L'élite

L'élite

au firmament
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 C.A.S.S.E. Side Stories

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
BOB Big Ostid Boucher
Lutteur


Nombre de messages : 235
Localisation : Albuquerque, New Mexico, USA
Date d'inscription : 01/11/2007

MessageSujet: C.A.S.S.E. Side Stories   Dim 25 Jan - 21:09

Episode 1



L'histoire de la Southern State Wrestling Association

Les racines d'un championnat increvable

par Richard Engelbert Boucher, historien à la faculté de l'Université Trebuchet W.C. d'Albuquerque, Nouveau-Mexique


En 1932, Thomas Doherty, ancien marin qui a appris le catch comme revenu d'appoint et qui a lutté souvent à New York et Boston, décida de profiter du soleil et de changer de vie. Ayant accumulé une bonne somme d'argent gagné lors de certains championnats aujourd'hui disparus et venant d'une époque où les promoteurs de boxe organisèrent des combats de lutte occasionels de la même manière que leurs combats de boxe, Tommy, alors agé de 47 ans, décida d'emmenager dans le Nouveau-Mexique. Il se heurta alors à une culture où les sudistes ranchers rednecks dominent avec l'industrie bovine qui se mélangent avec les pauvres hispanophones qui recherchèrent boulots après boulots, quémandant un revenu auprès de ces ranchers.


1932 était une dure année, les gens venaient de traverser le krach boursier nord-américain de 1929, donc une époque économique difficile, beaucoup d'épisodes de sécheresse ont sombri certaines prairies des États du Sud... mais Doherty, un joyeau vivant pacifique, emmena quelques rayons de soleil dans un quartier pauvre d'Albuquerque... il sortit d'un divorce difficile avec son ex-femme psychosée de New York, la laissant seule avec son fils de 20 ans nommé Jim , et se refit une nouvelle vie avec une Mexicaine veuve et mère de 2 jeunes enfants. Doherty s'intéressa particulièrement à la culture des pauvres mexicains catholiques travaillant pour ces ranchers. Tout en apprenant l'espagnol, ayant déja été à moitié assimilé lors de son ancien métier de marin, Doherty participa à des petits évenements de catch mexicain (ou lucha libre) ayant lieu dans certains étables de ranchs qui servaient d'entrepots de foin ... évidemment ces évenements dérangeaient fortement les propriétaires de ces ranchs qui avaient peur que les mexicains mettent le feu aux étables et que ca dégénère en endroits de débauche, alcool, pari d'argent et tout le tralala... ces propriètaires appelènt les forces policières de l'époque pour rétablir à l'ordre.... moultes arrestations... le lucha libre était une des rares distractions que les pauvres mexicains des fermes pouvaient se permettre... le sport n'était pas autant spectaculaire qu'aujourd'hui , mais ca divertissait les pauvres gens de l'époque...



Donc, vers la fin de 1932, Doherty, vivant alors avec Juanita, et ses 2 beaux-enfants, Emilio et Selina, pris alors le risque de dilapider ses économies , et réussit même à octroyer un prêt auprès d'un vieux travailleur de son voisinage à la semi-retraite , un certain monsieur Stanislaus Wiecz, d'origine polonaise, qu'on appelait affectueusement Pops Polok, qui hypothèqua même sa vieille maison pour l'amour du catch... Doherty et monsieur Wiecz fondèrent alors la Southern State Wrestling Association.... les premières cartes de lutte de la Southern State Wrestling Association ne se firent pas sans heurts... les spectateurs deviennent passionnés, les forces policières durent intervenir souvent lors de galas chauds ayant lieu dans des centres communautaires et salles paroissiales... ces spectacles mélangèrent le catch américain avec le lucha libre traditionel des lutteurs masqués mexicains... monsieur Wiecz apporta une touche européenne venant de la tradition des cirques et des acrobates d'Europe, comme il avait vu dans son jeune temps au tournant du 20ème siècle... le plus jeune de ses fils avait alors 13 ans et s'intéressa aux affaires de son vieux père et Tommy Doherty et avait une prédisposition pour les acrobaties... il s'appela... Jackie. Mais son père le forca a finir son école secondaire et le laissa venir pour aider les lutteurs a trimbaler le ring, et participa aux séances d'entrainement.



Donc, les années 30 furent de bonnes années malgré les temps difficiles pour la jeune promotion d'Albuquerque.... en 1937 à l'âge de 17 ans, Jackie Wiecz, avec un gabarit de 5 pieds 10 pouces et une bonne masse musculaire, fit ses débuts pour la Southern State Wrestling Association. Jackie se compta chanceux de commencer à lutter pour 2 passionnés de catch qui étaient son cher père Stan et Tommy Doherty. Jackie fit équipe souvent avec des mexicains vers la fin des années 30... il devient une p'tite coqueluche d'Albuquerque avec son look babyface teenager....c'est dans ce parcours de temps que Tommy et Stan durent créer un championnat welterweight... une ceinture modeste... pour représenter un champion venant du Nouveau-Mexique...



L'époque de la guerre 1939-45 affecta aussi le Nouveau-Mexique, alors certains lutteurs durent être obligés d'être recrutés vers 1942 suite aux attaques de Pearl Harbor... et Jackie n'échappe pas à la règle.... en 1945 Jackie fut blessé à la jambe en Allemagne durant une attaque... mais les forces américaines ont réussi a maitriser la menace nazie... Après 2 ans de réhabilitation, il reprit le sport ... mais son père tombe gravement malade et mourra en 1947.... tandis que Tommy Doherty reprit contact avec son fils Jim qui sortit de l'université à l'age de 30 ans et prêt à poursuivre une carrière d'avocat... mais les relations entre Tommy et Jim deviennent rapidement de plus en plus houleux, teintés par le ressentiment du fils envers son père, qui accusa son père d'avoir abandonné sa famille 15 ans auparavant...



Tommy, maintenant dans la soixantaine, aborda une nouvelle époque post-2ème Guerre Mondiale remplie de colère et de rage teintant alors le climat d'Albuquerque et de partout... les années 50 arrivèrent, les jeunes se passionnent pour les belles voitures, les filles, les fast-foods et le rock'n'roll, les gens demandent plus en en plus de violence et cela viendra peu à peu influencer les spectacles de la SSWA... le titre welterweight deviendra de plus en plus souillé par le sang, des émeutes éclatent, la télévision arriva et alla magnifier le spectacle de la SSWA à l'échelle du Nouveau-Mexique... alors Doherty se dénicha un nouvel associé, un francophone du Québec dans la fin trentaine, ayant catché dans divers personnages masqués, de son vrai nom Robert Dion (alias Bobby Dion) qui dénicha la bonne plupart des commanditaires venant des compagnies de tabac, bière et boissons gazeuses, et les gens en redemandent. Les mexicains du lucha libre délaissent le territoire de la SSWA. Le style hardcore plus outrageux avec des personnages plus flamboyants et colorés arrivèrent dans le décor et le sport atteint un nouveau niveau de violence inégalé ... le beau visage de Jackie Wiecz alors âgé de 38 ans devient une carte routière de cicatrices.... c'est en 1959 que Tommy Doherty instaura alors un nouveau titre, annocant définitivement une direction hardcore à la Southern State Wrestling Association: le championnat American Brass Knuckles... des matchs de cage furent souvent programmés dans des galas , on accrocha des poings américains aux sommets des coins de la cage...



Le vétéran de 39 ans Jackie Wiecz fût le premier champion American Brass Knuckles en 1959, ayant défait Tim Boggerts dans un match de cage enlevant, le 30 septembre 1959 au Paladium d'Albuquerque, après une rivalité ayant perduré 3 ans de temps... Wiecz maintient ce titre 3 ans ... Tommy Shanahan l'a ensuite défait Wiecz en 1962, de la même manière ... c'est alors qu'un signe des temps s'annonca pour la SSWA, le fondateur Tommy Doherty, 77 ans, mourra en 1962, laissant Bobby Dion aux rènes de la SSWA ... son fils Fernand alors agé de 26 ans voyaga de territoire en territoire et lutta souvent au Québec et partout aux États et dans l' Ouest canadien... Fernand fit venir Walter Boseley, son partenaire d'équipe, et firent un règne comme champions par équipe de la SSWA... Boseley adopta un style plus violent plus tard dans les années 60 et décida de se lancer pour le titre de l'American Brass Knuckles Championship.... après une rivalité de 2 ans envers Shanahan, Boseley rafla le titre le 17 juillet 1967 dans le stade Furnier à Truth Or Consequences, alors prospère ... la SSWA faisait alors partie de la vie courante des gens du Nouveau-Mexique... mais le sport commencait à vieillir un peu....les commanditaires changeaient aussi, on changeait la grille horaire de la télévision , passant du lundi soir au... samedi matin, au tournant des années 70 ... au milieu des dessins animés pour enfants... parsémés de publicités de jouets et de céréales...



Boseley entama un règne de 5 ans comme champion jusqu'au jour fatadique du 5 mars 1972 au Civic Auditorium d'Albuquerque , Boseley fut victime d'un coup de poing fatal au coeur, venant du poing armé d'un poing américain de Bill "The Ripper" Burke, durant un match de défense du titre de l'American Brass Knuckles Championship. S'en suivit des démarches juduciaires, et on a ensuite prouvé par autopsie que la blessure de Boseley au coeur était accidentelle, que Burke n'avait aucunement l'intention de tuer Boseley, mais Burke a dû faire des années de prison, l'avocat Jim Doherty n'étant pas étranger aux décisions judiciaires concernant Burke... c'est alors qu'un jeune lutteur de 24 ans, Rock Boucher, s'intéressa à Burke.... cet évènement nuisa et mythifia en même temps la Southern State Wrestling Association qui retrouva une nouvelle vague de popularité, mais en même temps, des rassemblements anti-catch combinés avec les mouvements religieux furent montés... le titre de l'American Brass Knuckles fut gelé pendant 5 ans, le temps que Burke fit de la prison... durant l'absence du titre entre 1972 et 1977, la SSWA avait nettoyé le sport, le mettant moins violent pour la télévision, occupant alors la grille horaire du samedi matin... Bobby Dion dut créer un championnat heavyweight pour combler l'absence du titre American Brass Knuckles...



Bill "The Ripper" Burke sortit de prison en 1977 et c'est alors que le flamboyant Rock Boucher (BOB) a voulu le faire revenir au sport, et voulant réssuciter le titre de l'American Brass Knuckles Championship que Burke détenait alors encore... la SSWA n'était pas très entichée de faire revenir Burke et le titre à cause de l'addition des contreverses que ce titre a suscité durant ces 2 premières décennies, mais Boucher voulait revigorifier ce sport qui battait de l'aile...







la suite la semaine prochaine....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/martinelvisouellet
BOB Big Ostid Boucher
Lutteur


Nombre de messages : 235
Localisation : Albuquerque, New Mexico, USA
Date d'inscription : 01/11/2007

MessageSujet: Re: C.A.S.S.E. Side Stories   Dim 25 Jan - 21:54

En passant , je faisais un test pour un fichier vidéo moins lourd.... titantron de la C.A.S.S.E. 2008 (réédité à partir d'une clé USB de TV dans ordi..j'ai expérimenté avec le computer de mon voisin)
http://ca.youtube.com/watch?v=ZNvs2-epyVo

Celui de 2009 s'en viendra bientot !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/martinelvisouellet
Tragico Comoedia
MAIN EVENTER
avatar

Nombre de messages : 1488
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: C.A.S.S.E. Side Stories   Lun 26 Jan - 0:15

T'es un fou mon ami,
tu pourrais faire une fédération à toi seul je te le dis!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baron
Ancien
avatar

Nombre de messages : 3658
Age : 34
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: C.A.S.S.E. Side Stories   Lun 26 Jan - 0:47

Tragico Comoedia a écrit:
T'es un fou mon ami,
tu pourrais faire une fédération à toi seul je te le dis!

On a ici la preuve que c'est déjà le cas.

_________________
Tigerclaw: ancien double FGB suprême champion, ancien champion par équipes, king of butchery 2014.

anciennement :
Richard Vault: ancien double bloody champion, ancien UCW champion.
Rich Vault Inc: Zack Kage, Jax Virgil, Bob Sloane & Jack Stone (anciens double UCW tag team champions).
Jimmy Fart: manager de la N.W.B.
Cassius "le coiffeur" Ceefbake.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 10611
Age : 38
Localisation : dans votre ordinateur
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: C.A.S.S.E. Side Stories   Lun 26 Jan - 1:07

Tu devrais créer ta propre fédération elle serait d'enfer.

Non.


RESTES AVEC NOUS HAHA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lafgb.azureforum.com
BOB Big Ostid Boucher
Lutteur


Nombre de messages : 235
Localisation : Albuquerque, New Mexico, USA
Date d'inscription : 01/11/2007

MessageSujet: Re: C.A.S.S.E. Side Stories   Mer 28 Jan - 0:06

Admin a écrit:
Tu devrais créer ta propre fédération elle serait d'enfer.

Non.


RESTES AVEC NOUS HAHA.

En plein ca héhéhé !!!!

Merci des commentaires tlm en passant...

La SSWA, c'est la "fédération" d'Albuquerque autrefois des années 1940 à 1980 aujourd'hui réssuscitée, qui a maintenant remplacé la C.A.S.S.E. International... prochain chapitre que j'enverrai dans quelques jours: La rivalité Bill "The Ripper" Burke vs Rock Boucher, selon leurs propres accomptes... et dernier chapitre: la chute de la SSWA à la fin des années 80.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/martinelvisouellet
BOB Big Ostid Boucher
Lutteur


Nombre de messages : 235
Localisation : Albuquerque, New Mexico, USA
Date d'inscription : 01/11/2007

MessageSujet: Re: C.A.S.S.E. Side Stories   Jeu 29 Jan - 23:51

Épisode 2



La rivalité entre Bill « The Ripper » Burke et Rock « Ostid » Boucher

Point tournant du championnat American Brass Knuckles

Anecdotes relatés par Bill « The Ripper » Burke (en rouge) et Big Ostid Boucher (en bleu)

Je me rappelle la période que j’allais sortir de prison en 1977, 5 ans après mon combat contre Walt Boseley… Bobby Dion m’avait contacté que si je voulais un boulot en sortant, qu’ils allaient me préparer un retour… il m’a dit ensuite : « Regarde, c’est pas moi qui en a eu l’idée. C’est un jeune lutteur qui veut améliorer mes affaires et en même temps, il a pensé faire revivre ton titre ..que c’est t’en penses ?»…. J’ai arrêté 1 minute sans parler …. J’ai dit à Dion « Laisse-moi 2 jours pour y penser… je suis controversé, et je ne crois pas que mon retour à la lutte sous mon vrai nom soit une bonne idée…le best serait de me faire un masque et lutter sous un autre nom ». Alors Bobby Dion a fortement approuvé mon idée et je lui demandé « Qui veut m’affronter pour ma ceinture ? » Bobby a répondu « Une p’tite vedette montante nommé Rock Boucher …je crois qu’il a déjà jobbé pour toi avant ton combat contre Walt Boseley à la TV… oui oui je me rappelle, tu l’as fait saigner avec ton poing américain à la TV, le petit Boucher commencait son métier et Walt est venu à sa rescousse… » …je lui ai répondu « Ah ce flo-la ? baptême j’viens d’allumer que c’est le gars qui m’a fait un méchant témoignage en ma faveur à mon procès !!! Ouais je l’ai vu samedi passé à la TV … il est rendu une méchante grande gueule… il est en train de prendre sa place… je crois qu’on va s’enligner avec du stock à ma sortie de prison, Dion…le temps nécessaire que je me démasquerai, ouais ouais ouais , ca risque de pogner…. Let’ s go Dion .... je vais quand même réfléchir 2 jours, mais ... ouais, quand je te donnerai le OK pour que tu startes les promos, même 1 mois avant que je sorte… faudra me filmer en prison…mais avec un masque sur la tête… laisse-moi trouver un nom… oui !!! Midnight Avenger…. Un cowboy masqué brûleur de ferme à tendance K-K-K» …et Dion a adoré mon idée….

Oh oui, je me rappelle avoir talonné Bobby Dion pour enligner une rivalité entre moi et Burke… mais si je me souviens bien, c’est moi qui a influencé le jury durant un procès envers Burke en 1976, ca a accéléré sa peine de prison… t’sais, moi, je connais ca la justice en cour, j’ai assez assisté aux multiples procès de mon père pour divers délits d’alcoolisme, violence familiale et tout ca… mais plus le gros motif pourquoi je voulais participer à son procès et donner mon idée , j’étais nourri par la vengance pour un de mes premiers combats, que Burke m’a fait pisser le sang… et je voulais son titre aussi… et le timing était bon, les fans s’ennuyaient de la lutte violente des années 60….le pire c’était alors de se battre contre toutes ces forces moralistes avec Jim Doherty comme pilier, qui nous méprisaient… l’ostie d’avocat qui s’est présenté en élection comme gouverneur du Nouveau-Mexique en 1988…le vieux tabarnac y a rentré…pis le pire, c’est que c’est lui qui s’en prenait à la création de son propre père et le père de Jackie…Doherty ne lâchait pas prise, peu importe sa position … bin je me suis inspiré de son acharnement pour m’acharner à garder la lutte vivante au Nouveau-Mexique, j’aurai été le nemesis à Doherty pendant des années, hahahaha….. et l’idée de voir Burke en « cowboy brûleur de ferme style k-k-k » était bien cool… j’avais bien hâte à cette rivalité…les promos c’était du bonbon… le « cowboy mystérieux brûleur d’étables qui allait me hanter »

La première année de ma sortie en 1977, j’ai incarné le « Midnight Avenger » 6-7 mois me semble ?… ouais , j’intervenais dans des combats, soit envers le champion heavyweight, soit envers le champion de la TV, soit en équipe envers les champions par équipe de ce temps-la, Rock Boucher et Rick Chamberland (RIC) agés de 23-24 ans dans ce temps-la…et Boucher me poursuivait… je leur avais fait perdre le titre tag team avec une intervention de ma part… c’est la que Boucher avait commencé à feuder avec moi…dans ce temps-là , Jackie Wiecz avait été le gérant de plein de lutteurs et est devenu co-commentateur avec Bobby Dion…donc dans un soir de novembre 1977 au Civic Auditorium, j’ai affronté Boucher….

….oui j’ai affronté Burke, alias Midnight Avenger, je l’ai démasqué et on a filmé ca en primeur pour la TV, le monde ont été surpris de voir Burke, ca a été un bon coup pour la promotion… je lui ai challengé pour son titre, et la commission athlétique du Nouveau-Mexique nous mettait des barrières pour qu’on fasse ce match…c’était toujours retardé de mois en mois… mais la SSWA avec Dion et Wiecz ont pris soin de faire de la publicité continue pour le titre de l’American Brass Knuckles Championship… en juillet 1978, la Commission Athlétique nous avait enfin autorisés, mais dans un stade de football au McNeil College à Albuquerque, ils ont ordonnés à la SSWA que le gala se fasse sans cage ni poings américains …les gens se sont pointés à ce gala, et ce malgré leur mécontentement d’absence de cage et poings américains… Burke m’avait battu ce soir-la … mais la lutte était loin d’être finie…

Oh oui , Boucher voulait un rematch, je me rappelle… durant la fin de 1978, la SSWA m’ont donné carte blanche pour quelque chose de plus inattendu, fallait que je fasse un sneak attack à Boucher pour le refaire saigner ….pis bin saigner d’aplomb… j’ai ressorti le poing américain durant les Fêtes de 1978 et j’ai fait les Fêtes à Boucher… j’ai fait de Boucher une boucherie… les cotes d’écoute ont regrimpé …mais encore une fois , les maudits mouvements religieux s’étaient fourrés le nez dans nos affaires…

Fallait que je soigne mon dos magané dans ce temps-là , même rendu à 26-27 ans… malgré tout, j’en suis reconnaissant à Burke pour ce sneak attack, ca a été le moment propice, j’ai pris un break de 6 mois…pis durant les premiers mois de 1979 , on m’a filmé dans un hopital avec un genre de faux plâtre, ce qui n ‘était pas vrai hahaha… mais on mettait le paquet par les promos, ce fût une feud bien nourrie…qu’est-ce qu’on ne fallait pas faire pour taper à l’œil des téléspectateurs ? On mettait l’paquet…excusez-moi pour cette révélation…

Là, Dion et Wiecz ont tenté le maximum de supplier la Commission Athlétique de nous autoriser à nous « booker » finalement un vrai match pour mon titre , dans une cage, avec poings américains…. On s’est battus au Civic Auditorium le 15 juin 1979, cage et brass knuckles… et ca a été un no-contest, mon gérant intervenait et le gérant à Boucher intervenait, une émeute pognait dans le Civic… Et on a fait intervenir la Commission qui nous a fait suspendre pendant 3 mois et la ceinture fût suspendue aussi, j’avais perdu mon titre …mais Boucher ne l’avait pas gagné….

J’ai dû convaincre Bobby Dion qu’à notre retour de nos suspensions, qu’ils nous envoient au Japon moi et Burke nous battre pour le titre …à la New Japan Puroresu…donc Dion a callé monsieur Musashi pour nous booker ce match…ca a pris 4 mois avant qu’on ait ce match…il a fallu nous rebatir la feud durant l’automne et les Fêtes de 1979-80, question que les téléspectateurs du Japon nous connaissent… il a fallu intégrer l’American Brass Knuckles Championship à la New Japan Puroresu… ce fut la première incursion de ce titre en sol japonais durant les années SSWA….et non la dernière….pis ca avait été bin trippant notre premier trip de notre vie au Japon…

Ca a été hilarant de se pogner au Japon pour la TV, j’intervenais dans des matchs à Boucher, on garrochait des chaises à la foule pis on virait la place à l’envers… les poypoys avec leurs uniformes olympiques rouges officiels de la New Japan Puroresu qui nous couraient après et nous retenaient, on leur pitchait les p’tites chaises en plastique dans’ face…je te dis que la foule , elle se tassait…

Burke m’avait ouvert le front avec un objet pointu au Budokan Sumo Hall à Tokyo, c’était un match des Fêtes 1979, pis ils ont envoyé le footage vidéo de ce match aux States à la SSWA pour qu’il le diffusent à la TV, question que les fans au Nouveau-Mexique se tiennent au courant…et de refaire grimper les cotes d’écoute… pis là , on a préparé notre retour aux States…. J’ai finalement battu Burke en janvier 1980 à Ozaka…

Pis à notre retour, j’ai voulu un match-revanche car je m’étais plaint qu’on a pas fait ca de la bonne manière , dans un match clean …et encore une fois, on a dû attendre la décision de la Commission Athlétique…bin en avril 1980, on a eu notre rematch dans une cage avec poings américains, cette fois-ci , nous sommes allés à Santa Fe et Boucher a retenu son titre…

Disons que…depuis ce temps-là, le titre American Brass Knuckles ne m’a jamais quitté…ou presque… attendez de voir ce qui se passera les 10 prochaines années….pis Burke et moi, on a eu le temps de devenir amis par après…

Et j’en suis reconnaissant envers Boucher pour le fait qu’il m’ait aidé à sortir de prison plus vite que prévu, en 1977…



(Note : la plupart de ces faits ont déjà été relatés dans d’anciennes promos de BOB il y a 1 an...suite: le déclin de la SSWA des années 80)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/martinelvisouellet
BOB Big Ostid Boucher
Lutteur


Nombre de messages : 235
Localisation : Albuquerque, New Mexico, USA
Date d'inscription : 01/11/2007

MessageSujet: Re: C.A.S.S.E. Side Stories   Mer 4 Fév - 0:24

Les années 80 : le déclin de la Southern State Wrestling Association

La plus grosse rivalité pour le championnat American Brass Knuckles: « Big Ostid » Rock Boucher vs. le gouverneur James J. Doherty… dans une cour suprême !!!!



Faits relatés par Richard Engelbert Boucher historien à la faculté d’histoire de la Trebuchet W.C. University d’Albuquerque, Nouveau-Mexique (en noir), et son frère Rock « Big Ostid » Boucher, ex-lutteur et ex-champion American Brass Knuckles (en bleu).



1980 : Rock Boucher entama alors un règne de 10 ans actifs comme champion American Brass Knuckles…certes , Boucher perdit quelques fois fois la ceinture lors de courts règnes … ces règnes ne furent pas très mémorables, la Southern State Wrestling Association vit une décennie trouble, la promotion était continuellement persécutée par des mouvements religieux anti-violence… Boucher ressortit occasionnellement son championnat lorsque la balance entre le niveau de contreverse et la perte de popularité de la promotion se situe en plein milieu… Boucher était un babyface au début des années 80 qui affrontait parfois les plus coriaces …il a déjà eu des rivalités occasionnelles avec The Meat Cutter (le fameux découpeur de viande de la C.A.S.S.E !!!) , R.J. Faze, Giant Rozhmov, les frères Kerry & Terry Texan…

Mais le début des années 80 fût marqué par certaines difficultés reliés à l’économie dont la crise du pétrole et l’industrie musicale… mais Michael Jackson et Madonna, le vidéoclip, les synthétiseurs et batteries électroniques ainsi que les guitares grincantes à Van Halen influencant un courant métallique américain, venirent sauver l’industrie musicale…la SSWA dût aussi rajeunir son image grâce à un jeune animateur, James Brisson avec le véteran Terry Texan Sr qui ont remplacé Bobby Dion et Jackie Wiecz, ce dernier s’en alla faire davantage du travail de coulisse en devenant le promoteur de la SSWA qui s’affilie avec la New Mexico Broadcasting Corporation.

Je me rappelle avoir été en rivalité pendant 2 mois avec un certain…Meat Cutter… en 1981…j’étais le babyface de la SSWA au début des années 80. Cutter avait Fernand Le Rat d’Égout Dion (F.R.E.D.) comme gérant et voyageait de promotion en promotion autour de la planète : Canada – Japon – Mexique – Puerto Rico – Australie –USA… l’gros Meat Cutter était redoutable et imprévisible, fallait surveiller ses p’tits objets qu’il cachait dans une botte, dans son grand maillot, ou sous un de ses bourrelets… un lutteur engagé bien souvent comme arme fatale, assez sanglant et coriace, même encore aujourd’hui,dépassé les 50 ans …

Les mouvements religieux anti-lutte et l’avocat Jim Doherty prostestèrent à chaque fois qu’une émeute menace d’éclater quand Boucher défendit son titre de champion American Brass Knuckles … donc, un jeune colosse blond nommé Axe Logan arriva dans la promotion durant l’hiver de 1982-83. Logan (on ne sait pas si il est de parenté avec Lindsay) est un jeune diplômé en affaires et marketing et voulait s’emparer de la SSWA. Jackie Wiecz ne voyait pas d’un bon œil un jeune lutteur calé en affaires qui voulait restructurer la SSWA et qui , en plus, commencait à être populaire, alors il ordonna Boucher de casser les jambes à Logan. Boucher dût , par la force des choses, faire un « heel turn » à contrecoeur et engaga Magnificent DiMaggio, un vieux gérant de style mafioso italien. Lors d‘ un match pour le titre de l’American Brass Knuckles en 1983 à Las Cruces, Logan quitta la SSWA après un jugement de l’arbitre qui donna victoire à Boucher, qui n’a pas pu casser les jambes à Logan.

Donc, la SSWA fût retrouvé victime des tendances des années 80… un territoire de lutte du Nord-Est des Etats-Unis appartenant à une famille bénéficia des nouvelles technologies comme la cassette vidéo et le câble de TV qui intégra les familles, engaga plein de grosses vedettes de plein de territoires et deviendra la plus grosse compagnie nationale de lutte, que l’on nommera pas le nom, pour protéger la SSWA d’éventuelles poursuites . Cette compagnie qu’on nomme le « Divertissement Mondial de Lutte » est dirigée par la famille « Macaron »…Quelle vedette a réussi a faire du « Divertissement Mondial de Lutte » un grand succès ? AXE LOGAN !!!

Donc, Rock Boucher fût retrouvé avec une ceinture autour du corps à rien faire pendant les années 1984-85 jusqu’au moment où un certain Jim Steele, alors champion de Télévision de la SSWA, alla narguer Boucher…

Jim Steele était intervenu durant un segment au bord du ring, j’étais interviewé par James Brisson et était venu me baver pour la pertinence de mon titre American Brass Knuckles à la SSWA… il commencait à être virulent , alors je lui ai mis mon poing américain sur la gueule… plus tard, pendant l’année 1985, on a rivalisé « vilain vs vilain » et là on a fait un merveilleux match en cage avec poings américains à Roswell et je lui en ai fait manger du cuivre !!

Et là, encore une fois, les mouvements religieux bien-pensants anti-lutte et Jim Doherty se sont mêlés des affaires de la SSWA..en 1987, un jeune lutteur nommé Damien Steam arriva dans la promotion avec un style technique inspiré de la lutte japonaise (ou puroresu) et monta les grades de la SSWA. Il fût champion en équipe avec un autre jeune lutteur nommé Hank Forest, ensuite il gouta à la gloire au championnat de la Télévision où il a été champion pendant plusieurs mois. Sa popularité montante est telle que Jackie Wiecz envisaga de faire un coup d’éclat, en opposant Steam à Boucher, champion Télévision contre champion American Brass Knuckles …Steam fût un bon coup pour la Southern State Wrestling Association à une époque où le Nouveau-Mexique allait changer de gouverneur, et ce, malgré la popularité montante du « Divertissement Mondial de Lutte » durant 1987-88… en effet , l’avocat Jim Doherty se présente comme candidat républicain pour le poste de gouverneur du Nouveau-Mexique. Doherty sera appuyé par un pasteur-prédicateur très populaire de l’époque et obtiendra une faible avance de quelques grands électeurs de plus, remportant les élections de 1988, devenant le gouverneur du Nouveau-Mexique pour un premier mandat assez controversé de 4 ans, marqué non seulement par ses interventions dans les affaires de la SSWA, mais aussi pour des affaires de corruption dans le traffic d’armes avec des forces sud-américaines, et d’accusations non prouvés de « pots de vin » dans le secteur de la construction. On pense que Doherty aurait tenté de faire déménager le Civic Auditorium à Albuquerque pour un projet immobilier non concretisé…

Je me souviens de ma rivalité avec Damien Steam. Wiecz voulait nous booker un match champion TV vs champion American Brass Knuckles dans le stade de football Miller à Sante Fe en juillet 1988. Wiecz voulait un match grandiose, sans cage ni brass knuckles, vu que nous étions dans l’œil du gouverneur Doherty …en effet, Steam avait gagné ce match et a été champion American Brass Knuckles pendant plus d’un an…je reconnais le talent in-ring de Steam…je le considère encore comme un des grands !

Ce match, Steam l’avait gagné, malgré les interventions de Magnificent DiMaggio, le gérant de Boucher… s’en suivit une rivalité où Boucher tenta à maintes occasions de regagner son titre American Brass Knuckles dans des matchs réguliers contre Steam… jusqu’au jour où Boucher essaya de persuader Jackie Wiecz et ensuite la Commission Athlétique du Nouveau-Mexique d’obtenir un match dans une cage avec poings américains pour le titre… un soir d’automne 1989 au Civic Auditorium d’Albuquerque. Boucher regagna le titre American Brass Knuckles dans un contreverse totale au Civic Auditorium, une émeute éclata dans le Civic Auditorium et causa des dommages dans la ville d’Albuquerque. Le gouverneur Doherty traîna la Southern State Wrestling Association et Rock Boucher en justice durant l’année 1990 et ce, en cour supérieure… et la SSWA se vit forcée de mettre le cadenas, après plus de 60 ans d’activité dans le milieu sportif et divertissement du Nouveau-Mexique. Doherty tenta d’enlever la ceinture American Brass Knuckles à Boucher dans un dernier acte ultime durant le procès mais le juge Campbell en a décidé autrement… Campbell laissa la ceinture à Boucher, mais Boucher fut interdit de lutter et de se pointer à un événement de lutte pendant 10 ans au Nouveau-Mexique et aussi de montrer sa ceinture en public pendant tout ce temps… alors Boucher ranga sa ceinture soigneusement dans une mallette, déposa une requête à la cour du Nouveau-Mexique pour les droits intellectuels de ce titre et obtenit ce droit, et se réfugia dans l’Ouest Canadien, lutta un peu, puis est devenu « Big Ostid » Boucher à cause de son style de vie qui s’est altéré en mangeant des « chicken wings » dans un restaurant favori d’un quartier chinois de Vancouver… Boucher était devenu arbitre puis gérant puis animateur dans une petite promotion télévisée de Vancouver durant les années 90 et ensuite, Boucher se retira de la lutte et se lanca dans la restauration et les bars vers 2000… jusqu'à son retour comme gérant à la Fédération de la Grande Baston en 2007 !

Jim Doherty achèva son mandat de gouverneur du Nouveau-Mexique en 1992 puis fût réélu pour un autre mandat de 4 ans… mais la lutte au Nouveau-Mexique fût une histoire du passé … à part que les jeunes fans aient pris goût à la fameuse ère des Monday Night Wars des 2 méga-compagnies de la fin des années 90-début 2000 … et la Southern State Wrestling Association du Nouveau-Mexique tomba dans l’oubli… pour 18 ans…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/martinelvisouellet
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: C.A.S.S.E. Side Stories   

Revenir en haut Aller en bas
 
C.A.S.S.E. Side Stories
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ghost stories
» Side Events au Pro Tour Paris
» changement révolutionnaire : le side deck
» aide pour les side art egret 2
» [Vends] Point Blank, side neuf, marquee neuf 300 euros

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'élite :: Le Hors Gimmick / News-
Sauter vers: