L'élite

L'élite

au firmament
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Répondre au sujetPartagez | 
 

 Pépin Leroy, dit Pépin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Pépin Leroy
Mid carter
avatar

Nombre de messages : 286
Age : 37
Date d'inscription : 11/05/2016

MessageSujet: Re: Pépin Leroy, dit Pépin   Jeu 20 Avr - 14:12

C'est bien la colère qui se lit sur le visage de la très belle Caroline De Vir. Les sourcils froncés, elle fixe par la fenêtre de son bureau quelque chose ou quelqu'un se trouvant en contrebas. Philippe Trevor s'est présenté au centre il y a quelques minutes à l'accueil, et l'aimable hôtesse fait de son mieux pour supporter son pitoyable humour lourdingue.

A priori, on pourrait penser qu'elle est seule dans la pièce, mais le voyant rouge clignotant du téléphone indique qu'elle est en conversation. Son interlocuteur nous est inconnu, mais il semble bien au fait de ce qu'il se passe ici.


- S'il y a bien une chose que je déteste, c'est qu'on décide à ma place de mon avenir et de celui de mon élève. J'ai passé des années dans la division Tag Team, et c'est quelque chose que j'adore. Mais on ne devient pas une équipe comme ça du jour au lendemain, pas avec des gens qu'on déteste! Travailler avec Trevor et Tim, c'est comme si on partait déjà avec un handicap! L'un est odieux et irrespectueux, l'autre est un traitre sournois!

- Je reconnais que ce n'est pas la proposition la plus alléchante que j'ai entendu. Mais tu n'as pas le choix. Et Pépin non plus. Qu'est ce qu'il en dit?

- Il est encore sous le choc, mais il tiendra bon. On ne laissera pas ces deux connards pourrir sa carrière!

- Prenons les choses autrement: d'un côté, nous avons toi et Pépin. Vous vous entraînez avec beaucoup de détermination, de cœur et d'adresse. D'un autre côté, nous avons Tim et Trevor, qui sont tous les deux aussi imprévisibles et prêts à tout pour obtenir ce qu'ils veulent. Peut être qu'en apprenant à vous connaître...

- Je connais Tim sur le bout des doigts, crois moi, et c'est pour cela que je le déteste. Je n'ai jamais détesté quelqu'un à ce point.

- A part Verdugo...

Le regard incendiaire que la brune lance en direction du téléphone aurait pu faire taire l'imprudent, s'il l'avait vu.

- En effet, il arrive en deuxième position. Pour la troisième, il va falloir faire la queue, comme tout le monde. Trevor a du mal à comprendre que ce ne sont pas quelques insultes qui vont m'agacer. Des mecs comme lui, qui n'ont rien d'autre à dire à propos d'une femme que des saloperies, j'en ai entendu toute ma carrière. Et toutes mes collègues féminines y font face, peu importe les endroits où elles travaillent. Que dire d'autre en fait? Qu'est ce que Trevor pourrait trouver d'autre à dire sur moi, si ce n'est que j'aime faire l'amour avec des hommes? Et bien oui, j'avoue que j'aime profiter du corps de mes partenaires. Je ne suis pas forcément fidèle, ni affectueuse, à moins d'être amoureuse, ce qui m'arrive rarement. C'est le lot de beaucoup de gens, et je ne crois pas que Trevor soit disposé différemment. Je pourrais argumenter sur mon intégrité pendant des heures, mais à quoi bon? Ce mec poursuivra ses insultes gratuites pour je ne sais quelle raison, sans doute l'envie tout simplement que je lui réponde. En ce qui me concerne, je sais qui je suis et je me moque éperdument de ce qu'il pense de moi, mais j'avoue ne pas apprécier les insultes, et je saurais lui rendre la politesse dès que l'occasion se présentera. Ce qui me choque le plus en fait, ce ne sont pas ses manières, mais plutôt son haleine et sa forte odeur de transpiration. Tout le monde peut avoir de temps en temps quelques petits soucis gastriques, mais à ce niveau je pense qu'il faudrait consulter un spécialiste, ou changer radicalement d'alimentation et de déodorant.

J'ajouterai que niveau catch, on ne peut pas dire qu'il soit la révélation de l'année. Pourtant si Pépin est aussi con et incapable qu'il le dit, il aurait du briller depuis longtemps, non? La différence aurait du être flagrante, et Trevor ce serait vu propulsé un peu plus haut dans la carte. Au lieu de cela, le voici greffé à notre équipe. Qui sait si ce n'est pas lui qui devrait apprendre de nous? J'ai l'expérience des TT et je sais exactement à quoi il faut s'attendre dans cette division. Si le championnat Bloody lui paraissait plus glorieux, c'est qu'il est aussi ignorant qu'il le parait. Dans cette catégorie, il faut anticiper toutes les possibilités. Les attaques sont multiples et variées. Les dirigeants aiment monter et démonter des équipes pour quelques jours ou quelques semaines, il faut savoir y faire face, toute association peut devenir extrêmement dangereuse. On aurait tort de rester concentré sur nos propres petites querelles, il y a bien plus gros à venir. Est ce que Trevor va continuer à mater mon cul plutôt qu'à regarder ce qui se passe autour de nous? J'espère qu'il va comprendre que désormais nous avons tout à gagner à collaborer, et pour cela il va falloir qu'il commence à manifester un minimum de respect envers ses coéquipiers.

- J'imagine que dans l'hypothèse où il ne se calmerait pas, tu as une idée de ce qu'il va se passer?

- Oui. Je pourrais très bien lui renvoyer l'ascenseur. Tant qu'il est avec Pépin, je serai de son côté. S'il me trahit, je peux tout aussi bien bousiller sa misérable carrière. Je m'en fous, je n'ai plus rien à perdre moi, je suis à la retraite. J'ai de quoi vivre sans rien foutre jusqu'à la fin de ma vie. Tout ce que je fais c'est pour Pépin et les autres élèves que j'entraîne. Celui qui ne veut rien apprendre de moi, qu'il se démerde, j'ai autre chose à foutre que de perdre mon temps. Tiens d'ailleurs ça me fait penser que je dois aller à l'entraînement. Ne sois pas en retard pour ce soir. Ciao.

Elle laisse à peine le temps à son interlocuteur pour répondre puis sort de la pièce avec une démarche légère et déterminée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pépin Leroy
Mid carter
avatar

Nombre de messages : 286
Age : 37
Date d'inscription : 11/05/2016

MessageSujet: Re: Pépin Leroy, dit Pépin   Mar 9 Mai - 14:24

Pépin rentre de l'entraînement et croise son frère Taylor dans le couloir qui le mène aux douches.

Taylor: comment ça s'est passé aujourd'hui Pépin?

Pépin: comme hier et avant hier... échauffement, explication de l'objectif du jour, entraînement, débriefing...

Taylor: non mais j'veux dire, comment ça s'est passé entre vous...

Pépin: Ah!

Pépin prend une mine désolée et se passe la main dans les cheveux, avant de se gratter la nuque machinalement.

Pépin: c'est compliqué à décrire... au départ ça se passe bien, j'veux dire, même avec Trévor, j'ai l'habitude de ses vannes pourries maintenant, et Carrie fait son possible pour ignorer ses remarques, mais le conflit entre elle et Tim récurrent. ça finit toujours en engueulade, j'ai l'impression d'être chez mes parents...

Taylor: aïe... c'est chiant surtout dans la division TT, on a besoin d'être uni au moins le temps du combat quand on joue dans cette catégorie. T'as essayé d'en parler avec eux?

Pépin: ah non mais tu sais on a dépassé ce stade, la dernière fois qu'ils sont restés dans la même pièce seuls, ils se sont battus! Je ne sais pas ce qui est passé par la tête des GM de coller Tim et Trévor avec nous en équipe, c'est carrément partir avec un sérieux handicap...

Taylor: moi je pense qu'il y a surement une raison plausible. De toute manière vous ne pouviez pas stagner sur le championnat Bloody pendant des lustres, c'est un titre qui est parfait pour les jeunes recrues, ou les anciens soucieux de compléter leur collection... Le TT, c'est différent, et Carrie a beaucoup d'expérience dans ce championnat, elle a été plusieurs fois championnes dans d'autres fédérations, et elle a toujours clamé que c'était sa division préférée. Le problème, c'est que cette fois ce n'est pas elle qui se bat, c'est toi. Toi et Trévor, et que vous avez des caractères très opposés. A l'image d'ailleurs de vos managers respectifs. Et quand on voit vos futurs adversaires, on est en droit de s'interroger sur la suite à venir. Vous allez affronter des équipes qui sont implantées ici depuis un sacré bout de temps, et il va vous falloir du temps pour faire votre place.

Pépin: c'est ce qu'on pourrait penser. Mais tu sais, même si on affronte des grosses pointures, il n'en reste pas moins qu'on le fera à notre façon. Notre équipe est jeune, et on a moins d'expérience, mais on peut créer la surprise, on peut amener chacun notre touche personnelle, faire quelque chose de ce drôle de tandem. Je sais que c'est bizarre, Philippe et moi on a pas beaucoup de points communs, mais on veut tous les deux réussir, on veut gagner, montrer ce qu'on est capable d'accomplir. On a été longtemps rivaux, alors on commence à se connaître un peu. J'suis certain qu'on peut aller loin tous les deux.

Alors que Taylor allait poursuivre la conversation, Tim débarque dans le couloir et s'approche avec sa démarche particulière d'emmerdeur (oui, Tim Roth a une démarche particulière quand il vient emmerder quelqu'un).

Tim: l'entraînement est déjà terminé? Pourtant Trévor est encore sur le ring... t'as demandé l'autorisation à maman pour sortir?

Pépin: j'ai rendez-vous chez le kiné.

Tim: oh! Rien de grave j'espère... (ton de faux cul). Faudrait pas que maman soit obligé de te remplacer par quelqu'un d'autre... un de ses favoris... genre Cole, ou ton frère tiens, pourquoi pas. Tu sais lutter, hein Taylor.. c'est Carrie qui t'a appris, je l'ai vu t'entraîner, t'es plutôt doué, un peu comme Cole, le genre de mec qui comprend les choses direct, sans qu'on soit obligé de tout expliquer, de tout montrer...

Taylor: ça va Tim, n'en rajoute pas. J'ai pas l'intention de prendre la place de mon frère, et j'ai pas envie de faire de la lutte mon métier.

Tim: ah bon? Et tu veux faire quoi alors? Parce que j'te vois beaucoup tourner dans les parages, sans savoir vraiment ce que tu y fais. Tu bosses ici?

Taylor: non. Et ça ne te regarde pas.

Tim: c'est vrai, ça me regarde pas mais j'suis curieux de naissance. J'suis curieux de savoir ce que tu fous tout le temps dans les pattes de ton frère, et pas loin des bureaux de Carrie par la même occasion.

Taylor a un hoquet de surprise. Il ricane deux secondes: t'es pas jaloux quand même? AHAH putain c'est la meilleure celle-là...

Tim: on est jaloux que de c'qu'on aime donc non, j'peux pas dire que j'suis jaloux. Mais j'trouve ça bizarre, c'est tout, que tu sois tout le temps là dans les parages.

Taylor: figure toi que moi aussi j'trouve ça bizarre de te trouver à l'autre bout du batiment où s'entraîne Trévor, alors que t'es interdit de séjour ici depuis que tu nous as trahi pour rejoindre l'adversaire de Pépin.

Tim : ben maintenant ils sont plus adversaires, ils sont en team, donc ça lève l'interdiction.

Taylor: l'interdiction de s'entraîner ici oui, mais pas celle de se balader dans le centre. Tu ferais bien de retourner avec ton protégé avant que j'en avertisse la sécurité.

Tim: ouuuuuuuu j'ai peur.... tu dénoncerais ton paternel?

Taylor: un père? Ou ça? J'en vois pas là... Tout ce que je vois c'est un homme qui séduit ma mère il y a longtemps et qui s'est enfui en apprenant qu'elle attendait un enfant. T'as jamais été un paternel pour moi, un géniteur, c'est tout ce que tu es. Y a que Pépin pour garder l'espoir que tout ça c'est juste du cinéma, moi j'ai bien compris ton jeu. J'suis là pour t'empêcher de lui embrouiller la tête, et pour t'empêcher de nuire à Carrie et au centre. J'suis persuadé que t'es pas là juste pour la lutte et pour Trévor, tu cherches quelque chose ici et je finirai par savoir quoi.

Tim: cherche mon gamin cherche! Tu trouveras rien, puisque je suis là pour faire mon boulot: entraîner un futur champion. Voir peut être plus qu'un d'ailleurs, si Pépin se décide à se sortir les doigts une bonne fois pour toute! Votre maman d'adoption est trop laxiste avec lui. Mais elle sera pas toujours là pour vous materner....

Sur ces mots limites menaçant, Tim fait demi tour tranquillement et repart d'où il vient, laissant les deux frères s'interroger sur ses intentions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pépin Leroy
Mid carter
avatar

Nombre de messages : 286
Age : 37
Date d'inscription : 11/05/2016

MessageSujet: Re: Pépin Leroy, dit Pépin   Ven 2 Juin - 14:46

On retrouve Pépin au centre alors qu'une fête est donnée en l'honneur de l'équipe. Une centaine d'invités sont venus partager leur joie, sous le regard bienveillant de l'important service de sécurité de la Garde. Les deux partenaires sont occupés à répondre aux questions de groupies très sexys. Alors que le Coucou est très à l'aise dans ce petit jeu, Pépin est manifestement assez ennuyé et saute sur la première occasion de se sortir du piège. Et celle-ci ne tarde pas à arriver: Caroline, en jean et t-shirt imprimé aux couleurs du centre le prend par le bras et l'entraine avec elle.

Carrie: J'ai cru que tu allais te sentir mal, un coup de main?

Pépin: Cette fille n'est vraiment pas du tout mon style... et super collante en plus! Je l'ai croisé au moins dix fois au club house de la FGB et elle m'a toujours ignoré, et maintenant là voilà qui vient me cirer les pompes parce que je suis un des champions par équipe!

Carrie: Ne peux tu pas seulement profiter de la situation et t'amuser un peu?

Pépin: C'est pas mon genre. Cette fille est une arriviste et j'aime pas ça.

C'est le moment que choisit Tim pour s'incruster dans la conversation.

Tim: Ah merde, parce que toi aussi t'as des principes moraux à deux balles? Ecoute mon grand, tout ce que veut cette fille c'est coucher avec toi, et si possible que tout le monde le sache, histoire d'avoir sa face dans les magazines people. Elle est plutôt mignonne, et elle ne te demande pas ton code de carte bancaire, ni même des promesses d'amour éternel. Elle veut juste baiser. Tu comprends ça? Regarde Trévor, il ne fait pas son farouche, et il a déjà au moins dix nanas qui l'attendent devant la sortie, histoire qu'il n'en oublie pas une. Il va passer une soirée de folie, tandis que toi tu vas finir tout seul dans ta chambre, comme tous les soirs depuis que tu traines au centre. T'as pas envie de laisser libre cours à tes instincts de mâle?

Carrie: Tim, si Pépin ne veut pas sauter sur la première qui passe, c'est son choix. Fous lui la paix.

Tim: Damn, maman n'est pas d'accord, elle veut qu'on laisse son petit bébé tranquille. Il va finir vieux garçon avec tes conseils de charogne.

Carrie: Je vais te coller mon poing dans la gueule, Tim.

Pépin: Okay!! okay!! On se détend tous les deux. J'ai envie de .... passer du temps avec une fille, mais pas n'importe laquelle c'est tout. Celle là était trop superficielle, trop facile. J'aime les défis moi, je veux être avec quelqu'un qui a envie d'être avec moi, pas avec le champion par équipe. Vous voyez?

Tim: Tu es le champion par équipe ducon, va falloir que tu t'y habitues et que tu profites de ce qui se passe maintenant, on sait pas combien de temps ça durera. Alors cherche ta belle au bois dormant, trouve la, nique la, et tout ça rapidos.

Carrie: Mais tu vas fermer ta ...

Elle n'a pas le temps de finir qu'ils sont rejoints par Cole, qui surveille du coin de l'oeil Trévor, occupé à chercher un endroit tranquille avec une très belle blonde.

Il tape affectueusement sur l'épaule de Pépin.


Cole: Sympa cette soirée, non? Toute la presse est là, et il y a une super ambiance! Vous en faites une tête, j'ai raté quelque chose? Ne me dites pas que vous vous êtes encore engueulés?!

Tout le monde secoue la tête, visiblement tenus par une promesse faite au chef du centre.

Pépin: Non non, tout va bien. Tiens je vais aller me resservir une bière, quelqu'un en veut?

Cole: Laisse, je vais y aller, c'est ta soirée, profite!

Sur ces mots il s'éloigne, suscitant une grimace sur le visage de Roth. Carrie n'attend qu'un mot pour bondir mais finalement Pépin trouve un sujet neutre.

Pépin: Vous croyez que Vileny et Crimson vont demander un match de championnat?

Tim : sans aucun doute, mais après la dérouillée qu'ils ont pris par Brujah, je pense qu'ils vont réfléchir à deux fois. Par contre c'est pas le genre à prévenir avant d'attaquer, alors si j'étais toi, je surveillerai mes arrières. Tiens en parlant d'arrières, il est où ton frangin, ça fait un bail que je ne l'ai pas vu.

Pépin: il bosse dans un bar pas loin d'ici. Il devrait plus tarder.

Sans dire un mot la belle brune s'éloigne l'air bizarrement un peu gêné. Tim en profite pour poser les questions indiscrètes qui le turlupinent depuis un moment.

Tim: ils sont plus ensemble les deux là? Plus de roulage de pelle et de regards complices...

Pépin: non. Séparation à l'amiable, en même temps tu t'en doutais fais pas l'innocent, tout le monde est au courant.

Tim: figure toi qu'on me fait pas de confidence, à moi, alors faut que je devine. Pourquoi?

Pépin: pourquoi quoi?

Tim: pourquoi ils sont plus ensemble?

Pépin: on s'en cogne pourquoi, c'est leur vie pas la tienne. J'ai pas envie de te faire de confidence, après toutes les vacheries que tu lui fais!

Pour une fois, Tim a l'air vraiment abattu.

Tim: hey! J'ai pas demandé à ce que ça se passe comme ça. Je te rappelle que c'est elle qui est venue me chercher, et j'ai tout plaqué pour vous suivre ici. Tu crois que c'est facile pour moi d'être son coup d'un soir? Tu vois les choses de son point de vue, mais est ce que tu t'es mis à ma place? A celle de Lee? Y a pas qu'elle qu'a souffert dans l'histoire mon grand! Moi j'étais tranquille peinard au bar, j'demandais rien à personne, et elle me tombe dessus comme un pigeon sur une miette de pain. Le pire, c'est qu'on a rien fait! On a jamais eu de rapports ensemble! Mais son mec était tellement prêt à le croire que c'était du pareil au même. Et elle aussi! Elle avait tellement bu qu'elle a tout oublié, mais je vais te dire, même si j'étais ciré, je me serai rappelé d'avoir couché avec une femme comme elle. Et pourtant moi non plus je me rappelle pas de ce qui s'est passé, comment on est arrivé dans ma chambre.

Pépin: c'est insensé ce que tu me racontes Tim, comment tu veux qu'on te crois?

Tim: j'te demande rien. Depuis des mois tu ne crois qu'une version. J'ai pas couché avec elle et je l'ai jamais frappé. Et si t'avais une once de bon sens tu saurais que c'est vrai. Je ne frappe pas les femmes, je ne suis pas un lâche.

Pépin: toujours est il que ses problèmes ont commencé à ce moment là. Y a bien quelqu'un qui tire les ficelles, mais si c'est pas toi ni elle, alors c'est qui? Elle a déjà assez de problèmes comme ça, merde!

Tim: quels problèmes?

Pépin: parait que le colombien rôde dans le coin en ce moment. Il veut voir sa fille.

Tim: d'où le service d'ordre imposant de ce soir?

Pépin: sans doute. Mais y a pas que ça. Y a des mecs en costume qui n'arrêtent pas de faire des allers retours au centre ces derniers jours, Carrie a l'air vraiment tourmentée quand ils s'en vont.

Tim: tu crois qu'elle est impliquée dans quelque chose?

Pépin: je crois que ça a un rapport avec Lee, parce qu'elle n'arrête pas d'essayer de le joindre. J'en sais pas plus.

Tim: merci pour les infos. Je te promets de faire des efforts.

Pépin: ce serait vraiment cool de ta part.

Gros blanc... les deux hommes regardent aux alentours distraitement, un peu gênés par cette proximité soudaine entre le père et son fils... lorsque Pépin s'apprête à lui dire que leur amitié lui manque, Tim s'éloigne sans lui en laisser le temps. Toujours aussi charmant... Pépin finit sa bière et part rejoindre des copains du centre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pépin Leroy
Mid carter
avatar

Nombre de messages : 286
Age : 37
Date d'inscription : 11/05/2016

MessageSujet: Re: Pépin Leroy, dit Pépin   Jeu 8 Juin - 13:32

Nous voici dans les couloirs des backstages de la FGB. Il n'y a pas un chat, si ce n'est Julia qui cherche son fantôme dans tous les recoins et les hommes de la sécurité qui surveillent Julia... Mais point de lutteurs ou de lutteuses. Oups, non, en voici un qui sort de sa loge, et il s'agit de Pépin Leroy. Ni une, ni deux, celui-ci s'adresse à la caméra, tout en ajustant ses gants de compétition, ceinture de champion autour de sa taille, c'est assez rare pour le noter.

J'ai quelques observations à faire. Dans un premier temps je vais m'adresser aux anciens détenteurs de cette ceinture, et à Wilson en particulier. Mec, j'ai beau l'avoir bien examiné, j'ai vu nulle part marqué ton nom sur ce titre, et comme tu peux le constater pendant que je te parle, personne ne s'est écrié "Damn! C'est la ceinture de Wilson!" ... non, rien de tout ça. Perds pas ton temps à essayer de m'en mettre plein la vue mon gars, j'suis p't'etre jeune mais j'suis pas novice. T'as pas priorité pour regagner ce titre, tu feras la queue comme tout le monde pour venir affronter les nouveaux champions par équipe. Vois tu, Philippe et moi on est vraiment comme le jour et la nuit, mais tous les deux on s'entend sur une chose, on a pas l'intention d'abandonner ces ceintures pour l'instant. Tous les deux, on a trouvé un terrain d'entente, et on en est encore qu'au début de nos possibilités! Alors quand tu dis que tu ne les as pas perdu parce que tu as été obligé de les rendre, moi j'appelle ça faire forfait. Certes, c'est con pour Brujah, mais toi, tu t'es fait enflé en beauté, et tu as contribué à l'abandon de ton équipe. T'es responsable, mec! Pas coupable d'accord, mais t'es responsable de la défaite de ton équipe. T'es responsable de la perte de ces ceintures. Mais ton intervention s'arrête là. Adieu duo de choc, bien le bonjour chez toi! Maintenant place à la jeunesse et au renouveau. Je suis content d'avoir remporté ces ceintures. Philippe et moi, on apporte une nouvelle touche à la FGB, un vent de fraîcheur et d'authenticité. Un peu comme l'arrivée des bi-croquants, ou la tienne par exemple. Et ouais mec, avant t'as eu ton heure de gloire. T'étais ce mec bizarre qui amuse le public pendant un moment. Et puis après, les gens se sont lassés, et ton personnage atypique est devenu un lutteur parmi tant d'autre, tu t'es fondu dans le paysage. Et nous voici, j'avoue que Philippe, c'est le mec qui détonne dans le milieu. Une grande gueule toujours prête à l'ouvrir. C'est chiant parfois, mais ça a son avantage, c'est le genre de mec qui gagne par lassitude. Regarde la Génération Clash! 50% du travail s'est joué sur l'aptitude de ces nanas à supporter mon coéquipier. A côté de lui, je passe pour un saint, mais paf! surprise! j'suis pas un saint non plus. J'ai une belle gueule mais j'te garantie que c'est juste une apparence. J'me suis endurci. J'ai encore du taf j'en suis conscient, mais je sais ce que je veux sur le ring, et c'est la victoire! Ce titre m'a boosté, et j'avoue que la présence de Philippe sur le ring, son attitude, sa confiance en lui, tout ça me motive encore plus. J'ai envie de surprendre les autres, envie qu'on se dise "vache, le ptit Pépin, il envoie du lourd dis donc". J'y travaille à longueur de journées et ça porte ses fruits.

Le prochain message s'adresse à Crimson et Vileny. Messieurs, on ne va pas y aller par 4 chemins. On est pas intimidé. On vous l'a montré à Gigablast, et on vous le montrera à chaque fois que vous tenterez une petite intervention ridicule. Vous êtes des tafiotes, des parasites qui se cachent derrière une grosse brute un peu connue pour s'attirer un peu de notoriété. Mais pour moi les mecs, c'est stupide! J'connais pas ce Némésis, et j'connais aucun des gros caids d'avant. J'avais pas la télé, et j'étais trop occupé à trouver de quoi faire manger ma famille pour me préoccuper des têtes d'affiche de la FGB. Alors je regarde dans le présent, et celui-ci me dit que deux gars tentent de s'emparer de nos ceintures, et qu'ils sont prêts à utiliser des moyens illicites pour y parvenir... oh ... merde.... Sérieux les mecs? Vous allez nous faire toute la panoplie? Attaque en coulisse, coupure de courant? P't'etre même que vous allez attacher nos lacets ensemble et couper l'eau chaude dans les douches? Bande d'amateurs! ça marchera pas avec Philippe et moi les gars, parce qu'on est plus barré que vous! Enfin, surtout lui! Mais j's'rai là pour le soutenir, si une idée à la con sort de sa tête pour contrer vos attaques, et je s'rai pas le dernier pour aller me battre, je ne me défilerai pas et Trévor le sait. J'ai le sens de l'honneur, je ne laisserai pas mon partenaire. Alors on sera deux à faire barrage à votre duo d'enfoirés, et à tous ceux qui voudront pécho ces ceintures. On se laissera pas dépouiller sans briser quelques sales gueules de connards! A bon entendeur!

Bon je file, j'ai entraînement, et j'entends d'ici les engueulades de Tim et Carrie.

Effectivement, plus on s'approche et plus on entend les deux coachs s'engueuler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Coucou
Lutteur
avatar

Nombre de messages : 228
Age : 17
Localisation : Chez toi
Date d'inscription : 22/11/2016

MessageSujet: Re: Pépin Leroy, dit Pépin   Jeu 8 Juin - 15:34


Nous voici dans les couloirs des backstages de la FGB. Il n'y a pas un chat, si ce n'est Julia qui cherche son fantôme dans tous les recoins et les hommes de la sécurité qui surveillent Julia... Mais point de lutteurs ou de lutteuses. Oups, non, en voici un qui sort de sa loge, et il s'agit de Philippe Trevor. Il remonte son slip Kangourou jusqu'au dessus du nombril, se remet le paquet en place et se tourne vers la loge.

Continuez sans moi les filles, je reviens dans un moment. Non Pamela, lache cet extincteur ! Ça n'entre pas dans Jessica! Non, même avec du gel!

Z'avez vu ça mes p'tites couilles? Je parle de Pépin, pas de ce qui se passe dans ma loge. Celle de Gaillard en fait. D'ailleurs va falloir désinfecter mon Marco. Bref ! Ohohoh, le pépin s'est acheté des couilles et ma foi, il sait s'en servir. Putain la crampe mon pote, qu'est c'qu'y t'as mis ! Pas du trash talk à la con du mec qui joue à celui qui pisse le plus loin. Non bordel, un putain de discours à l'argumentation impeccable ! Attend mieux que ça: imparable ! Moi franchement, j't'attaquerai pas là dessus parce que t'es un mec que j'aime bien mais merde, il a raison l'puceau. Toi aussi tu sais qu'il a tapé dans le mille. Mais bon, t'es un professionnel et t'es surtout de mauvaise foi. C'est pour ça que j'taime! Alors tu va râler, inventer des mots, dire que t'as pas perdu la ceinture. Ok, moi ça m'va, seulement Pepinou et ses noix vont te répondre que t'as surtout été incapable de la défendre. C'est la jungle ici ma crampe! Un p'tit moment de faiblesse et tu te fais bouffer tout cru. Moi j'suis pour la paix des ménages, attend ton tour, on te fout une branlée et tout est réglé. Chacun repart content dans son coin. Nous un peu plus, je te l'accorde. Mais merde, c'est pas le plus important ! Le petit a les poils qui poussent!

Mon Pépin, tu m'as troué l'cul! NON PAMELA, J'VEUX PAS L'EXTINCTEUR ! Et je suis franchement content. Ouais, sans déconner ! Tu sais, moi j'suis pas passionné par le boulot alors ta nouvelle greffe de burnes c'est du pain béni pour moi. Tu vas faire le taf à ma place et moi baiser les groupies à la tienne. Du vrai travail d'équipe. Sur le ring je ferai ma part. Balancer des mandales aux connards, c'est pas du travail, c'est du kiff. Bon état j'dis pas que j'balancerai pas une saloperie ou deux sur Crimmachin et viletruc mais je veux pas t'interrompre dans ton élan bien couillu. Les grosses tapettes du Trial sont pas bien dangereux dans la contradiction mais pour te remettre dans l'bain de merde, ils sont les étrons idéaux. Bravo Pépin et surtout bienvenue chez les hommes!

Bon c'est pas l'tout mais les deux chaudières sont chaudes et j'veux les voir exploser. Tiens d'ailleurs y en a une qui veut jouer avec un extincteur. Demande à Carrie de venir nous rejoindre. J'te file un billet que ie ça rentre chez elle.ahahahahah!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pépin Leroy
Mid carter
avatar

Nombre de messages : 286
Age : 37
Date d'inscription : 11/05/2016

MessageSujet: Re: Pépin Leroy, dit Pépin   Jeu 15 Juin - 13:04

Pépin était installé sur un banc, dans un parc. Il savourait les rayons du soleil en dégustant un sandwich. Il observait d'un oeil protecteur sa coach qui parlait avec quelqu'un sur son portable. Elle avait l'air préoccupé, distraite. Ces derniers temps, elle l'avait éloigné du Centre et le jeune champion par équipe ainsi que le Coucou, étaient logés dans un hôtel tout à fait correct à quelques pas de la FGB. Elle venait les voir tous les jours, mais ne restait pas longtemps. Chose étonnante, Tim avait pris le relais de l'entraînement, elle ne parlait pas de lui. Elle demandait simplement si tout se passait bien, et elle s'assurait que les deux champions ne manquent de rien à l'hôtel, que leur chauffeur soit toujours prêt à les conduire où ils voulaient etc. Elle restait une demi heure, puis repartait, les pensées déjà tournées vers ses obligations et ses soucis.

- Me voilà bien seul dans la ville. J'aimerais bien savoir ce qu'il se passe là-bas, et pourquoi on me tient éloigné de ma famille adoptive... Heureusement que Trévor est là pour me distraire un peu. Sans parler de tous ces imbéciles qui tournent autour des ceintures. Pff... comment pourraient-ils bien nous juger? En quel honneur? Il ne suffit pas de s'autoproclamer juges pour être dignes de cette fonction. Non, la justice doit être entre les mains de Dieu. L'homme en lui-même est impur et injuste. Aucun d'entre nous n'est digne de juger. Comment le pourrait-on? Sur quelle base? Sur nos paroles? Je persiste et signe. Sur nos actes? J'en réponds et j'en suis fier! Sur notre âme? Il faudra attendre la fin du chapitre pour connaître ce jugement là. Jusqu'ici, c'est moi et moi seul qui serai juge de moi-même, et tous ces imposteurs qui affirment être capables de me juger devront en payer le prix.

Il sourit.

- J'entends déjà le rire de Trévor, et je savoure à l'avance la parodie qu'il va faire de mon charabia. Je fais une promo sur la prétention qu'ont Vileny et Crimson de nous juger en tant qu'hommes, alors qu'ils ne sont ni bons ni capables. Et par là même je me rends coupable de les juger également. Reprenons nous. Je ne juge pas, je constate et j'affirme qu'ils ne sont bons à rien, ni à lutter ni à parler. Je ne sais même pas ce qu'ils font à la FGB, pourquoi on les paye à brasser du vent! Messieurs les dirigeants, j'en appelle à votre bon sens: donnez nous de vrais adversaires, de ceux qui feront de nous des héros! Ne perdez pas de temps avec ces acteurs de série B et passons à l'étape supérieure, voulez vous? Je suis ambitieux. Voilà un défaut qui me vient du travail laborieux que j'ai mené jusqu'ici, encadré par les meilleurs coachs que je connaisse. Carrie m'a donné la confiance et la force, Tim l'audace et l'ambition. Vous savez que l'on vaut mieux que ça. Si vous n'avez pas une véritable équipe à nous faire affronter, alors donnez nous les toutes!

Il s'arrêta et se leva pour jeter sa serviette en papier dans la poubelle. Et puis s'éloigna, les mains dans les poches. Carrie était partie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Coucou
Lutteur
avatar

Nombre de messages : 228
Age : 17
Localisation : Chez toi
Date d'inscription : 22/11/2016

MessageSujet: Re: Pépin Leroy, dit Pépin   Jeu 15 Juin - 16:21


Le coucou était allongé sur un lit, dans une chambre. Pourquoi utiliser l'imparfait ? Pffff chais pas! P''t'être qu'on écrit comme ça dans les romans anglais. Il ne pouvait pas savourer les rayons de l'ampoule du plafond parce que d'une, il faut se coller la tronche dessus pour sentir la chaleur et de deux, elle est pas allumée. Mais enfin, tout ça en dégustant une moule. Une Mytilida, le mollusque, pas un sexe féminin ! Bande de pervers ! Soudain il pensa que décidément les narrations étaient plus que chiantes. ( Z'avez vu? Paf, passé simple.)

Aujourd'hui mes p'tites couilles c'est philosophie ! Comme le grand penseur Patrick Bruel, Pepinou se demande: Qui a le droit ! Le droit de juger son prochain. Il a pas tord le puceau! Pour juger, faut d'abord être garant de lois ou de règles. Universelles qui plus est et soi même les respecter. Si on juge selon ses critères personnels, on est juste un gros connard qui se la pète un max. Le Trial est un élevage de connards? Non, sont trop idiots. Le coup du jugement, j'ai connu ça ailleurs dans d'autres fédérations. Partout c'est la même mayonnaise pour camoufler une sécheresse intellectuelle. Et oui mes p'tites couilles, les mous du cervelas qui se retrouvent face à des gonzes avec un minimum de tchatche sont désespérés. Désespérés mais lucides, ils savent qu'ils vont se faire hacher menu. Alors y a le truc que les glandus se passent de générations en générations. Genre briser la vitre en cas de danger. Le jugement mes p'tites burnes!

Pour le micheton de base, c'est efficace, surtout si c'est fait dans le vague et avec une ambiance train fantôme. Le cave quand il entend un gus avec un nom genre Muerta ou Nemesis annoncer avec une voix d'outre tombe que le jugement arrive bientôoooot, et bien il flippe sa race! Pourquoi ? C'est justement là que serait le truc s'il n'était pas éculé. Le cave il flippe parce qu'il pige rien ! Merde, qu'est ce j'ai fait? J'ai baiser sa mère ou quoi? C'est parce que je regarde Cyrille Hanouna ? Parce que je colle mes crottes de nez sous la table de la cantine ? Rassure toi mec, le truc du jugement c'est quand le mongolien en face sait pas quoi dire ou faire. En fait ça devrait te rassurer. Moi j'suis jamais inquiet et surtout pas devant le Trial, Vileny ou Crimson.

Te fous pas la rate au court-bouillon mon Pepin! Te pose pas de question existentielle à la touche moi le noeud. Défendre ses droits, est ce défendre ses intérêts ? On s'en branle, le mec qui écrit à pas pris ça ce matin. Et puis comme le disait Nietzsche: les juges font les meilleurs coupables. Ok je viens de l'inventer mais dans un devoir de philo, faut toujours inventer une citation en rapport avec le sujet. Les profs ne peuvent pas tout connaître. La preuve, celui du mec qui écrit en a bouffé toute l'année sans le contredire. Bref mon Pepinou, le jugement des un ou des autres, le tien, le mien voire même le divin c'est de l'arnaque, un soporifique. L'antinomie du libre arbitre. En plus, pourquoi mêles tu Dieu à ces conneries? Comme le disait Nietzshe: Dieu est mort! Celle là est vraie! Nous on est vivants, on s'prend pas pour des juges suprêmes ou des anges de la mort à la con. Nous on veut Kiffer la life comme disent les jeunes. Pépin à laborieusement bosser avec des coaches pour être au top. Moi j'ai rien branlé, chuis un doué de naissance. L'inné et l'aquis en équipe ! Bon c'est pas tout ça mais le monde est garni de nana qui veulent chevaucher du champion par équipe. Comme le disait Spinoza, «être captif de son plaisir est le pire esclavage .» n'importe quoi, avec un nom pareil il aurait du être concierge de mon immeuble ce con! C'est son bas-ventre qui empêche l'homme de se considérer comme un dieu disait son compère allemand. Et moi chuis pas un dieu! Remarque j'entends souvent Oh my god en ce moment. Fait comme moi Pepinou! Profite bordel ! Laisse les trouducs jouer dans leurs robes de juges drag queen. Y a un truc qui enterre jugement et philosophie prétentieuse. C'est l'humour mon gars. Il y avait une affichette collée sur le mur de la classe de philo, punaisée sans doute par un élève n'ayant pas besoin de leçon. Je vous la retranscris.

DIEU EST MORT.
Nietzche 1883

NIETZCHE EST MORT
Dieu 1900
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pépin Leroy
Mid carter
avatar

Nombre de messages : 286
Age : 37
Date d'inscription : 11/05/2016

MessageSujet: Re: Pépin Leroy, dit Pépin   Mar 20 Juin - 13:30

On retrouve (presque) toute la clique dans l'infirmerie de la FGB. En lieu et place du toubib, Cole examine l'état de Tim Roth, qui a pris un solide coup sur la tête et est resté inconscient pendant plusieurs minutes après l'agression. Ayant refusé d'être transporté à l'hôpital le plus proche, il a quand même du passer un examen médical.

A moins d'un mètre de lui se trouvent Carrie, soutenue par un mec un peu connu, un acteur qui se prénomme Michael, et à côté de la porte, Pépin, qui a l'air remonté comme une pendule suisse.

Cole demande à Caroline de s'allonger sur la table d'examen, mais celle-ci grimace au moindre pas. L'homme qui la soutenait jusque-là la porte alors doucement dans ses bras et la dépose sur la table. Quelle galanterie! Tout le contraire d'un Philippe Trevor! Et BIM dans ta face! Il soulève son t-shirt et découvre une marque bleue assez importante.


Cole: J'suis désolé ma belle, ça va piquer un peu...

Il prit un air sincèrement navré et se mit à palper doucement la plaie. C'était douloureux, vu le regard de Carrie et sa mâchoire serrée. Cole insista pour qu'elle se rende à l'hôpital avec Tim pour faire des radios. Il soupçonnait des côtes cassées et pour Tim, un traumatisme crânien.

Pépin qui était resté silencieux, insista pour qu'ils obéissent.


Pépin: allez-y, vous inquiétez pas, on va rentrer avec Cole. On s'occupera des petits. On va vous escorter jusqu'au parking, des fois que ces fils de putes recommencent! Putain j'te jure Carrie, si je les croise à nouveau, ils ont intérêt à se barrer en courant, parce que j'aurais aucune pitié! Vous attaquer comme des lâches, putain!

La belle brune aurait voulu répondre quelque chose, mais la douleur était tellement vive qu'elle ne pouvait pas parler.

Cole: Tim, tu as vu quelque chose? Comment ça s'est passé?

Tim: j'étais en train de sortir des toilettes, et j'ai senti qu'on me rouait de coups. J'ai vu ces enfoirés du Trial qui prenaient leur pied à me tabasser. Et puis j'ai entendu Carrie leur crier de foutre le camp, alors ils se sont écartés de moi et lui ont foncé dessus. Je me suis relevé tant bien que mal, mais y en a un qui m'a frappé le crâne avec un truc dur, comme une barre en métal... j'me rappelle de rien à part des yeux de Carrie qui me regardaient, et puis j'ai perdu connaissance.

Tout le temps qu'il parlait, Tim cherchait à capter le regard de la coach, mais elle regardait de l'autre côté.

Cole: c'est ce qui s'est passé Caroline?

Elle acquiesça d'un mouvement de tête. Visiblement elle avait de plus en plus mal. Son compagnon semblait très inquiet.

Michael: On peut reparler de ça plus tard? Pour l'instant je crois qu'elle a besoin de soins. Je vais demander deux ambulances. On ne peut pas les transporter dans une voiture.

Sans attendre leur réponse, il sortit et attrapa un responsable. Il dut être suffisamment persuasif car tout le monde se mit à courir dans le couloir et on apporta deux brancards pour transporter les blessés. Avant de partir, il dit quelques mots à Cole, et celui-ci manifesta son accord par une poignée de main amicale. Pépin s'approcha de Carrie et l'embrassa sur le front avant de la laisser partir. Tim lui serra chaleureusement la main et la retint quelques secondes.

Tim: je compte sur toi pour que ça ne reste pas impuni. Que ces enculés s'en prennent à moi passe encore. Mais quand on s'en prend à une femme, même si c'était la pire des garces, on n'est pas un homme. Ces merdes doivent payer ce qu'ils ont fait à Carrie. Rappelle toi ce que je t'ai appris, tout ce que je t'ai appris. Les épreuves, les souffrances sont faites pour forger les hommes. La vengeance est une source inépuisable de force et courage. Elle t'aidera à terrasser ces pourritures.

Pépin: je te promets qu'ils vont le payer très cher!

Tim: j'en suis certain, fils.

Il serra la main de Pépin et les infirmiers entraînèrent le lit vers la deuxième ambulance. Dans l'agitation, Pépin ne vit pas le personnel de la FGB qui venait prendre des nouvelles. Il ne vit que celle qui l'avait accueilli comme une mère, allongée sur une civière dans une ambulance, le visage inquiet de son compagnon, qu'il ne connaissait pas encore très bien, mais qu'il avait déjà eu l'occasion de croiser au Centre. Il vit son père lui aussi blessé, le visage encore incrédule après cette agression gratuite. Il se sentait tellement impuissant que la rage grandit dans son cœur.

Pépin: vous allez regretter ce que vous avez fait! Je le jure!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pépin Leroy, dit Pépin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pépin Leroy, dit Pépin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Domaine Leroy - Clip YouTube -
» V. Raphael Leroy Pris
» Domaine Leroy
» Lalou Bize-Leroy
» [MULTI] Create

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
L'élite :: En coulisse-
Répondre au sujetSauter vers: