L'élite

L'élite

au firmament
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Répondre au sujetPartagez | 
 

 chapitre un ↯ exploit à accomplir.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
B.K
Jobber
avatar

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 28/11/2016

MessageSujet: chapitre un ↯ exploit à accomplir.   Sam 10 Juin - 11:47

exploit à conquérir
- chapitre un -

AU SEIN DU RING,   10 JUIN 2017
Envolez-vous jusqu'au point d'arriver, celui qui rend fou votre désir, votre soif d'objectif. Bien que ce point est introuvable pour certains, imaginez cette fois-ci, une femme sous l'ombre d'un rideau de plume, prête visiblement à troquer le respect pour posséder le plein pouvoir. Son sombre faciès distingue toute la haine que l'on peut ressentir chez une personne dite « normale ». Une cascade de chevelure se soumissionnait au moindre mouvement, au moindre geste. Elle s'apprêta à soulever son regard dans la plus grande lourdeur.

(...)

Le ridicule est à son comble. La fermeté du talent a-t-elle perdue sa valeur ? Cette possibilité de se diriger vers un avenir prometteur est-elle trop demandée ? Ces derniers jours nous ont prouvés que l'absurdité féminine ainsi que masculine est omniprésente et particulièrement ce que j'ai en face de moi aussi. Entre des enfantins dont la capacité de parler correctement est limitée et une division parfaitement invraisemblable, il y a de quoi faire rigoler Coluche. Pauvres âmes... Heureusement que je suis présente là pour raviver la flamme et faire de ce roster un véritable champ de bataille. Vos roses sont ternies par la jobardise et vos couleurs n'ont même plus de richesse. Je comprends parfaitement le désarroi de certains body-builder qui veulent se convertir en lutteur pour apporter un peu plus de volume. Certains y arrivent, comme à l'époque oups j'ai oublier son prénom, d'autres moins... Le résultat y est ! Mais insuffisant puis-je le dire. La vérité est là. Des lutteurs avec une performance irréprochable ? Jamais. Jamais vous n'en verrez ici. Ils sont toutes basés sur le principe de viser la ferraille pour ensuite monopoliser sur leur avenir. Ce sont des paroles que l'on est habitué à entendre, comme un disque qui tourne en rond au fin fond d'une maison... Pensez-vous réellement qu'un jour, cette fameuse section va pouvoir prendre de l'ampleur avec de tel championne ou autres abrutis qui vont leurs succéder ? Le district n'a aucunement l'air d'en être un. Et je ne blâme pas seulement le nôtre celui des femmes, mais les hommes aussi. Tous sont accrochés à un câble sans résistance... Et, bien sûr, on appelle ça... Des hommes. Des hommes qui n'ont même pas l'apparence intitulé et la preuve conforme : des mono-sourcils, des lardons purulents, des cure-dents qui aboient dans un microphone et qui se prétendent être David Guetta avec ça... Et en dernier, des visages déformés qui ont rencontré pas mal d'adversaire pour au final ressembler à rien. Voilà le vrai visage de la FGB. Mais, avec mon arrivée, celle-ci va confortablement changer la couleur de sa fiole. C'est d'un soupir que je reproche à cette fédération d'avoir recruté de tels talents, enfin, si on peut appeler ça des talents. Je n'ai pas envie de me mettre les compétiteurs et compétitrices à dos, bien au contraire, vous êtes aimables et charmants , mais vous occupez une place qui n'ait pas à votre niveau. Pourquoi n'allez-vous pas prendre des stages de caméra-mans, ou d'intervieweurs ? Ça, voyez-vous, c'est de votre surface et de ta surface, Gunnar Strom. Moi, je suis au-delà donc je me dois d'être illuminée par d’innombrables spots et ainsi mettre en évidence toute la beauté de la perfection.

Après avoir stigmatisé le contenu de l'entreprise, la lutteuse délivra un sourire des plus excentriques.

Je pense que mon objectif est simple et surmontable : posséder le titre des femmes et imposer mon règne. Il est vrai qu'il sera rare de voir des personnes comme moi ici, je rivaliserai contre tout le monde s'il le faut. Je l'aurai un jour ou l'autre. J'en profiterais, en abuserais afin de prouver que mon nom n'est pas de simples pseudonymes : je suis bien plus. Et... L'évolution constante de ma souveraineté imposera un malus à celles qui oseront me rejoindre. Nous avons tous un fardeau à porter. Evidemment, c'est bien de faire la route avec quelqu'un qui nous aide à le rendre plus léger. Mais en général, il vaut mieux se défaire de ce qui nous pèse tant pour pouvoir rentrer chez soi beaucoup plus vite, en supposant bien sûr que quelqu'un sera là pour nous accueillir. Pourquoi nous accrochons nous à ce fardeau, même quand nous voulons à tout prix passer à autre chose ? Puisque nous savons tous que nous risquons de le lâcher trop vite... Réécrire l'histoire, pas la réécrire pour quelle soit remplit de mensonge, bien sûr que non, je ne suis pas des femmes comme ça, je détiens un minimum de dignité contrairement à ton règne dans une certaine fédération. La recomposer à ma façon sera la meilleure chose à faire pour que cette division puisse survivre. Beaucoup trop d'entreprises ont coulé et les dernières championnes ainsi que champions ont été indignes de la définition d'être une lutteuse ou un lutteur. Ma première valeur est le courage. Nous le devons particulièrement à mes ancêtres qui dotaient d'une grande force de caractère, caractérisée notamment par un adorable courage. Ce dernier leur était utile dû aux nombreuses épreuves qu'ils devaient surpasser. Je compte l'utiliser pour mes épreuves ! Je ne vais pas essayer le courage, je le ferais. Je ne peux me voir, ici, ça se limite à être celle qui regarde dans le miroir et qui se dit qu'il faut se démarquer des autres. Je me verrais définitivement une fois cette lourdeur allégorique autour de mes hanches dessinant parfaitement la colonie que je mène.

La demoiselle cachée par les filets en dentelle écarta ses bras et tourna sur elle-même sous les applaudissements. « We want you ! » ironisa le public, cela provoqua automatiquement les petites phrases provocatrices en dehors de son microphone comme « Yes, but Shut Up ». Visiblement en besoin de s'exprimer vocalement, l'australienne finit ensuite par replacer son accessoire qui diffusa sa voix aux quatre coins de la pièce, où elle enchaîna avec succès son speech...

Entraide. Quel beau mot et malheureusement presque plus valable de nos jours ! Dans notre société actuelle, il se fait bien trop rare de rencontrer l'entraide et même à la FBG. Et même pour toi Gunnar Storm. Tes paroles sont crues, ouvertement similaires aux discours incessants des Amazones qui se plaignent sans arrêt. Nous avons eu la preuve avec toi et tes gimmicks infantiles : tu n'es qu'un vulgaire homme pathétiques qui refusent d'admettre qu'ils ont les mêmes caractéristiques. Entre des alliances ironiques et des rivalités incrédules... On appelle ça de l'entraide ? Beaucoup de choses sont à revoir ici, et bien que nous débutions un nouvel air, il serait notamment formidable que les concernées soient au courant de mon arrivée. Je ne vais pas passer inaperçu, et je compte bien le faire savoir ! À l'époque, vous pensiez tous que j'étais faible sans vous mais je suis plus forte ! Vous pensiez que je serais impuissante sans vous, mais je suis plus futée ! Vous pensiez que je ne pourrais pas respirer sans vous, je respire à pleins poumons ! Vous pensiez que je ne pourrais pas durer sans vous, mais je dure ! Vous pensiez que je tomberais sans vous, mais je suis au sommet ! Vous pensiez que ce serait terminé maintenant, mais ça ne veut pas s'arrêter ! Vous pensiez que je serais détruite, mais je suis encore là ! Et dans les jours à venir, je serais toujours là ! Car j'attraperais un jour où l'autre ce métal et je le soulèverais sous vos yeux, tes yeux, afin de vous faire enfin admettre que la véritable championne ici... Ce sera moi. Elena Irons... Une soumise d'une ancienne compagnie de seconde zone. Tu es finalement au même titre que toutes les femmes du quartier ignorant. Sauf que toi, tu restes dans l'ignorance au rang de sluts confirmées. Je connais tes points faibles, de tes extensions jusqu'aux colorations une teinte trop grandes. La congrégation connait ton histoire. Tu es bonne qu'à ouvrir les show et à t'auto-dresser pour te prétendre reine du bal. Le nombre de mouvements que tu es capable d'exécuter sur un ring se compte sur les doigts d'une main. Tes prises de paroles sont aussi percutantes et intéressantes que celle d'un sourd-muet. Je n'ai pas tellement le choix... J'ai toujours été dans la lutte pour sauver l'honneur des femmes, car je suis The Mortal Woman et que les petites banlieusardes sont juste des petits pionnes que je déplace facilement de mon piédestal. Je ne suis pas venu pour assister aux commérages des pucelles et puceaux présents dans la salle ou encore à écouter des paroles mensongères qui ne reflètent que la pauvreté d'une division féminine. Mais plutôt pour polémiquer légèrement sur l'affaire de notre gracieux directeur. Je monterais dans la hiérarchie de la nation et je remercierais ce brave homme de m'avoir donné autant de facilité pour mes prochains matchs, au vu des « talentueuses » femmes présentes ici.

Après avoir déchiquetée les bulbes de ses antagonistes, Billie Kay se munie de son arsenal qui est nul autre qu'un fouet en cuir. Une courbe se dessine sur ses lèvres avant que sa musique ne redémarre... La FGB sera-t-il la genèse de Kay ? The Icone briseront-elles le règlement d'un échiquier rempli d'Amazones en furies? Nous le découvrirons... prochainement.
crédit b.k.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Coucou
Mid carter
avatar

Nombre de messages : 250
Age : 17
Localisation : Chez toi
Date d'inscription : 22/11/2016

MessageSujet: Re: chapitre un ↯ exploit à accomplir.   Mer 9 Aoû - 12:14


BK et Stinson sont avachis sur un canapé beige. Oui, en Kronesie, tous les canapés sont beiges. Billie Kay tient la télécommande. Ils ne sont pas très attentifs au discours que leur tient Gunnar storm tant qu'ils sont subjugués par la vidéo de Carrie et du Colombien.

B.K: Merde, Ce colombien a un sexe éléphantesque!

Stinson: Et Carrie remue le derche comme une folle!

Le Viking s'ennerve!

Gunnar: Hé oh les mecs, je ne vous ai pas convoqué chez moi pour vous branler devant un film de boules! On passe pour des cons les mecs, moi j'vous le dis. Va falloir se sortir les doigts du cul!

B.K: C'est pas les doigts que veut mettre le colombien dans celui de Carrie. Je parie 50 Kronodollars que ça entre pas!... Aïe!

Billie Kay sort un billet de son soutif et le donne à Stinson.

Gunnar: Par Odin! On est nul en promo! Toi Stinson, tu es soit disant plein de reparties et d'humour. Pourquoi t'en fais pas profiter tous le monde?

Stinson: En fait, j'ai loupé l'exam de repartie ! Pas de beaucoup hein, juste deux points.

Gunnar: Et toi Billie, les filles dans ton genre, ça à de la gueule non?

B.K: C'est quoi mon genre?

Stinson et Gunnar: Salope délurée !

B.K: Alors là, pas du tout! Je suis du genre réservée, limite timide. Puis moi le catch et le trash talk, c'est pas mon truc. J'voulais faire dans le graphisme informatique gothique !

Gunnar: Ouais, on est tous des billes en fait ! Faut faire quelques choses pour assurer en promo. J'ai donc fait appel à un coach.

La porte de l'appartement s'ouvre et le coucou apparaît tout sourire. Il entend les gémissements provenant du téléviseur et s'assoit entre Stinson et B.K.

Le coucou: Putain, vous allez voir, après+ ça devient épique. C'est pas humain un truc pareil !

Gunnar: Bon, si on en venait à se qui nous préoccupe !

Le coucou: Ouaip, on va pas s'mentir mes p'tites couilles: question promo,z'êtes des pompes à vélos ! Moi si j'ai un conseil à vous donner, c''est d'rester dans l'basique. TIENS ! Qu'est-c'que vous disais! La Carrie est une sauvage! Donc ouiap, mes burnes, faites dans le mulet bas du front. A base de " je suis l'meilleur, je vais vous briser les os, la promesse de l'hosto, la chaise roulante et tout le toutim!"

B.K commence à tortiller des fesses sur le canapé beige. Trevor remarque l'excitation de la jeune femme et lui pose la main sur la cuisse. Elle pousse un petit cri de surprise et de désir.

Le coucou: Vous pouvez même ajouter une petite punchline en rosbif. Les phases en anglais, parait que ça en jette. Ça fait sérieux et méchant chez les connards. Moi chuis pas adepte, faut dire que j'cause british comme une pute tchètchène! Un p'tit décor à la con c'est pas mal non plus. Lumière blafarde, église en ruine, cimetière abandonné. Bref un truc qui distrait des platitudes que vous raconterez.

B.K est de plus en plus excitée devant la vidéo.

Le coucou: Ou alors, et pour moi ça s'rait l'mieux, continuez de boucler vos mouilles. Le silence c'est parfois préférable. Y en a même qui ont une super carrière en n'ouvrant jamais ou rarement leur claque merde. Moi j'dis ça, j'dis rien !

Les caresses du coucou sur la cuisse de B.K se font plus insistantes.

Le coucou: Dis moi petite, tu aimes la viandes? La saucisse ?

La jeune femme se jette sur Trevor. Les vêtements volent dans tous les sens. Cela devient gênant et gunnar suivi de Stinson sorte de l'appartement. Le coucou reprend son souffle entre deux baisers goulus de B.K.

Le coucou: heu, j'ai amené un poney avec moi. Ça te dérange si je le convie à nos ébats?





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
chapitre un ↯ exploit à accomplir.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» les exploit de cha-cha
» Composition du Chapitre
» [Story] BIONICLE The Yesterday Quest : Chapitre 2
» Tankrouge va accomplir sa mission.!
» Lion El'Jonson:Primarque des Dark Angels 1 Légion/Chapitre

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
L'élite :: En coulisse-
Répondre au sujetSauter vers: