des idées abstraites.Alors je me contente de pisser discrètement sur le Kilt de Bones quand il est trop bourré pour s’en rendre compte.N’empêche je les aime bien parce que je suis programmé pour rester attaché toute ma vie à la première personne qui me donne à manger, même si ces personnes ont des bracelets de force en cuir pourri et des tatouages dont personne ne sait s’ils sont d’extrême-droite ou d’extrême-gauche. Des fois, il ont des bouffées d’affection. Alors ils me soufflent leur grosse haleine de bière tiède dans les yeux en essayant de me sodomiser en me disant qu’un jour on ira ensemble enflammer des bolas au festival des Arts de rue de Kronosville. Je n’aime pas beaucoup ça mais ils me font de la peine alors je lèche quand même un peu leur eczéma.Quelques fois aussi, je rêve. Je rêve que j’arrache doucement les quatre mèches blond-pipi plantées sur lurs crânes rasés et que nous allons ensemble chez Celio pour choisir un costume. Et puis je me réveille et à côté de moi, il y a du vomi. Si un jour, dans le parking de la FGB, vous pressez le pas devant un chien qui pue, souvenez-vous juste d’une chose : ce chien est au service d’une cause qu’il n’a pas choisie.

Indio s'écroule au sol et ronfle du sommeil de l'ivrogne suivant l'adage: dormez bien, dormez plein! Tito regarde le chien puis Cheech.

Tito: comme le disait mi madre: Si ça se baise pas, si ça se bouffe pas...pisse dessus.

Le mexicain s'avance vers le chien et descend sa braguette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Los Hijos de la Gran Puta.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Los Hijos de la Gran Puta.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Borne d'arcade hallucinante : Gran Turismo *-*
» Polyphony Digital aurait-il bâclé Gran Turismo 5 ?
» [GT5_United] L'univers de Gran Turismo par la compétition.
» [PS3] Gran Turismo 5
» Soirées Gran Turismo le 9 et 10 juillet

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
L'élite :: En coulisse-
Répondre au sujetSauter vers: