L'élite

L'élite

au firmament
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Partagez | 
 

 PROMO

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 20 ... 40  Suivant
AuteurMessage
Diamant Brut
Joyau
avatar

Nombre de messages : 2719
Age : 46
Localisation : Les Plaisirs Tabous, Nouvelle-Orléans
Date d'inscription : 17/03/2010

MessageSujet: PROMO   Ven 3 Juin - 15:19

Nous sommes dans un bar de Minneapolis. Robert, accoudé au bar, 18 verres vides de Whisky devant lui, autant de bière, parle tout seul.

AC: Tu sers à rien ... Blah Blah Blah... Tu nous fous dans la merde ... Blah Blah Blah ... Putain de Ox. Et de Bones aussi. Et de Hyde. Pourquoi qu'il vient pas pour le combat celui-là? HYDE, PUTAIN! JE SUIS DANS UN BAR, LA! POINTES TOI POUR LE COMBAT! BORDEL!

Le barman, 150 kilos de muscles au bas mot, des tatouages partout et une grosse batte de Base-Ball à la main, attrape Robert par le colbac.

Barman: You fucking crazy french! Get out of here right now or you gonna get in trouble. Fucking Fake Jesus!

AC: Fuck Jesus, t'as dit? Putain, fuck Jesus? T'as pas honte? J'croyais qu'les américains, y z'aimaient le fils de dieu et toi tu dis fuck Jesus? J'vais t'apprendre à avoir du respect pour l'Anar-Christ et ...

Robert n'a pas le temps d'en dire plus. Il se fait saisir par 4 clients du bar qui le jettent dehors manu-militari.

Client: Go back in your shitty country, fucking french guy!

Robert: Ouais, j'aime bien la country! Et alors! J'vois pas le problème?!?!

15 minutes plus tard

Robert déambule dans les rues de la ville, un sac marron à la main. Vu la taille du sac, la bouteille à l'intèrieur fait au moins 3 litres. Il tète régulièrement le goulot.

Robert: Mais qu'est ce que je leur ai fait aux Outcasts? On s'entendait bien. J'avais enfin trouvé mes Anapôtres. Fidèles, croyants et tout et tout. Et avec un toit au dessus de la tête, en plus. C'est pas négligeable, ça, un plumard et un toit. Mais j'ai tout gaché comme d'habitude. Je foire tout, depuis des lustres. Enfin tout le monde en veut toujours plus aussi. Depuis le début, putain, je fais des trucs supers et les gens sont jamais content. Je multiplie les pains, on me demande de multiplier les emplois. Je marche sur l'eau, on me demande de voler comme un piaf. Bizaremment, y a que quand je file du pinard qu'on me fout la paix. Et les deux Outcasts à la con, là, sont bien comme les autres. Toujours à raler, jamais suffisant pour eux. Mais ils vont revenir. La queue entre les jambes qu'ils vont revenir. Quand j'aurais prouvé que je suis le messie du Hardcore, ils vont revenir et ce sera comme avant. mieux qu'avant même! Cette fois, ils croiront en moi, sans restriction. Alors Hyde, donne moi mon match! T'AS LA TROUILLE HYDE? DONNE MOI MON MATCH BORDEL QUE TOUT REPRENNE COMME AVANT! VIENS HYDE! VIENS LA! JESUS T'ATTEND!

Deux policiers en uniforme entoure soudainement Robert. La main sur la matraque, ils n'ont pas l'air d'apprécier les divagations de Jésus.

Flic 1: Sir, you're drunk. Stop now your shoutings.

Flic 2: Show us your ID, sir, now!

Robert: Hey, y a erreur sur la personne. Je suis Jésus, pas Heïdi.

Flic 1: We're gonna have trouble with this one.

Flic 2: Sir, show us your ID or you're gonna think about it in jail.

Robert: J'suis pas Heïdi! Et je suis pas ta soeur non plus, tronche de cul. Putain, z'êtes vraiment con les amerloques. Les rois du monde, tu parles. les rois des cons, ouais. Allez bonne nuit les deux schtroumpfs.

Robert tente de les pousser pour repartir mais à peine a t'il esquissé un mouvement qu'il se retrouve face contre terre, les mains dans le dos, un genou sur la nuque.


Flic 1: OK, let's put him in jail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ankaa
Lutteur
avatar

Nombre de messages : 187
Age : 100
Date d'inscription : 05/05/2011

MessageSujet: Re: PROMO   Sam 4 Juin - 0:04


La remix d'All I Do is Win à fond, une version décapotable de la Ford GT 40, un paysage désertique et Bilal Asil en train de (tenter de) chanter : c'est ainsi que cette promo démarre. Bilal conduit alors ainsi quelques minutes, tranquillement. Il s'arrête alors avec un gros freinage. En effet, trois personnes vêtus d'une tenue blanche et d'un logo (avec une croix) près du coeur se dressent sur son chemin.

Bilal Asil : Bon les guignols, vous bougez ? Je veux pas être trop direct mais j'ai pas que ça à foutre, y'a un restaurant KFC qui m'attend moi. Et si j'ai pas fait tous les KFC des USA durant la tournée ici, je crois que j'aurais raté ma vie.

Dude 1 : Where do you come from ?

Bilal Asil : Bah, de France. Bref, je peux passer maintenant messieurs les policiers en blanc ? (Tiens, c'est suspect ça, je devrais me méfier... quoique, leur chapeau pointu est rigolo, y'a pas de quoi s'inquiéter.)

L'un d'eux pointe à l'un de ses collègues le pendentif avec le croissant et l'étoile que Bilal possède.

Bilal Asil : Ah ça oui. C'est ma grand-mère qui me l'avait offert. Bon, l’interrogatoire est finit les gars ? J'aimerai bien continuer ma route moi. Surtout que dans le cas contraire, si je dois vous passer sur le corps, je le ferai. (Ils ont pas l'air de comprendre mon langage sinon ils auraient rit à mon jeux de mots.)

Les trois hommes continuent alors à discuter tout en fixant le lutteur. Sauf que lui, il a pas que ça à faire d'attendre leur verdict donc il accélère et les renverse.

(Passer sur le corps... c'que je suis fort moi.)

Il décide alors de mettre la radio où il entend dans un flash spécial que des touristes ont prévenu cette même radio de la présence de membres du Ku Klux Klan dans une zone retirée du Texas.

Bilal Asil : Pff, j'les attend moi les Ku Klux Klaniens. Depuis mon intégration à la FGB puis à la Brigade K, j'ai le sang chaud et je suis prêt à me battre avec quiconque ose me défier. Vous savez, j'ai fait du Combat Libre. Je suis donc un adepte du combat ultime mais contrairement à des Chimaira Manson, Chad Murray, Sean Westen et autres récents convertis à la lutte, j'arrive à exceller autant dans le Pro Wrestling, comme disent les américains, que dans le Mixed Martial Arts. Et ça, des gars comme Diamant, Stanley, Arya, Julian, Mark ou encore Théodore vont l'apprendre à leur dépens.

Et oui mesdames. Comme vous l'avez vu, j'ai rejoint la Brigade K en rejoignant Kronos et Legion. Oui eux deux, je n'ai que faire de perdants en pleine rédemption comme les Stoner Hate. D'ailleurs, en parlant d'eux. J'pense que ça serait bon pour la Brigade K qu'ils donnent les titres Tag Team à des membres plus importants, plus VIP comme disent les américains. En plus ils iraient trop bien à mes hanches et à celles de Legion, ces ceintures quoi. Quoique, il a la classe aussi le titre Vice et son design innovant correspond bien à mon originale personnalité.

La nuit commence à tomber. Bilal voit de mieux en mieux (oui, vous avez bien lu) quand il est obligé de freiner en voyant de nouveau un mec vêtu de blanc. Ah bah raté, il a freiné trop tard et le pauvre homme est envoyé une dizaine de mètres plus loin. C'est après coup qu'il remarque que l'homme n'était pas seul mais accompagné d'une dizaine de compère habillé de la même manière. Il n'a pas le temps de parler que les hommes en blanc se saisissent de lui et lui lient les mains avec une corde. Les messieurs l'accompagnent alors vers une immense croix où se dressent une bonne centaine d'autres personnes en blanc qui s'écartent pour laisser passer le prisonnier. C'est maintenant que Bilal, un peu fatigué, comprend que c'est eux les fameux membres du KKK dont parlait la radio et finit par apercevoir l'Imperial Wizard en pourpre qui l'attend devant la croix. Ceux qui amènent Asil sur la scène le bloquent ensuite sur la croix.

Imperial Wizard : Today is a big day for us, brothers : we finally caught a MOTHERFUCKING islamist.

Un grand "YEAH" se fait entendre dans le public KKKien. Ce à quoi Bilal participe pour ne pas être trop seul.

Imperial Wizard : And to decide who will burn the cross, I'll throw the packet of matches ! Three, Two, One : GO !

Il jette alors le paquet d'allumettes et au bout de quelques minutes de lutte, un des membres lève bien haut le paquet pour montrer à tous qu'il va avoir l'honneur de brûler le premier musulman qu'ils ont attrapé depuis un bout de temps. Il monte alors sur l'estrade et se présente à l'Imperial Wizard qui se tourne finalement vers Asil.

Imperial Wizard : Have you something to say before your death ?

Bilal Asil : Oui. Vous savez, depuis que je suis petit, je savais au fond de moi que j'étais sur Terre pour faire quelque chose de grand. Je savais que j'avais une mission précise, que ça soit d'innover dans un domaine ou pousser encore plus loin les limites d'un déjà crée. Le fait qu'année après année, mes professeurs me nommaient comme le meilleur en était un indice. Le fait que j'ai mit des raclées à des pointures du MMA en était un signe. Le fait que j'arrive à m'adapter à la lutte et à continuer de corriger l'impétuosité humaine en était une preuve. Ma voix était donc tracée dans votre Pro Wrestling.

FCW, SoW, FWE, WWA, BWS, FGB. Tant de fédérations qui m'auront aidé à me faire un nom dans ce sport. J'y ai découvert des gens extraordinaire qui me sont devenus chères comme mes partenaires de LA Ligue, Pétale Orientale et plus récemment Kronos et Legion. Il y'a aussi eu des personnes qui ont réussi gagner mon respect tel Beetle ou encore Miles Turner voir Lily Blood. Enfin bon, je l'aurai pas dit si j'allais pas crever ça. Mais il y'a par ailleurs des personnes irritables contre qui j'ai quand même pris plaisir de démolir la figure comme Mustaine, Timothée Barbier et Luther Kay par exemple. Et je dois même vous avouer quelque chose que je n'aurai jamais fait si je n'étais pas à deux doigts d'y passer. J'ai, secrètement, énormément de respect pour Ar... pour Art Ale...

De la fumée apparaît alors. Ce que fait remarqué un des membres à l'Imperial ce qui fait, en plus, couper les dernières paroles de Bilal. Sauf que le Wizard, il s'en fout. Il incite le gagnant de la boîte d'allumettes à se bouger le cul mais celui-ci n'a pas le temps de brûler la croix que la fumée a déjà envahi toute la zone.

Bilal se réveille alors quelques minutes plus tard. Autour de lui se tient une centaine de cadavres, ce qui n'a pas l'air de l'inquiéter.


Bilal Asil : Et bah, je me souvenais pas avoir mit le pied à terre dans un cimetière moi. (Ahaha, mettre le pied à terre dans un cimetière. Dommage qu'il n'y est jamais personne quand je fais des bons jeux de mots.). ... Ah bah tiens, il est joli ce chapeau pourpre !

Il attrape l'objet avant de se le mettre sur le crâne. Il finit en retournant dans son véhicule pour reprendre sa KFC's Road.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gekko
Apprenti
avatar

Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 04/06/2011

MessageSujet: Re: PROMO   Dim 5 Juin - 0:27

Salle de conférence, remplie à ras-bord de journalistes divers. Des affiches de la FGB se trouvent un peu partout et la foule est très chaude. Une superstar toute nouvelle a signé à la FGB. Quelqu'un de très mystérieux et les gens veulent en savoir plus. Peut-être viendra-t-il sans son masque ?

Journaliste 1 : Ca fait deux plombes qu'on attend ... Tu veux pas aller te faire une clope Joe ?

Journaliste 2 : Mec ... Si on rate le début de conférence, le patron va nous tuer ! Ce lutteur est tout nouveau et personne, je dis bien personne, ne parvient à obtenir la moindre information sur lui. Aucun passif, aucune carrière ... Quelques données mais insuffisantes. Nemesis qu'il s'appelle. On n'arrive pas à remonter à quoique ce soit lorsqu'on utilise son nom dans la moindre base de donnée. On a même essayer de joindre l'ambassade du Mexique. Rien. La mairie de Monterrey aussi. Toujours rien. Ce mec n'existe pas on dirait.

Journaliste 1 : N'empêche que j'ai une putain d'envie de clope !

Journaliste 2 : Mais on s'en fout de ta clope ! Si on arrive à choper la moindre information sur ce gars, on va tirer le gros lot ! Il va parler. On connaitre déjà le son de sa voix ! Il ne reste plus qu'à essayer de comprendre en quoi il est si spécial. Rien que le fait de parler ... Il va se trahir, Bob ! Il va faire une erreur à un moment ou un autre.

Tout à coup le brouhaha se calme. Quelqu'un arrive sur l'estrade au fond de la salle de conférence. Une masse. Une véritable masse, il porte un costume pour l'occasion et s'assoit sur la chaise au centre de l'estrade.

D'un geste de la main, il fait signe que la conférence peut commencer.

Journaliste : Bonjour, M.Nemesis, Travis Cocker, Le Quotidien du Taxidermiste, j'aimerais tout d'abord savoir quels sont vos premières impressions sur la FGB.

Nemesis regarde longuement le journaliste ... Les secondes semblent interminables. Puis il rit lourdement ! Il claque des doigts et fait un signe en direction de l'arrière de la salle. Trois agents, du type très sérieux, le costume bien serré et les petites lunettes vissées sur un nez crochu, entrent dans la salle et s'assoient aux côtés de Nemesis.

Agent 1 : M. Nemesis considère que faire partie de la FGB est un honneur pour lui. Il sait que de nombreux lutteurs sont très forts ici-même. Cependant, il se moque complètement de leur talent. Il sait qu'il est prêt à les éclabousser avec son propre talent. Il grimpera rapidement les échelons et détruira ses adversaires un par un jusqu'à ce qu'il soit le nom le plus important de cette fédération.

Nemesis aquiesce d'un mouvement de tête.

Agent 1 : Pour cela, il est prêt à de nombreux sacrifices physiques. Son entrainement est très poussé et il n'est pas là pour se faire marcher sur les pieds par le moindre bouffon ici présent, selon ses mots. Il a même vu que des femmes peuplent la fédération. Il se fera une joie de les détruire si elles osent se poser une seule seconde sur son chemin. Il n'est pas là pour faire de sentiment et si briser un enfant, une femme, un vieillard ou un handicapé lui permet de gagner le moindre dollar ou de glaner un titre, il n'hésitera pas à le faire. Nemesis est le parfait exemple du champion brillant et invincible pour une unique raison. IL sait ce qu'il veut et il sait comment l'obtenir.

Nemesis lève alors les bras en l'air en signe de défiance. La salle commence à huer légèrement.

Journaliste 2 : Michael Polson, The Lucha Libre Inspector, nous ne vous connaissons pas du tout. Malgré nos recherches, vous ne rentrez dans aucune base de donnée. Vous êtes un parfait inconnu, un mystère et pourtant vous semblez disposer d'un certain standing ...

Agent 2 : C'est tout à fait normal que vous ne connaissiez pas Nemesis. Nemesis est un nouveau lutteur. IL n'a jamais fait ses armes dans une grande fédération et l'on peut considérer qu'il est un débutant. Il est cependant le meilleur débutant de tous les temps à la FGB. Il sera rapidement champion, rapidement invaincu pour une très longue durée. Si vous ne le connaissez pas, c'est parce qu'il a passé un temps énorme dans son centre personnel d'entrainement afin d'améliorer ses compétences. Il est non seulement le lutteur le plus puissant de votre roster, mais aussi le plus véloce, le plus technique et de loin le plus brillant.

Notre client a compris qu'il ne pouvait pas se limiter à un entrainement physique. Il est aussi brillant que les meilleurs académistes, aussi intelligent que les personnes qui sortent aujourd'hui même d'Harvard ou Yale ...

Mais il est aussi bien plus puissant que n'importe qu'elle autre personne ici ...

Nemesis se lève lentement de sa chaise. Il déboutonne précautionneusement sa chemise afin de dévoiler une musculature parfaite. Il écarte les bras et dévoile un torse aux mensurations parfaites et aux muscles saillants. Son corps respire la puissance, et à travers le masque, on peut voir une lueur brillante de fierté et de confiance en soi.

Journaliste : Nous comprenons cependant très bien tout cela ... Mais le problème est que M.Nemesis ici présent n'est inscrit dans aucune base de donnée du monde. Il est nul part. Il n'existe pas selon les critères administratifs d'existence ...

Agent 3 : Notre client n'a pas à répondre à cela.

Journaliste : Mais ...

Agent 2 et 1 : Nous avons dit que notre client n'a pas à étaler sa vie privée devant vous messieurs. Nous sommes dans un pays libre et notre client n'a rien à se reprocher. Il n'a aucune raison d'être mêlé à une quelconque affaire et cela ne sert à rien de chercher quoique ce soit.

Ce serait très mauvais pour vous.

Nemesis se lève et prend sa veste sur son épaule. Il fait signe aux agents de sortir. Il reste seul devant la meute de journaliste qui accoure vers l'estrade. Il rit lourdement, s'arrête quelques instants, prend un micro en main ...

Nemesis (avec un très fort accent mexicain) : Sois estupido ...

Il jette le micro au sol et s'en va à la suite de ses agents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tirsalliés.com
Retraité
avatar

Nombre de messages : 2208
Age : 23
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: Re: PROMO   Dim 5 Juin - 19:33

Jack Lapin est dans sa loge, avec son coéquipier Arsène, le lapin.

-Tu te rends compte Arsène, enfin, enfin, enfin j'ai la possibilité de nous venger, de venger la mort de P'pa, M'man, et de nos 82 frères et soeurs!

Arsène le regarde d'un air interrogateur.

-Me r'gardes pas comme ça, tu sais très bien pourquoi. Certes, le tueur de notre famille ne se trouve très certainement pas ici. Mais quand même: je dois nous venger des humais.

Arsène le regarde d'un oeil dubitatif.

-Oui, oui, je sais, je suis un humain, mais jamais, Ô jamais, je n'ai choisi cette condition d'homme Arsène, et tu le sais aussi bien que moi. Je ne rêve que de gambader dans la prairie à la recherche de carottes, leur courir après pour les attraper tendrement, je veux sentir le vent sur mes moustaches, je veux que mes oreilles volent au grès de mes courses, je veux que la terre crisse sous mes pattes, je veux être libre, JE VEUX VIVRE ARSENE!

Le lapin se cache sous ses oreilles.

-Oh, excuse moi Arsène, je t'ai fait peur, je m'en veux. Mais tu sais, quand on me rappelle dans quelle triste corps la fatalité m'a enfermé, je me contiens difficilement. Mais j'espère qu'ici, je puisse trouver le calme. Combattre les hommes, ce sera me combattre moi même... ici, je trouverais la paix ( NdT: et non pas lapin...) en moi même, en nous vengeant.

Arsène le regarde à nouveau.

-Quoi? Hein? Pourquoi j'ai refusé une interview? Tu t'en doutes: des hommes m'auraient interviewé, ça aurait pu être un piège.
Hein? Non, je ne suis pas paranoïaque mais..
T'as raison Arsène... je devrais y aller. Après tout, j'ai contracté des obligations auprès de cette fédération, même si je les méprise; même si je veux leur mort...

La caméra zoom sur l'oeil de Arsène... puis se coupe.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diamant Brut
Joyau
avatar

Nombre de messages : 2719
Age : 46
Localisation : Les Plaisirs Tabous, Nouvelle-Orléans
Date d'inscription : 17/03/2010

MessageSujet: Re: PROMO   Lun 6 Juin - 21:25

Incroyable !!!!!!! Innimaginable !!!!!! Bones vient de battre Benji Cruz !!!! Il est le nouveau champion suprême !!!!!! J'en... j'en reviens pas. A quelques semaines du Only One Survive, gagnés par tous les Masks of Doom, hormis Benji, c'était l'occasion pour lui d'arriver la bas en tant que champion mais Bones vient de lui enlever le championnat. Il n'en revient pas lui même. Jonas Sanoj lui remet le titre. Il n'y croit pas. Et voilà Ox qui accourt vers le ring. Il prend le visage de Bones entre les mains et lui dit qu'il ne rêve pas. Il se marre avant de soulever son partenaire et ami sur les épaules. Bones lève le titre et reçoit une acclamation.

Les choses ne sont pas arrété là. Retour croisé sur une drôle de soirée.

Rue de Colorado Springs

Robert sort du bar où il a assisté via la télévision à l'incroyable victoire de Bones. Il semble bourré mais c'est plus le destin que l'alcool qui lui donne ce vertige. Enfin il a bien picolé quand même le Robert. Il hume l'air de la rue puis avise un clochard de l'autre côté du trottoire. Sans hésiter, il se dirige vers lui.

AC:
Hey mec, sans te déranger, tu peux me préter ton chapeau et ton imper? Je te les rends, en mieux même. t'es d'accord?

Le clochard lève ses yeux vers Robert et immédiatement, il se met à pleurer.

Clochard: Jesus! Jesus! At last! I've been wiating for you all my life! What do you want? Ask me anything!

Même si Robert n'a pas compris le moindre mot, il se sent touché par cet homme car il comprend. Il comprend que quelqu' un enfin, quelqu'un l'a reconnu. De la pointe du doigt il touche le chapeau et le manteau. L'homme les enlève et les tend à Robert. Robert les accepte et son air a changé. Il semble réellement chamboulé et il touche le front du clochard. Celui-ci éclate en sanglot.

AC:
Tu seras récompensé. Je te remercie, frère. Je reviens, promis.

Arène de Colorado Springs

Après que les caméras aient coupé, les Outcasts continuent à faire la fête sur le ring. Ils sont rejoints par plusieurs membres de la FGB qui viennent féliciter Bones. La majorité du public a quitté la salle mais les Outcasts ne veulent pas partir et deux à trois cent spectateurs restent là aussi. Ils sentent que cette soirée peut être mémorable et puis, pour l'instant, c'est marrant, allons voir où ça nous méne. Au bout d'un moment, Ox saisit un micro et gueule:

Ox: Envoyez Rancid les gars! Et venez vous éclater vous aussi! Tous les mecs qui bossent, venez vous éclater!

New Dress résonne dans l'arène et les Outcasts foncent dans le public et commencent à pogoter. Certains des Backstages les rejoignent et, bientôt, tous le monde danse. Le morceau se répètent deux fois et ça devient une vraie folie. Ox remonte soudain dans le ring, un micro à la main:

Ox: Coupez la musique! On va faire un truc qu'on s'était promis de faire avec Bones et c'est le bon moment. Bones, viens là mon frère champion Suprême. Putai*, c'est bon à dire! Ok, alors écoutez. Concours de Stage Diving entre moi et Bones. Y a une sortie de secours de chaque côtè de la salle. Le premier d'entre nous qui y arrive grâce à vous a gagné. Z'êtes prêt?

Ox et Bones montent sur les barrières de sécurité de chaque côté" du ring et le public se divise pour être à peu près le même nombre de chaque côté. Les Outcasts se laissent tomber en même temps et la course est parti!


Rue de Colorado Springs


Robert arrive devant la salle où se tenait ce soir le show de la FGB. Il porte le chapeau et l'imper du clochard. A part l'odeur qui se dégage des vétements, il n'est pas repérable. Il s'avance dans l'entrée, il n'y a personne pour lui barrer la route. Il avance le long d'un couloir et attend des cris de joie et d'excitation. Il se rapproche encore et ouvre une des portes qui donnent sur la salle principale. Il se prend Bones en pleine figure, tombe au sol alors que son Anapôtre se relève et gueule en lui tournant le dos:

Bones: OUIIIIII! J'ai gagné! Ox, t'es un loser!

Arène de Colorado Springs

Bones tombe au sol et, malgré la mauvaise odeur qui lui prend le nez, il se relève comme si de rien n'était:

Bones: OUIIIIII! J'ai gagné! Ox, t'es un loser!

Les deux Outcasts se rejoingent au centre du ring puis Ox prend un micro:

Ox: Bon, les gars, faut qu'on quitte la salle. Je vous propose un truc. On a réussi à amener notre van avec nous, me demandez pas comment on a fait, on est trop fort alors fête grandiose dans dix minutes sur le parking!

Les gens quittent la salle, bien décidés à répondre à l'appel d'Ox.


Parking de l'arène de Colorado Springs

La fête bat son plein devant le van des Outcasts. Ca sent le barbecue, la sono du combi résonne de rythmes entrainants et la bière coule à flot. Ox et Bones font les cons et tout le monde passe un bon moment. Robert, toujours caché, sillone la foule et récupère au passage tout ce qu'il peut peu. Casquettes, manteaux, portefeuilles, il prend tout ce qu'il peut.


Plus tard


Tout le monde est parti. Ox et Bones sont dans leurs lits.


Bones: J'aurais aimé que Robert soit là. Vraiment.

Ox: Moi aussi. Dors, champion.

Une silhouette s'éloigne des fenêtres du van.

Au petit matin, un clochard de Colorado Springs se réveille, un tas de nouveaux vétements et de nouveaux chapeaux devant lui. Il y a même de l'argent. Pas mal. Le clochard se met en position de prière.

Clochard: Thank you Jesus!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marshall
Star
avatar

Nombre de messages : 587
Date d'inscription : 22/09/2009

MessageSujet: Re: PROMO   Lun 6 Juin - 23:31

Dans le backstage du plus récent show de la WWA, la Stoner Hate, Marshall et Hollywood, se parlent tranquilement. Le téléphone de Marshall sonne (on le reconnait car il utilise son theme song comme sonnerie...). Il le sors de sa poche et regarde ce qui viens de lui être envoyé. Il affiche une grande déception sur son visage.

Hollywood : Hey? Ça va? C'était quoi ce texto?

Marshall : La FGB est tombée bien bas, mon ami...

Hollywood : Pourquoi donc? Qu'est-ce qu'on a manqués?

Marshall : On a un nouveau champion Supreme.

Hollywood : Tant mieu! Benji était nul... Qui est-ce? Legion? Tigerclaw? Julianinho?! Kronos!

Marshall : Bones...

Hollywood : Qui?

Marshall : Bones.

Hollywood : D'accord... Mais c'est qui lui?

Marshall : Exactement!!! C'EST QUI LUI?!

Il balance son téléphone cellulaire contre le mur.

Marshall : On se démerde, on se détruis tout les jours pour représenter cette fédération! LA plus grande promotion de lutte au monde, la FGB! Et un ****** de rookie qui n'as même pas une année d'expérience chez les grands gagne LE plus grand titre de LA plus grande fed...

Hollywood : Laisse-lui sa chance...

Marshall : LA CHANCE N'AS RIEN À VOIR DANS TOUT CELA!!! Tu devrais le savoir mieu que n'importe qui ici, c'est la première chose qu'on dit à nos élèves à la SWS!

Hollywood : Il a le droit de se prouver.

Marshall : Non.

Hollywood : J'aime pas beaucoup cette attitude, Ben... Toi, tu devrais le savoir mieu que n'importe qui que les jeunes peuvent nous impressionner quand on leur donne leur chance.

Marshall : Et ma chance à moi?

Hollywood : Tu l'as autour de la taille tout les soirs quand tu vas lutter dans ce ring.

Marshall : Ça fait presque 4 ans que j'essaie de gagner un titre mondial. Et lui, en un an...

Hollywood : Oui mais lui, Bones, qui te dit qu'il est prêt pour ça? Il risque de paniquer, vu son manque d'expérience.

Marshall : Je ne sais plus si j'y crois, Holly...

Hollywood : Croire à quoi?

Marshall : Ce sport. Pour tout ce que je lui ai donné et pour ce que j'ai en retour.

Hollywood : Fait nous pas une crise de jalousie, mon vieux. Je suis certain que Kro peut t'organiser un match contre lui pour le titre dès demain.

Marshall : Je n'en voudrais pas de son match. Cela serais mauvais pour le prestige de nos ceintures... Et à voir qui détiens les autres titres, nous sommes les seuls champions digne de ce nom à la FGB aujourd'hui...

Hollywood : Qu'est-ce que tu veut faire?

Marshall : Devenir le meilleur champion de cette fédération. Je suis déjà l'un des athlètes les plus décorés de la FGB... Cet imbécile de Bones vas nous envier nos Tag Team Titles avec son déchet qui lui sers de partenaire.

Hollywood : Tu commence à me faire peur...

Marshall : Il faut remonter cette fédération, Holly... J'ai tout quitté pour la FGB... J'ai mis fin à mon contract avec la WWA et j'ai quitté la UCW en plein milieu de mon règne de champion All Star! Nous sommes le tison qui vas rallumer le feu de la FGB.

Hollywood : Tu veut un Red Bull?

Marshall : Non. Pas aujourd'hui... Pas aujourd'hui.

Et il pars en laissant Hollywood derrière lui qui le regarde partir d'un air confus.
Fade out.
End.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
REG
MAIN EVENTER
avatar

Nombre de messages : 1154
Age : 48
Localisation : Québec, Canada
Date d'inscription : 04/07/2008

MessageSujet: Re: PROMO   Mar 7 Juin - 20:21

LES AVENTURES PITTORESQUES D’UN SEMI-AMNÉSIQUE

Psy pour lutteur : Bonjour Monsieur Marvel, qu’est ce qui vous amène à moi aujourd’hui?

Marvel : Je vois des morts partout!

Psy : monsieur Marvel, cette blague est périmée depuis fort longtemps…

Marvel : désolé…c’est que je ne me souviens plus de rien en ce qui a rapport à la FGB.

Psy : je vois…avez-vous regardé des anciennes épisodes?

Marvel : Bien entendu, mais dès le lendemain, hop! C’est le brouillard. C’est inquiétant docteur. Il y a un blocage que je n’arrive pas à débloquer. Je me méfie de tous et de toutes à la FGB. J’ai sûrement des amis chers à mes yeux…enfin autrefois et maintenant je ne vois que le côté sombre. Regardez, pas plus tard qu’hier j’ai vu (Marvel sort un papier de sa poche de veston) Julianinho. Un homme souriant, gentil. Il m’a serré la main, dit de bons mots. Il m’a souhaité un bon retour à la FGB. Pourtant, tout en moi se méfiait. Vous savez, comme le « spider-sens » de Spiderman. Pourtant je suis certain que c’est un sapré bon gars!

Psy : avez-vous regardé des épisodes aujourd’hui?

Marvel : non pas encore. J’en ai ma claque de tout oublié le lendemain. Y a aussi un autre homme, masqué…ils sont sympas les gars masqués. Bref, il vient vers moi, me dit : « salut mon gros, tu veux des beignets? » Alors j’accepte avec plaisir et le gars repart en riant disant que se serait une proie trop facile. Je n’ai pas compris ce qu’il voulait dire…Y a aussi cette sulfureuse jeune femme qui arrive face à moi et me dit qu’elle sera la future championne suprême et que je ne pourrai rien y faire…je ne comprends pas docteur…une femme championne suprême? Je n’ai pas l’intention de l’arrêter de devenir championne suprême féminine puisque je veux me battre pour devenir champion suprême du côté des hommes…

Psy : (tout bas) on n’est pas sorti de l’auberge. (voix normale). Écoutez Marvel, vous êtes dans la panade…

Marvel : euh, pardon?

Psy : T’es dans m*rde tabarn*k!

Marvel : tant que ça?

Psy : Peut-être quelques électrochocs…

Marvel : NOOOONNNN!

(Marvel quitte précipitamment le bureau)

Psy : oups! La gaffe…

Fade out
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://infohockeyballe.tripod.com
Pegase
General Manager
avatar

Nombre de messages : 2047
Age : 47
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: PROMO   Jeu 9 Juin - 14:25

Dallas, lieu des prochains Hardcore Series mais aussi siège social de Texas Instruments.
Rich Templeton, Chairman, President, et Chief Executive Officer de Texas Instruments, jubile dans son bureau au vu de ce que va lui rapporter la nouvelle technologie de mémoire FRAM (Ferroelectric Random Access Memory) qui pourrait reléguer la RAM à la préhistoire.

Sa jubilation prend fin lorsque Bill Random fait irruption dans son bureau, flanqué de Bozo (le plus grand garde du corps du monde) et Judy (sa soi-disante secrétaire, mais CEO de fait des entreprises Random).


Bill Random : « Hello Rich ! Toujours aussi nul au golf ?! Comme je passais dans le coin, j’ai pensé que ce serait plus agréable que tu apprennes la nouvelle par ma bouche et non par mes avocats. La FRAM, là, elle contiendrait pas l’algorithme Random ™ dûment breveté ? Non ne cherche pas nier, j’ai toutes les preuves… espionnage industrielle… tout ça… ça va te coûter cher ! Quelques millions de dollars dans ma poche ! »

Rich Templeton est devenu livide.

« Bill Random, la sangsue de l’industrie informatique grâce aux brevets de son oncle à défaut d’avoir jamais rien créé de lui-même. Sans toi, le laptop à 20 $ pour le tiers-monde serait une réalité. »

Bill Random : « Allons Rich, ne me dis pas que c’est toi qui a créé le circuit intégré avec tes petites mains. Et puis pourquoi vouloir vendre à bas prix des laptops aux analpha bêtes ? »

Judy : « Monsieur Random, laissez-moi poursuivre les négociations financière. »

Rich Templeton : « Ne partez pas Random ! Comme homme de bons goûts, je visionne tous les épisodes de la FGB. Et je connais la véritable raison de votre présence ici en personne. Vous cherchez à passer vos frustrations sur d’autres plutôt que d’oser affronter d’homme à homme Gentleman Truck ! »

Bill Random : « Alors comme ça je devrai affronter le camionneur de la FGB. Et après, qu’est-ce que ce sera ? La femme de ménage, le balayeur et le préposé au café de la FGB ? Il n’en est pas question ! Je veux que l’on me donne le respect qui m’est dû ! »

Judy : « Monsieur Random n’affrontera pas Monsieur Truck, ce sera Bozo. »

Bozo : « Grrr ça fait 3 ans que je dis que je suis garde du corps, pas lutteur ! »

Bill Random : « Il fallait mieux lire ton contrat… »

Judy : « Ah bien y réfléchir Monsieur Random, pourquoi ne pas nous arranger avec lui. Ce n’est qu’un chauffeur, il fait ça pour gagner sa vie et il semble raisonnable. Ce n’est qu’un concours de circonstances malheureux qui amène tous ces ennuis. »

Bill Random : « Vous avez raison Judy. Je vais sortir le chèq… attendez j’ai une idée ! A la base c’est un chauffeur qui n’est lutteur qu’à temps partiel. C’est donc un jobber ! Je vais lui proposer d’intégrer le Random’s Elite Squad ! »

Bozo et Judy soupirent. Templeton ricane.

_________________
Bill Random, The Gold Slip Wrestler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gentleman Truck
Star
avatar

Nombre de messages : 662
Date d'inscription : 13/05/2011

MessageSujet: Re: PROMO   Ven 10 Juin - 13:23

Nous voici sur une aire d'autoroute dans le Texas, tout près de Dallas pour être plus précis. Alors qu'un groupe de texas ranger révisent leur Bilal Asil facts, la caméra bifurque sur un camion rouge dont la remorque est grimé aux couleurs de la FGB. Remorque qui, soit dit en passant, est ouverte. Le caméraman y entre, découvrant ainsi des meubles de bureau parfaitement rangé, sauf à un endroit. En effet, au fond du container, il peut distinguer une chaise, une table et un ordinateur allumé, juste devant ce trouve un homme au physique impressionnant et à la casquette rouge. Ils 'agit du camionneur de la FGB, Gentleman Truck. Il semble entrain d'écrire quelque chose, un e-mail qu'il dicte à haute voix :

Truck : Monsieur Random,
Tout d'abord, en tant que Gentleman, je crains que nos différends m'empêcheront d'accepter une quelconque proposition d'embauche de vos entreprises, même si c'est dans votre groupe d'élite.
Puis, suite aux évènements qui ce sont déroulés lors du dernier Countdown, j'ai pris la liberté de discuter de notre situation à monsieur Kronos. Par situation, je veux bien sûr parler du défi que je vous ai lancé et que vous avez dûment accepté.
Je lui alors proposer que vous et moi réglions notre discorde à Honor & Glory IV en un contre un : Bill Random vs Gentleman Truck. Par un contre un, je veux dire qu'aucun de vos employés ou sous-fifres travaillant bénévolement pour vous ou vos succursale.
Dans ce but, une stipulation sera mise en place dans ce match : si jamais vous agissiez comme lors du dernier Countdown en vous faisant remplacer, vous pourriez prendre les contrats des lutteurs que vous souhaitez ardemment revoir à la FGB, les rouler en boule et vous les enfoncer dans le cul jusqu'à en vomir de l'encre !!!
Euh...non, trop imagé.

Visiblement peu satisfait de son mail, le gentleman camionneur l'efface pour en écrire un nouveau, le tout en dictant ce qu'il écrit. Le caméraman tente de s'approcher quand, soudain, la porte d'un placard posé à l'horizontal s'ouvre, faisant sursauté le technicien. Une personne en bondit alors. micro à la main, il s'agit de JiJi, l'interviewer de la FGB. Je savais qu'il faisait parti des meubles, mais à ce point. Le journaliste se dirige alors vers le Gentleman, qui ne semble pas avoir remarqué son arrivé fracassante, et le questionne :

JiJi : Mais Truck que faites vous ? Je n'ai jamais entendu parlé d'une conversation entre vous et Kronos à propos d'un match.

Truck : Bien le bonjour Jiji. Il est normal que vous n'en n'ayez pas ouïe dire, tout simplement parce qu'elle n'a pas eut lieu.

JiJi : Mais alors, pourquoi écrivez-vous ce mail à Bill Random ?

Truck : Car je suis peut être un camionneur, mais je suis aussi un gentleman. Ainsi, quand un homme comme Random magouille sur une chose aussi sérieuse qu'un duel, il est de mon devoir de gentleman de lui rendre la pareille. Je me sert donc de cet ordinateur et de la Wi-Fi installée sur mon cher camion pour lui envoyer un mail spécifiant que, lors de notre prochain match, toute tentative de remplacement de sa part se soldera par le refus catégorique de toute signature de contrat pour ses protégés. Mais, n'ayez crainte, j'ai aussi envoyé une lettre à Kronos sur le même sujet.

Devant le sourire du camionneur, l'interviewer semble soudainement perplexe. Il demande alors :

JiJi : Attendez, pourquoi vous avez envoyer un mail à Bill et un lettre à Kronos ?

Truck : Vous savez, Kronos et les ordinateurs.

JiJi: Non, je parlais de Random. Pourquoi vous lui envoyez un e-mail alors qu'il est sûrement incapable de les lire.

Truck : Oui mais, comme il l'a dit, il a des employé pour ça.

JiJi : Je vois, et si Kronos refuse votre proposition ?

Truck :
Alors tant pis, je me verrai dans l'obligation de faire voyager mon point dans la gueule de toutes les personnes que Random mettra sur mon chemin. Ça me navrera car je serai obligé de tabasser des innocents, comme ce brave fermier mardi dernier, ou alors comme ce dénommé BOZO que Random veut que j'affronte et qui m'avais l'air bien sympathique. Mais s'il faut que j'envoie tous les employés de Bill à l'hôpital pour enfin avoir mon duel contre lui, alors je n'hésiterai pas ! Tôt au tard je lui roulerai sur la gueule ! Foi de gentleman et foie de camionneur ! Sur ce, Bonne route !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
REG
MAIN EVENTER
avatar

Nombre de messages : 1154
Age : 48
Localisation : Québec, Canada
Date d'inscription : 04/07/2008

MessageSujet: Re: PROMO   Ven 10 Juin - 17:24

LES AVENTURES PITTORESQUES D’UN SEMI-AMNÉSIQUE!

Marvel est dans sa loge, étudiant plusieurs photos de lutteurs de la FGB…

Marvel : Bon, ici on a Booya avec un cochon et Kim. Eux veulent démolir Lily Blood et les Beastlords qui eux veulent se débarrasser de Hyde. On a aussi un Gentleman Truck, un camionneur qui n’a pas la langue dans sa poche qui veut s’occuper d’un riche monsieur nommé Bill Random. Y a aussi un certain Marshall qui semble un peu névrosé qui cherche des titres et la reconnaissance...Pourtant, il est le champion par équipe avec Hollywood. Y a le patron Kronos qui s’est allié à un monstre nommé Legion qui lui a Sharpy et Manga sur le dos. Ces deux derniers voudraient déchirer leur contrat au grand détriment de leurs fans. On a Bones, le nouveau champion suprême de la FGB qui a battu Benji Cruz. Benji qui a fait l’erreur de sous-estimé son adversaire. On a aussi deux autres névrosés en Jack et Arsène Lapin. Il y a aussi Bilal Asis qui me dit vaguement quelque chose mais pas de la FGB. On a aussi Julianinho avec son sourire Colgate éclatant. Et il y a Davey Cruz…celui qui…celui qui…

(Marvel s’arrête…il en a assez de regarder toutes ces têtes. Il en a assez d’essayer de savoir qui sont qui…Marvel sort de sa loge pour tomber directement devant Jiji le journaliste attitré de la FGB)

Jiji : Monsieur Marvel! Alors que comptez-vous faire de Cruz?

Marvel : qui êtes vous?

Jiji : euh, Jiji le journaliste!

Marvel : ah! Vous avez vaguement la tête d’un type avec qui j’ai dû lui faire la grosse tête…

Jiji : euh vous vous trompez…alors pour Cruz?

Marvel : La Chevrolet Cruze? Je n’ai pas l’intention de m’acheter cette voiture!

Jiji : euh, non monsieur Marvel, je parle de Davey Cruz, celui qui vous a sorti en civière après votre électrocution!

Marvel : AHHHHHHHH!

(Marvel se sauve, laissant Jiji complètement surpris, mais avec un sourire en coin…on dirait qu’il savoure une revanche…quelques secondes plus tard, Marvel revient…)

Marvel : bonjour! Vous êtes qui déjà?

Jiji : euh, c’est une blague là? Je suis Jiji le journaliste!

Marvel : bonjour Jiji, où est le bureau du patron?

Jiji (tout souriant) : vous descendez l’escalier, deuxième porte à gauche. Vous allez voir sur la porte, il est écrit salle de torture des Beastlords…n’y portez pas attention, le patron a un sens de l’humour bizarre…

Marvel : merci Jiji, chic type!

(Marvel se dirige donc vers le bureau des Beastlords, alors que Jiji est tout sourire…)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://infohockeyballe.tripod.com
Mark Gaillard
LEGENDE
avatar

Nombre de messages : 1725
Age : 23
Date d'inscription : 18/01/2010

MessageSujet: Re: PROMO   Dim 12 Juin - 8:45

Nous sommes devant une porte fermée. On entend une voix à l'intérieur :

" Dos Matchs à la FGB y Dos victorias ! Yé battu facilement Karl Malden Jr. y Chris Miles ! Muy Bonita senorita hey ! "

Aucun doute possible, nous sommes devant la loge à Chico Rico ! Le caméraman toque à la porte, après quelques secondes, le Mexicano-Québécois lui répond :

" Si, entrez ! "

Le caméraman ouvre et là, c'est le drame ! Chico Rico est allongé sur un transat, un short de bain. Une très belle femme lui masse les épaules. Mais le pire c'est le visage du lutteur : il a une tranche de concombre sur les yeux et une crème verte étalée sur son visage :

" Tu fait quoi Chico ? "

" Y faut être beau por luchar ! Y mi, Rico Chico, yé suis magnifique après avoir mit cette crème hydratante ! Mé ye t'ai dit de venir aquí por te dice porqué yé suis une futur star de la FGB ! Y en tant qué futur Star yé veux una mas grande loge "

" Mais tu as fait que deux matchs ici et en plus contre des lutteurs qui sont loin d’être très bon et tu veut déjà ça ? "

Chico retire les deux bout de concombre de devant ses yeux et fixe la caméraman :

" Yé suis Chico Rico, le Célibataire Légendaire ! Yé respect énormément les femme et elles me respect, j'ai été Tag Team Campeon de la CZP sin partenaire ! Yé veut donc une loge mas grande ! Comprendo ? "


"Hoho du calme, je suis juste caméraman ! Tu n'as qu'à gagner ton combat à Honor And Glory et peut être que tu auras une plus belle loge ! "

" Si ! Si, Chico Rico gagnera à Honor y Glory ! Mais en attendant, Chico doit soigné son visage, Adios ! "

La jeune femme qui massais les épaules de Chico, raccompagne les caméraman, hors de la loge et lui referme la porte au nez ! Il coupe aussitôt sa caméra !

_________________

Mark Gaillard est, et restera toujours comme la Suisse, neutre ! (Sauf quand ça parle du Titre Bloody !  Twisted Evil )

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ucw-lutte.forumgratuit.org/forum
Tirsalliés.com
Retraité
avatar

Nombre de messages : 2208
Age : 23
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: Re: PROMO   Lun 13 Juin - 13:29

Une boîte de céréales spécial K.

Un main s'en saisit... et la broie.

Zoom sur le visage: il s'agit de celui de Théodore J. Detwailer.

La caméra se déplace, et gros plan sur la main de Théodore qui tient une allumette. Et qui fout le feu à la boîte.

Il part d'un rire sardonique.


-AAHAHAHAHAHAHahahAhAhaahHAhahAAhahAhAhAhAhAhAhahah.

Et une alarme se fait entendre, tandis que de la flotte commence à tomber du plafond.

-Merde, putain d'alerte incendie...

Théodore se dépêche de sortir de la pièce où il se trouvait. Il est trempé.

-Fais chier, on dirait un vieux chien qu'on a balancé à la rivière!

Il s'ébroue.

-J'pari que c'était un piège de la Brigade K. Sont malins. Mais je m'en suis sortie. Ahah, ils l'ont dans le...

Il s'interrompt.

-Hey JiJi.

Il vient d'apercevoir JiJi, d'où cet appel.

JiJi: Oui?

Théo: J'ai des choses à dire.

JiJi: Très bien.

JiJi se barre en courant.

Théo: Hey! Mince alors. On peut pas se faire entendre dans cette fédération.
Encore un complot de la Brigade K... c'est eux qui ont le pouvoir...

Théo continue son chemin... et tombe nez à nez avec JiJi.

JiJi: Mince.

Théo: Tiens, comme on se retrouve.

JiJi: J'pensais pas qu'ça formait une boucle ce coin. Intéressant hein?

Théo: Non. Pourquoi tu t'es barré tout à l'heure?

JiJi: Bah, j'ai pas envie de bosser aujourd'hui, c'est férié.

Théo: Hé mais c'est vrai, pourquoi je me fais chier à vouloir parler au caméra aujourd'hui moi?

Et Théo se barre en courant jusque dans sa loge. Il claque la porte sur la caméra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gentleman Truck
Star
avatar

Nombre de messages : 662
Date d'inscription : 13/05/2011

MessageSujet: Re: PROMO   Ven 17 Juin - 21:38

La caméra s'allume dans la cabine d'un camion et pas n'importe quel camion. Ces sièges en cuirs, ce masse dos en perles, cette vahiné en plastique qui se dandine au rythme de la route sans parler de cette photo de l'inspectrice Kronick, héroïne controversée d'un feuilleton télévisuel de Kronosie et interprétée par Cassandra Santa-Maria. Pas de doute, nous sommes dans le Mack du lutteur-camionneur de la FGB, Gentleman Truck. Pour le confirmé, celui-ci est assit à la place de conducteur et fait ce que beaucoup de gens font sur ce siège, il conduite. Toutefois, il ne semble pas de bonne humeur. Il marmonne dans sa moustache avant de lancer à haute voix et avec verve :

Truck : Random, vil freluquet ! Non content de ruiner un match contre Théodore J. Detwailer, une référence dans cette fédération, lors du dernier Rage USA, tu as aussi commit l'irréparable lors de cette même soirée. Foi de Gentleman, je ne pardonner jamais cette infamie !

En effet, il est en colère et frappe du poing sur son tableau de bord. Par chance, il n'a pas déclenché les air-bags. le caméraman et lui auraient eut l'air fin...et bags, assit comme ça sur l'autoroute. Tiens, il reprend la parole :

Truck :
Pourquoi a-t-il fallu que tu fasses ça, Bill ? De toute les crasses, les coups dans le dos et les magouilles que tu m'as fait subir, c'est de loin la pire ! Pourquoi, Bill ? Pourquoi ? Pourquoi as-tu ruiné ta propre manipulation qui m'aurait permis d'affronter le grand Mask Marvel ?!

En plus de ça, Gentleman se retrouve coincé derrière les tracteurs américains connus sous le nom de Harley Davidson. Truck joue alors du klaxon pour forcer les Bikers à se ranger. Puis, il commence à les doubler en continuant son monologue :

Truck : Tu ne comprends donc pas, Bill ? L'honneur que j'aurais ressentit en combattant l'une des légendes de la fédération, l'un des plus gros nom de la FGB ! Il s'agissait là d'une chance que souhaiterait avoir tout rookie de ce business ! Même si ta tactique n'était pas digne d'un gentleman, je t'aurais laisser manipuler Mask Marvel jusqu'à avoir un combat contre lui ! Mais, comme tout ce que tu entreprends sans BOZO, tu as encore merdé. Oui j'ai dit merdé. Tu me mets tellement les nerfs Bill que mon côté camionneur est entrain de prendre le dessus sur mon côté gentleman. Tu sais ce que ça signifie ? Que tu es coincé sur une route à sens unique et que tu fonce tout droit sur un camion qui n'a qu'un seul but, te rouler sur la gueule ! Tu as commis l'erreur de trop Random. A Glory & Honor IV, tu vas payer pour ça ! Et je ne parle pas de paiement avec tes billets, ta carte bleue ou ton chéquier, sauf si l'empreinte de ton visage en sang est une signature valable, mais d'un juste retour des choses. Ou plutôt, d'une jute arrivée des choses. L'arrivée de mon poing dans ta face ! Bonne Route !

La caméra se coupe alors sur le visage d'un Gentleman déterminé et sur le rot d'un camionneur prêt à tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Iconoclast
LEGENDE
avatar

Nombre de messages : 1863
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: PROMO   Lun 20 Juin - 15:29

Dans les vestiaires...

DB: Stan, ça suffit maintenant, ouvre cette porte! Ca fait deux heures que t'es dans les chiottes et que tu réponds pas. Y a pas de problèmes Stan, je te l'ai déjà dit! Sors de là, s'il te plaît. Bon, Hilary, parle lui toi, il t'écoutera.

Hilary: Stanley, ouvre cette porte mon chou. on a t'as dit déjà. Il n'y a aucun problème, on est content pour toi. Ouvre, j'ai du champagne au frais pour fêter ça. Allez mon grand. (Rien ne se passe) Parle lui toi Fluffy, il t'écoutera.

Fluffy: Woooouuuuuuhhhffff! Wouf! wouf! wouf! Wouhhffff! Wouf whouf whouffffffffff!

On entend la voix de Stanley, hésitante:

Stanley: Bon... d'accord, je... j'ouvre.

Après un silence de quelques secondes, la porte des toilettes s'ouvre, et Stanley en sort, le regard baissé, une expression de remords sur le visage.


Stanley: Ecoutez, les ga... les amis, je suis vraiment touché par votre soutien, mais je n'arrive pas à accepter cet état des choses. Kronos nous a bien eu sur ce coup-là...

Le lutteur soupire, et s'assied lourdement sur un banc des vestiaires.

Stanley:... et maintenant, je ne sais plus quoi faire. Je pensais qu'on allait affronter Marshall et Hollywood pour les titres par équipe, mais voilà que je suis lancé dans la course au titre de vice champion... je n'arrive plus à réfléchir sereinement!

Stan regarde Diamant, l'air embarrassé.

Stanley: Diamant, mon partenaire... mon ami... j'aspire au vice championnat depuis que je suis à la FGB. J'ai eu plusieurs occasions ratées, et maintenant que j'en ai une en or, je sais que je dois la saisir.
Crois-moi, il n'y a rien qui ne me satisferait plus que de battre la Stoner Hate avec toi pour le titres tag team et couper l'herbe sous le pied de la Brigade K. Mais là... c'est une chance inespérée pour moi! Que dois-je faire ?!

DB: Tu devrais même pas poser la question, Stanley-Chou. Tu fonces et puis c'est tout. Tu as une chance de devenir vice-champion et c'est tout le mal que l'on te souhaite. Quoi qu'il arrive, Diams & Roses existera toujours, même si nous luttons chacun de notre côté. C'est plus qu'une Tag-Team, Stanley, c'est un pacte et rien ne pourra le briser. Cependant, fais attention, Stan. Si Kronos et sa bande t'ont choisi comme challenger au titre de Vice Champion, c'est qu'il doit y a voir un piège quelque part. Ce n'est pas dans leur genre de faire des cadeaux.

Diamant pose une main sur l'épaule de Stanley.

DB: Tu sais où nous trouver si tu as besoin de nous. Et tu n'auras même pas besoin de siffler.

Stanley prend son partenaire par les épaules.

Stan: Merci Diamant. Tu as raison, je vais foncer, et la Brigade Katastrophique verra qu'on ne s'attaque pas impunément aux Diams n' Roses! Hilary, tu disais que vous aviez sorti le champagne ?! Faîtes péter!

Les bouchons de liège commencent à fuser, et pendant que qu'Hilary remplit les coupes et la gamelle de Fluffy, Stanley s'adresse à Diamant avec un sourire malin:

Stan: Maintenant, tu n'as plus le choix Diamant, tu vas devoir te qualifier pour le Only One Survive, et remporter le championnat suprême! Tu penses pouvoir y arriver ?

DB: Tu sais moi, ce qui me ferait plaisir, c'est de détruire cette soi-disant Brigade K et surtout celui qui est à leur tête. Les titres, j'y penserais plus tard. Et puis, j'aime bien le petit Bones, c'est un champion improbable, ça me plait bien. En tout cas Stan, on est vraiment derrière toi. On te soutiendra et on restera ensemble, on est les Diams & Roses et ça, ça ne changera pas.

Diamant pose sa deuxième main sur l'épaule de Stan et la lui serre de manière virile.

Hilary: Voilà qui est parlé en homme! Enfin, façon de parler. Et maintenant... festoyons!

La voix de George Michael retentit dans les enceintes, la boisson coule à flot, et la fête commence dans la loge des Diams n'Roses!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Immortel
Lutteur
avatar

Nombre de messages : 189
Localisation : France
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: PROMO   Mar 21 Juin - 4:12

La scène se déroule dans un petit restaurant de la Nouvelle Orléans. POWER et l'Immortel sont face à face, autour d'une table, à prendre un café. Un café chacun, ils ne boivent pas dans la même tasse.

POWER: Je t'ai demandé pourquoi.

L'Immortel: J'ai déjà répondu à cette question.

POWER: A JiJi, et je n'ai pas été convaincu. Personne ne l'a été.

L'Immortel: J'en suis réduis à cela ? Convaincre ? J'ai été champion un nombre incalculable de fois, mon nom est connu dans le milieu de la lutte et du cinéma, et il faudrait que toi, je te convaincs ? Tu vis dans quel monde POWER ?

POWER: On se connait depuis des années, depuis nos années à la SPW. On s'est toujours bien entendu, et du jour au lendemain tu m'agresses sous pretexte que c'est le business qui veut ça ? A d'autres. Tu l'as dit toi même, tu as été champion plus souvent que moi, alors ton excuse lié au Only One Survive, je n'y crois pas. Je n'y croirais jamais.

L'Immortel: Tu vois POWER, le problème avec toi, c'est que tu ne sais pas t'arrêter. Tu es là à me demander encore et toujours la même chose, pensant découvrir un quelconque secret, une rancoeur cachée que je pourrais lâcher par lassitude. Mais c'est peine perdue mon vieil ami. La raison qui fait que je suis revenu à la FGB et donc à la lutte, c'est que j'estime que je n'ai pas encore tout réussi. Avoir un titre à la FGB par exemple. T'affronter à Honor & Glory IV sera la dernière étape pour me faire entrer au Only One Survive. Je t'ai choisi toi comme j'aurais pu choisir n'importe qui d'autre.

POWER: Non... Je ne crois pas que tu m'ais choisis par hasard.

L'Immortel: Ah ah ah ah. Il continue... Ecoutes POWER... Tu as été certes le premier champion suprême dans l'histoire de la FGB mais quatre ans sont passés et depuis plus rien. Nul titre dans aucune fédération où tu es allé bossé, nada.

POWER: Et ? Tu n'es pas mieux.

L'Immortel: Ah ah, un point pour toi. Mais de nous deux, c'est toi qui te plains que je suis sur ton dos, pas moi.

POWER: Si tu allais droit au but, je t'ai connu plus concis.

L'Immortel: A toi de voir en fait. Soit tu prends cela comme un service de ta part pour te remettre sur les feux de la rampe, soit tu vois de la facilité de ma part, pour atteindre le Only One Survive parce que tu n'es devenu que l'ombre de toi même. Tu vois... je suis assez sympa pour te laisser le choix. C'est ouvert.

POWER: Je vois...

L'Immortel: Je suis ravi que tu ne le prennes pas mal. Les gens sont tellement egocentriques dans notre monde maintenant.

POWER: Je n'ai pas à prendre mal tes motivations Immortel. Ce n'est pas parce que tu me juges faible, que je le suis. Ce n'est pas parce que tu crois redorrer mon blason, que le tien n'est pas terni. Je connais la vérité Immortel et je sais qu'elle ne te plait pas.

L'Immortel: De quoi tu parles.

POWER se lève, laisse un billet pour les cafés.

POWER: La vérité est qu'à Honor & Glory IV, de nous deux, ce n'est sûrement pas toi qui ira au Only One Survive.

Le lutteur quitte le restau, laissant un Immortel pensif devant le fond de sa tasse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Iconoclast
LEGENDE
avatar

Nombre de messages : 1863
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: PROMO   Mar 21 Juin - 17:19

On se retrouve dans les vestiaires, avec Stanley Rosenbaum qui pose devant une glace, l'air dubitatif. Il est vêtu d'une veste d'apparat, surchargée de dorures, de cordons et de décorations. Il se tourne dans tous le sens face au miroir, arrange ses cheveux, change plusieurs fois de coiffures, essaye avec des lunettes de soleil, avec une casquette en cuir, un énorme sombrero...
Au bout d'un moment, Stanley soupire et se laisse tomber sur un banc à côté du miroir.


Stanley: A Honor and Glory, je vais affronter Elena Irons pour le titre de Vice Champion de la FGB. Je suis encore étonné d'en être arrivé là, alors pour me changer les iédées, j'essaye de trouver une tenue pour Honor and Glory. Une tenue qui éclipsera la beauté des quatres filles de la Generation Clash, une tenue tellement superbe qu'elle fera pâlir de jalousie Julianinho.
J'ai même changé de thème musical pour que mon entrée soit la plus spectaculaire possible. Je veux que tout soit près pour que Honor and Glory soit MA soirée. Pour que ce Honor and Glory soit MON show. Et par la même occasion, celui des Diams 'n' Roses.

Stanley enlève sa lourde veste, et se prend le menton dans les mains.

Stan: Lors du dernier ppv, Abandon IV, Diamant et moi n'avons pas pu regagner nos ceintures par équipes face à la Stoner Hate, mais uniquement parce qu'ils avaient reçu l'aide de la Brigade K, comme toujours. Si Marshall et Hollywood se comportaient vraiment en champions, comme ils le prétendent, ils n'auraient pas eu besoin de tricher. Marshall et Hollywood, vous êtes la honte de la FGB, je dirais même que vous êtes la honte de ce business.

Diamant et moi avons combattu la Brigade K, nous l'avons occupé un bon moment, et voilà qu'à Abandon, les revenants Detwailer, Sanzo et Gaillard se pointent comme une fleur sur la soupe, et le public oublie complètement les Diams 'n Roses pour acclamer Detwailer, qui était encore les doigts de pieds en éventail il y a un mois de cela!

Stanley se lève, visiblement en colère, et tourne en rond dans les vestiaires, comme un lion en cage.

Stan: Et qu'a fait Detwailer, jusque là ? Rien! A part venir à l'aide de ses partenaires après les matchs, et récolter le spotlight, on peut dire qu'il fait du tourisme, actuellement. Diamant et moi on s'est démené pour maintenir la division tag team à son top niveau, mais les fans s'en moquent. Eux ce qu'ils veulent, c'est la Dream Machine, Théodore Dewtailer!

Et bien moi, je dis que ça suffit. Je vais leur donner une nouvelle star à applaudir, à admirer, à espérer. A Honor and Glory, je vais faire quelque chose que n'a jamais fait Théodore Dewtailer, je vais remporter le titre de Vice Champion. Mieux que ça, je vais gagner le titre après avoir gagné le match Survivor contre la Brigade K avec Diamant, Gaillard, Sanzo et Dewtailer. Si avec ça, je n'éclipse pas la Dream Machine, je n'y comprend plus rien!

Stanley s'arrête à nouveau devant le miroir, semble réflechir pendant quelques secondes, et prend sa veste d'apparat, la pose sur ses épaules, détache ses cheveux, relève la tête et déclare:

Stanley: Honor and Glory sera placé sous le signe de la virilité, oui, car vous allez tous goûter à mon... ingrédient magique!

Le lutteur ferme les yeux, et lève les bras en l'air, comme pour recueillir les acclamations d'un public imaginaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tirsalliés.com
Retraité
avatar

Nombre de messages : 2208
Age : 23
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: Re: PROMO   Mar 21 Juin - 19:39

Jack Lapin se tient la tête à deux mains.
Il a des bleus et des pansements.
Il relève finalement la tête. Arsène est à côté de lui.


Jack: Merci de m'avoir aider à me soigner Arsène, j'aurais jamais réussi à me mettre ces pansements tout seul.

Il se lève, et a les deux mains dans son dos. Il fait les cent pas, en sautillant.

Jack: Celui que j'ai affronté... tu as vu comme j'ai résisté Arsène? Hein? Mon premier vrai combat contre un adversaire plus puissant que moi, tu as vu comme j'ai résisté! Je lui en ai fait bavé!

Il sort une carotte de sa poche, et la croque.

Ah, ils y réfléchiront à deux fois les autres humains avant de m'attaquer, je défend fièrement ma peau de lapin!

Il fixe Arsène.

Comment ça? Le match était pas très long? N'importe quoi! En durée lapin...

Il s'éclaircit la gorge.

Mais j'ai résisté comme un lapin se doit de le faire Arsène. Papa et maman serait fier de moi, je suis un valeureux combattant. Tu as vu ce tas de muscle face à moi? Je ne suis qu'un pauvre petit lapin égaré, et il a souffert face à moi.
Je ne peux que m'améliorer, chaque défaite est un pas de plus vers la vengeance.

Il sort une nouvelle carotte et la croque à nouveau. Ouais, il aime les carottes, c'est un lapin.

Quoi Arsène? Oui, la victoire pourrait l'être aussi, mais il ne faut pas raisonner ainsi. Il ne faut pas voir que la victoire Arsène. Il faut voir ce qu'on a fait.
Gagner en trichant c'est humain. Gagner en donnant tout pour sa cause, c'est lapin.
De plus, je ne suis pas seul! La Booya Nation va m'aider à progresser! Oui! Ils aiment aussi les animaux! J'ai d'ailleurs vu que tu avais sympathisé avec Booya Jr, il est sympa hein.

Arsène fronce les sourcils.

Quoi? Kim? Tu lui fais pas vraiment confiance? Bah... elle est humaine, c'est sûr, mais il faut parfois combattre le mal par le mal. Puis elle a l'air gentil, la dernière fois elle m'a donné des carottes. Alors ne soit pas médisant.
J'ai besoin d'eux pour progresser Arsène, j'ai un match prévu pour Honnor and Glory, le plus grand PPV de la fédération!
C'est l'occasion de montrer aux humains ce qu'un lapin sait faire!
Chico Rico, Nemesis -qui se méfiera d'ailleurs de moi maintenant, ce sera moins facile...- et Spiker devront faire attention! Jack Lapin doit venger l'honneur des lapins... et il va leur donner du fil a retordre, croyez le.

Il s'enroule dans sa cape.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tirsalliés.com
Retraité
avatar

Nombre de messages : 2208
Age : 23
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: Re: PROMO   Mar 21 Juin - 20:00

Théodore J. Detwailer est allongé au soleil, les doigts de pieds en éventail, de l'huile soleil sur le nez et des lunettes de soleil... sur les yeux, oui, bravo pour le monsieur au fond qui a trouvé la réponse, vous pouvez aller chercher votre bon d'achat au guichet, au fond, à droite. 3 euros sur des masques capillaires. Désolé, c'est pas de ma faute si vous êtes chauve.

Bref comme dirait l'autre, il a donc les doigts de pieds en éventail et glande. Mais il remarque soudain la caméra et se relève. Hop, il replie ses doigts de pied et enlève la crème solaire de son nez.

Théodore: Bonjours chers fans. Faites pas attention à la tenue, je m'entraîne psychologiquement. Mes chers fans, je tiens à réagir aux propos de Stanley Rosenbaum.
Stanley, qu'est ce qui te prend? Nous somme alliés! Je suis avec toi! Je comprends ta frustration, mais est elle vraiment justifiée?
Car le public m'aime Stanley, c'est un fait! Tu as fait du bon boulot dans la division TT Stan', mais pourquoi le public devrait t'aimer pour ça? Est ce que les gens aiment leur mécanicien quand il s'occupe de leur caisse? Non! Ils le remercient, et pis c'est tout! Mais par moment, il suffit qu'un mécano qui soit parti pendant longtemps revienne, et il est considéré comme le meilleur sans avoir besoin de lever le petit doigt!

Au cas où tu ne l'aurais pas compris, je suis le mécano providentiel. Je comprends ta frustration, je le répète, mais je n'y suis pour rien: je suis aimé, et c'est tout.
Et puis dire -en gros- que je suis un gros branleur, c'est un peu fort jeune homme. Parce que euh, j'te f'rais dire que pendant mon absence, j'ai pas glandé hein! J'ai... j'ai... j'ai pas glandé hein! Hé ho.

A ce propos, Mr le caméraman, vous couperez la première séquence au montage hein? Merci.

Enfin Stanley, revient à la raison. JE suis l'idole de bon nombre de fans de la FGB. Toi, tu es un bon lutteur. Ne te mets pas tout le monde à dos en voulant dépasser ma popularité: c'est de tout façon impossible. Et gagner ce titre de Vice Champion n'y changera rien Stan.
L'amour est quelque chose d'illogique. Ne te mets pas martel en tête pour obtenir autant de considération que moi. Tu n'as pas mon charisme naturel, mais, qui sait, peut être qu'en m'aidant à vaincre la Brigade K au PPV, un peu de ma gloire rejailliras sur toi?


Il fixe la caméra d'un air entendu, et s'exclame souriant "Ah, ces jeunes", avant de se rallonger par terre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gekko
Apprenti
avatar

Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 04/06/2011

MessageSujet: Re: PROMO   Mar 21 Juin - 22:59

La caméra ouvre sur une immense salle d'entrainement. Enfin, salle ... Le mot hangar serait bien plus approprié vu le gigantisme du local ! Des machines partout, dans tous les coins ... Du beau matos en plus de cela. Au milieu de cette salle immense, un ring. Un ring d'entrainement probablement.

Une des machines est en train d'être utilisée par un homme. Une masse de muscle monstrueuse. Tous ses mouvements se décomposent en roulement de puissance brute, violente. L'homme est un lutteur masqué. Un luchador mexicain. Il semble cependant se dégager du stéréotype dominant : le luchador highflyer ... C'est le moins que l'on puisse dire.

Ce lutteur a un nom. NEMESIS. Comme la déesse de la vengeance, comme le monstre gigantesque qui s'oppose à tout homme puissant.

Il est aujourd'hui la némésis d'un Lapin et de deux inconnus. Cela ne lui plait guère. A croire que les officiels n'ont pas encore compris tout le potentiel qu'il pouvait y avoir dans cet homme. Nemesis est sûr de sa force, mais il doit la prouver à ses supérieurs. Cela lui fait bizarre d'en avoir, d'ailleurs, des supérieurs ... Il n'est pas habitué à être dominé. Il est le dominateur, celui qui détruit et ridiculise ses adversaires.

Mais son passé trouble lui fait comprendre qu'il doit se faire ici un nom. Personne ne le connait. On sait à peine qu'il a trainé dans des affaires troubles. De toute façon, c'est de l'histoire ancienne. Il est ici pour écrire le futur ; SON futur ! Il continuera son entrainement jusqu'à ce que son corps puisse subir toutes les pires sévices, les pires violences. Il doit continuer à monter en puissance. Il n'est déjà pas loin d'être parfait, mais il faut aller au delà de la perfection, et conserver ses acquis. C'est pour cette raison qu'il ne peut arrêter son entrainement.

On lui demande d'écraser un jobber ?

Il le fait.

On lui demande d'écraser un ... lapin ?!

Il le fait.

Il fera tous ce qu'on lui dira de faire. Il acceptera tous les combats. Non par pas orgueil, mais pour que les officiels voient son envie. Nemesis n'est pas prêt à se laisser submerger. Il fait un unique voeu : il ne perdra pas un match jusqu'à ce que son ascension et sa domination soit totale.

Pour être précis, il ne perdra jamais. C'est très simple. La route sera très longue, mais il attendra. Et il aura ce titre suprême. C'est une constante. Il est fait pour cela. Il vibre et vit et survit pour la gloire suprême et rien ne l'arrêtera, aussi forts soient ses futurs adversaires.

Il les écrasera ...


TOUS !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diamant Brut
Joyau
avatar

Nombre de messages : 2719
Age : 46
Localisation : Les Plaisirs Tabous, Nouvelle-Orléans
Date d'inscription : 17/03/2010

MessageSujet: Re: PROMO   Mer 22 Juin - 11:47

Robert entre dans le van des Outcasts. Ox est assis à la table.

AC: Il est toujours dans son coin?

Ox: Toujours. Il bouge plus depuis des jours et il parle plus. Enfin, encore moins qu'avant je veux dire. Il a peur. Il faut dire que tous les jours il reçoit des canettes de Red Bull écrasées avec des mots d'insulte. Ca le met pas en confiance.

Ox fait un signe du pouce vers Bones, assis sur sa couchette, sa ceinture de champion Suprême sur les genoux, le regard dans le vide.

Ox: Je te jure, je sais plus quoi faire. Ca me fait mal au coeur là.

AC: T'as demandé un miracle Ox? T'es bien tombé, Jésus est l'homme qu'il te faut! Bones, bouge ton cul, je t'ammène quelque part!

Bones: J'ai un combat, c'est ça, hein? Oh Bordel, j'ai un combat? Je vais me faire détruire!

AC: T'as pas de combat, non. Je connais quelqu'un qui veut te parler. Pour t'aider. Viens mon grand.

Bones se lève, prend sa ceinture, sort du van derrière Robert et Ox, l'air apeuré. Ils traversent le parking et se rendent dans la salle où se produit ce soir la FGB. Ils traversent les Backstages et entrent dans l'arène. Le ring est déjà en place et à l'intèrieur, un grand black fait du Shadow Boxing.

Ox: Oh putain, Robert! C'est qui je pense?

AC: Oui, c'est lui. Un des plus grands champions de lutte du moment. Je vous présente DelRey Jackson, de la UCW!

Ox: C'est pas un pote à Kronos ce mec?

AC: Si mais t'inquiètes pas, il vient pour aider Bones. D'ailleurs, on va les laisser.

Alors que Robert et Ox quittent la salle, DelRey s'approche de Bones, qui se recroqueville et rentre sa tête dans ses épaules.

DJ: Bon, c'est toi le champion alors?

Bones: Heu, oui, peut être...

DJ: Et ben, c'est pas gagné. Mec, si t'es le champion, tu dois parler comme un champion, marcher comme un champion, respirer comme un champion et même chier comme un champion. Tu comprends? Bon, t'as gagné comment ta ceinture?

Bones: Avec de la chance...

DJ: Merde, un champion gagne pas par chance! Il gagne à force de volonté! Et quand il a gagné, rien ne peut plus l'arréter! Tu dois être fier! Si tu as ce titre, c'est que tu le mérites! Tu dois pas avoir peur, c'est toi qui doit faire peur! Quand tu rentres dans l'arène, les gens doivent voir tout de suite qui tu es. J'ai écouté ta chanson d'entrée. J'ai rien contre mais c'est pas un thème de champion. J'ai trouvé un truc qui t'ira mieux. On va bosser ton entrée. Vas-y, mets-toi en haut de la rampe et quand la musique démarre, tu me fais une entrée de champion.

Bones va se mettre en haut de la rampe en trainant des pieds et DelRey appuie sur un bouton de la console de son. Ce morceau résonne dans l'arène.

http://www.youtube.com/watch?v=o7LTkolVULo

Bones: J'aime bien. C'est vrai que ça fait champion.

DJ: Alors, vas-y! Montre moi! Que j'en prenne plein la gueule.

Une heure plus tard

DelRey et Bones sont dans le ring. L'attitude de Bones a changé. Il se tient droit face à DelRey et soutient son regard.

DJ: T'es qui alors, petite merde?

Bones: Je suis le champion Suprême de la FGB! Et c'est toi la grosse merde! C'est ma ceinture, mon ring, ma fédération! Toi, t'es rien alors que moi, je suis la FGB!

DJ: Et bien voilà! Ca c'est un champion! On va faire un dernier test. Un petit combat. Tout de suite, toi et moi. Mais pas pour rien. Pour ta ceinture. Si t'es vraiment le champion, tu repartiras avec. Sinon, et bien la FGB aura un nouveau champion. T'es prêt.

Bones: Je vais te défoncer, DelRey.

Une demi-heure plus tard

Devant la porte menant à la salle, Ox fait les cent pas.

Ox: Je vais aller voir, c'est trop long là. Je suis sûr qu'il chiale le Bones. Je peux le laisser comme ça.

A ce moment précis, la porte s'ouvre à la volée sur un Bones souriant, la ceinture sur l'épaule.

Bones: Bon les gars, on va bouffer? J'ai une de ces dalles! Faut que je sois en forme pour défendre mon titre moi!

Ox est un peu surpris mais suit Bones alors que DelRey rejoint Robert.

DJ: Je sais pas si il gardera sa ceinture longtemps mais en tout cas, maintenant il est prêt à l'assumer c'est déjà ça. Bon Robert, j'ai fait ma part du marché, à toi de faire la tienne. Voilà l'adresse de ma grand-mère. Elle attend le vrai Jésus, je lui ai promis, me déçoit pas.

Robert: T'en connais d'autres des vrais Jésus? T'inquiètes pas, elle sera contente ta mamie. Et, au fait, merci DelRey, il le mérite ce petit gars.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
REG
MAIN EVENTER
avatar

Nombre de messages : 1154
Age : 48
Localisation : Québec, Canada
Date d'inscription : 04/07/2008

MessageSujet: Re: PROMO   Jeu 23 Juin - 15:28

Marvel est dans sa loge. Il fait les cent pas. C’est toujours gris. Il veut comprendre. Marvel se demande s’il ne devrait pas écouter l’avis des médecins et de se retirer jusqu’à ce qu’il retrouve sa mémoire défaillante.

Marvel sent qu’il a fait une terrible gaffe lors du dernier Rage à Nashville. Il a vu la foule se terrer dans un silence profond…même des hués. Dès qu’il entend le nom de Cruz, Marvel sent une rage profonde en lui.

Tout ça, plus Kronos qui n’arrête pas de lui dire qu’il a signé un contrat d’exclusivité, plus Random qui se dit son plus grand ami et lui envoie plein de courriels et de messages textes. Y en a même qui croient que Marvel simule. Peu importe que Marvel regarde les vidéo, étudie l’histoire de la FGB, il oublie tout dans le temps de le dire…

Marvel : Kronos….Random…Cruz…CRUUUUUZ! choc…CHOOOOOCCC

(Marvel s’arrête quelques instants…)

Marvel : qu’est ce que je voulais, qu’est ce que je disais…ah oui! Chocolat…lait au chocolat, ça va me faire du bien!

(au moment de se diriger vers le petit réfrigérateur, il voit un photo de Kim…un photo de Kim dans la loge de Marvel??)

Marvel : ce qu’elle est belle! Elle me dit de quoi…bah, ça me reviendra bientôt

(Marvel se dirige vers son réfrigérateur alors que la caméra fait un 180 degré et nous montre un poster du prochain Honor and glory avec le Only One Survive en main event…on aperçoit Marvel, Benji Cruz, Julianinho, le champion Bones et bien sûr, la belle Kim….)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://infohockeyballe.tripod.com
The Iconoclast
LEGENDE
avatar

Nombre de messages : 1863
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: PROMO   Lun 27 Juin - 13:23

Nous sommes dans les locaux de la FGB, près de la machine à café. On y voit des techniciens, des membres du personnel et des lutteurs bavarder ensemble, un gobelet ou un journal à la main. Stanley Rosenbaum se trouve parmi eux, en pleine discussion avec l'annonceuse Sheila Cannavaugh. Son sourire éclatant s'efface lorsqu'il aperçoit Théodore Dewtailer rejoindre le groupe de personnes sur l'espace détente. Stanley s'excuse auprès de son interlocutrice, et se dirige vers la Dream Machine. Il se racle la gorge, et se poste face à Detwailer:

Stanley: Hem... bonjour, Théodore.

Stanley essaye de paraître détendu.

Stan: Je t'offre un café ? Un thé ?

Théodore le regarde, et sourit:

Théo: Ah, sacré Stanley, enfin revenu dans le droit chemin hein? Bien sur que tu peux m'offrir un café et un thé, je t'en prie.

Théodore accentue son sourire.

Stanley: Tu sais Théodore, je voulais m'excuser pour mes propos un peu... excessifs de la dernière fois. Je me suis conduit en gosse jaloux et prétentieux, ça ne me ressemble pas du tout. Tu as raison, nous sommes du même bord, nous devons nous serrer les coudes. Pas de mesquineries entre nous!

Stan sélectionne un café long pour la Dream Machine.

Stanley:Je crois que c'est à cause de nos récentes déconvenues face aux sbires
de Kronos. Et puis, il y a sans doute le trac et l'angoisse due à mon match pour le vice championnat. C'est la troisième fois que j'essaye d'accéder à ce titre, et j'espère vraiment que cette fois-ci sera la bonne.


L'athlète désigne Théodore de la main.

Stan: Et n'empêche, je dois dire que ça fait quelque chose de faire alliance avec une des plus grandes stars de la compagnie, un ancien champion suprême! C'est un honneur pour moi, tu sais... J'avais un peu suivi ta carrière avant de venir ici, et j'étais impressionné de pouvoir évoluer dans le même ring que la Dream Machine!

Stanley se met à rire, l’atmosphère semble se détendre.

Théodore secoue la tête affectueusement et sourit:


Théo: Je comprends ce que c'est Stan. Tu sais, moi aussi j'ai été un jeune lutteur comme toi qui aurait pu être impressionné par un grand lutteur sur le ring. Je comprends très bien ce que c'est: combattre avec une grande star, c'est quelque chose. Je ne serais pas moins impressionné si je combattais avec moi. D'ailleurs, je suis très content de lutter à tes côtés. Aider un petit jeune à s'installer en haut, le faire progresser en luttant avec moi, c'est quelque chose dont j'ai toujours rêvé. Etant ce que je suis, j'ai réalisé mon rêve. Et le tien par la même occasion je suppose.

Il sourit à nouveau.

Théo: Je t'ai de toute façon tout de suite pardonné mon cher Stan: la fouge de la jeunesse t'as emporté: je ne pouvais décemment pas t'en vouloir!

Il lui ébouriffe les cheveux.

Stan: Merci, Théodore.

Stanley lève son café pour porter un toast.


Stan: Allez... buvons à notre revanche sur la Brigade K, et au plus grand show de l'année... Honor and Glory!

Théo lève son verre aussi.

Théo: Oui, à notre future réussite, et grâce à moi, tu pourras te rapprocher des sommets Stan!

Il veut boire son verre, mais il se rend compte qu'il est solide. Il boit donc son café.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Last Wolves
Star
avatar

Nombre de messages : 510
Date d'inscription : 17/03/2010

MessageSujet: Re: PROMO   Mar 28 Juin - 18:16

Moteur vrombissant, capot ouvert, cheveux au vent. Nous quittons un univers pour entrer dans un autre, inconnu.
Pas par envie, mais surtout par sécurité. Nous sommes désormais traqués. Par qui ? Je n'en sais foutre rien.

Changement de vie, toujours à la recherche de mon passé.
Identité sans nom, souvenirs sans visages, sans images. Le néant.

Des mois de recherches, d'indices, envolés. Quelqu'un se donne beaucoup de mal pour me nuire, mais il reste un mystère entier. Un chasseur tapi dans l'ombre, attendant une seule erreur de notre part pour nous éliminer, pour nous faire retourner dans l'anonymat le plus total.

Comme si cela ne suffisait pas, cet individu semble prendre un malin plaisir à me viser, moi. A me faire tourner en bourrique.

La fatigue l'avait gagnée. Elle dort maintenant d'un sommeil sans rêves, nullement affectée par la vitesse de la Mustang et le vent faisant virevolter ses longs cheveux noirs. Nous pensons à l'opposé. Je m'accroche à mon obsession de découvrir mon passé, elle préfère se tourner vers l'avenir. Mais elle a toujours cette envie de savoir, de découvrir, de se révéler. J'admire sa force intérieure sous un sourire charmeur.

Ce qui m'inquiète, ce n'est pas le tueur qui en a après nous, les Alphas. Ni cet inspecteur Isaac C. Burns qui le suit partout, trop zélé, obsédé par sa conviction de voir en moi ledit meurtrier au point de ne pas me lâcher d'une semelle.

Non, ce qui m'inquiète, c'est l'absence de coup de téléphone venant d'un certain numéro anonyme. De là à affirmer que l'ange gardien s'est envolé vers d'autres cieux, il n'y a qu'un pas que je ne franchirai pas encore. Je suis vulnérable, je me dois de protéger nos arrières, et de persévérer dans ma quête désespérée. Et trouver un autre travail.

Un autre travail, un autre changement. Nous laissons la FWE et la SoW derrière nous. Je laisse Desmond Gekko derrière moi. Gekko… Desmond Gekko. Toujours autant de haine incompréhensible faisant parcourir un frisson tout au long de mon corps. Je le recroiserai, un jour. Je ne serai pas en mesure d'expliquer cette affirmation, mais il viendra, tôt ou tard. Car ce n'est pas fini, nous n'avons pas fini. Il détient des informations sur moi, sur mon passé, je le sais, je le sens. Cette haine commune n'est pas futile, elle est innée, ancrée au fond de nous. Même cette amnésie n'avait pas empêché cette émotion néfaste envahir mon corps, bouillir mon sang. Je dois trouver la réponse à cela.

Nous faisons route vers une autre cité, un micro-état dont je n'avais jamais entendu parler jusqu'à présent. Menée par une personne possédant également une fédération de lutte. La lutte, seule ligne directrice n'ayant pas changée. Suis-je prédestiné à être lutteur ? En étais-je un avant le blackout total de ma mémoire ? Possible. Probable. Et cela expliquerait mes aptitudes pour le combat. La seule différence avec la FWE ou la SoW, c'est l'absence d'un ange gardien, de quelqu'un préparant tout pour mon arrivée. Pas d'abri, pas de travail, je ne sais même pas si la direction de la FGB va me proposer un contrat. Alicia a quitté ses études pour me suivre, car ensemble nous sommes plus forts, plus soudés. Nous avons le même but.

Je n'aime pas cette impression que j'ai en ce moment. Cette sensation qu'on nous observe, qu'on nous suit. Une Dodge Challenger R/T noire nous suit depuis près d'une demi-heure. Des vitres teintées de noir m'empêche de distinguer son conducteur, il est seul. Je verrai bien ce que cet individu mijote, nous sommes bientôt arrivés à destination.

Douane passée, une formalité, nous sommes en règle. Heureusement pour nous. L'autre également. Ce n'est plus une simple coïncidence. Reste à trouver notre chemin dans l'inconnu. Nous n'en aurons pas le temps. La Challenger nous engage, m'obligeant à m'arrêter afin d'éviter la queue de poisson, réveillant en sursaut Alicia. Le conducteur sort du véhicule.

Comme un pitbull enragé, il ne lâche jamais sa proie.


Alicia : Quand va-t-il arrêter de nous harceler ?

Alpha : Quand il me verra derrière les barreaux pour l'éternité, je suppose.

Isaac C. Burns, inspecteur de police à Baltimore. Le même m'ayant coffré par deux fois pour des crimes que je n'ai pas commis. Persuadé que j'en suis l'instigateur.

Alpha : Que voulez-vous, inspecteur ?

Isaac : Simplement te laisser un message, Harmore, et aussi faire en sorte qu'il soit bien ancré dans ton crâne, histoire de ne pas l'oublier. J'ai rendu ma plaque. Tu sais ce que ça veut dire ? Que je suis libre vis-à-vis de la loi. Plus de vice de procédure, plus de limites, plus de chaînes. Complètement libre pour te suivre comme une ombre, tu comprends ça ? Je sais que c'est toi le meurtrier ! Tes petits numéros d'amnésique ne marchent pas avec moi, c'est du pipeau, du vent !

Alpha : Et bien allez-y, prouvez-le ! Sinon laissez-moi tranquille… ou j'appelle la police.

Isaac : Là tout de suite, non, j'ai aucune preuve sous la main. Mais j'en trouverai, Harmore, sois sûr de ça.

Je ne l'ai pas vu venir. Le coup est parti tellement vite. Nez cassé, je saigne. Excellent moyen de me souvenir de ses paroles, en effet. La main d'Alicia posé sur mon bras gauche, me dissuade de répliquer, mais je retiens le message pour plus tard, le fixant du regard avec une pointe d'animosité.

Isaac : Maintenant que j'ai toute ton attention, écoute-moi bien, Harmore.

Je suis toute ouïe, connard.

Isaac : Où que tu ailles, je serai là, pas loin. Je serai là quand tu boufferas, je serai là quand tu boiras, je serai là quand tu baiseras ou quand tu dormiras. Tu essaies de me semer, je te retrouverai. Tu me mets les bâtons dans les roues, je ferai la même chose. Je serai ton ombre.

Ou mon nouvel ange gardien.

Isaac : Je ne te lâcherai pas la grappe jusqu'à ce que je te coince en flag ! Sur ce, je vous souhaite une bonne journée.

C'est ça, fais le mariole. Raye ma voiture avec ta clé. Et barre-toi. Ce sera renvoyé dans ta face avec les intérêts. Mais je ne ferai rien… pour le moment. Tu me seras peut-être même utile sans le savoir. Tu auras même ce que tu auras toujours voulu, à savoir coincer le tueur.

En fin de compte, je pourrai même passer l'éponge comme j'essuie en ce moment le sang coulant des orifices de mon nez.


Alicia : Quelle enflure…

Alpha : Laisse. Nous avons des choses plus importantes à faire. Allons à la FGB.

On se retrouvera.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gentleman Truck
Star
avatar

Nombre de messages : 662
Date d'inscription : 13/05/2011

MessageSujet: Re: PROMO   Mer 29 Juin - 0:49

Une nouvelle fois après un show de grande qualité digne des plus grandes séries à succès (Oui, les narrateurs peuvent aussi demander des augmentations), le staff technique de la FGB démonte le ring, le titantron et autre bureau de Kronos afin de reprendre la route. Accompagné par un caméraman qui pense naïvement que des heures supplémentaires pour son travail d'après Countdown, Jiji, grand interviewer de son état, slalom entre les techniciens. Il cherche visiblement quelqu'un. Se déplaçant à la manière d'un grand félin, il fouine à droite à gauche, renifle sous les casquettes des travailleurs, observe les mouvements de meubles. Il est tellement concentré sur sa chasse qu'il manque de se prendre un projecteur dans la figure. Finalement, c'est en traversant la grande salle de l'aréna pour entrer dans le parking que le journaliste trouve enfin sa proie. Un homme grand, arborant une casquette rouge, une gilet en jean et une enceinte gigantesque. Il s'agit d'un camionneur, mais pas n'importe lequel, le plus gentleman et lutteur d'entre tous : Gentleman Truck. Tendant le micro vers le grand gentilhomme (certes pas plus gentil qu'Ankaa), Jiji déclare :

Jiji : Truck ! Je vous trouve enfin ! Vous avez entendu la nouvelle durant le show d'aujourd'hui ?

Gentleman, portant toujours une enceinte aussi lourde que lui, s'arrête et se tourne comme il peut vers la caméra, montrant son visage en sueur. Il sourit alors à la caméra et répond :

Truck : Bien le bonjour, Jiji. J'en suis navré, mais j'avoue avoir manqué une partie du show aujourd'hui. J'ai eut des soucis à l'aéroport de Pittsburg. La douane trouvait que le transport d'une tonne cinq de chocolat en provenance de Suisse était suspect. Qu'elle est cette nouvelle dont vous me parlez ? Firefighter et Tigerclaw ont enfin un match officiel pour Honor & Glory IV ?

Jiji : Oui, mais ce n'est pas tout. C'est officiel, Bill Random et vous allez vous affronter lors de ce même PPV, pour une place au Only One Survive !

Une telle information semble surprendre le camionneur. Il aurait pu sauter de joie, mais le poids de l'objet qu'il transporte lui permet juste d'avoir un sourire jusqu'aux oreilles :

Truck : Voilà une grande nouvelle ! Depuis le temps que j'attendais de mettre un coup de frein aux agissements de ce vil personnage ! Si vous saviez à quel point je suis ravi ! Surtout qu'elle vient s'ajouter à une autre bonne bonne que j'ai reçu plutôt dans la journée.

Jiji : Comment ça ?

Truck : Voyez-vous, suite à toutes les magouilles de Random, j'ai décidé de ne pas venir seul à Honor & Glory IV. J'ai fait appel à un ami à moi qui surveillera les agissements de BOZO ou tout autre employé qui se trouvera en ringside aux côtés de Bill lors du PPV.

Jiji : Ah bon ? Qui est-ce ?

Truck : Regardez-vous souvent l'UCW, mon cher Jiji ?

Jiji : Vous rigolez ? Depuis que Kronos y est, il oblige tout le monde à la regarder sous peine de faire un tour dans la loge des Beastlords. On a déjà perdu Bob Bobby comme ça.

Truck : Vous avez donc entendu parler d'un homme plutôt spécial qui s'est battu là-bas. Un prédateur volant venu battre tous les êtres aussi vils et mesquin que Bill Random.

L'interviewer réfléchit alors comme certains d'entre vous qui pensiez que Gentleman parlait d'un légionnaire :

Jiji : Attendez...vous parlez d'un lutteur masqué et habillé tout en bleu ? Ah, j'ai oublié son nom. Comment s'appelle-t-il déjà ?

Truck : C'est simple, pour le savoir, regardez en l'air.

D'un geste de la tête, Truck indique au reporter et à son caméraman de regarder le sommet de l'enceinte qu'il porte. Debout dessus, figé dans une pose presque super-héroïque, un homme masqué et habillé en bleu regarde droit devant lui. L'acronyme S.F cousu sur son haut ne peut signifier qu'un seul nom...

Jiji : Super Falcon !

C'est qu'il suit bien ce Jiji. Ce lutteur chasseur de Rudos à l'UCW est donc le renfort de Truck pour Honor & Glory IV. Bondissant du haut de son piédestal, Super Falcon atterrit devant l'interviewer et déclare tout en faisant des mimiques digne d'un Great Sayaman :

Falcon : En effet, c'est moi, The Winged Savior, Super Falcon ! Le prédateur volant redouté de tous les Rudos dans toutes les fédérations de lutte de ce monde et des autres ! Je suis sorti de ma retraite pour aider mon grand ami Gentleman Truck pour enfin avoir le duel qu'il mérite contre l'infâme Bill Random !

Jiji : C'est étrange. Vous semblez beaucoup plus petit que dans mes souvenirs.

En effet, le luchador a comme rétrécit depuis son passage à l'UCW. Pas démonté pour autant, le sauveur ailé répond simplement :

Falcon : C'est la télé ça, ça fait paraître plus gros qu'ils sont réellement...sauf Mask Marvel.

Truck : Tu n'as pas à te justifier Falcon. Tiens, tu me tenir ça pendant que je finit de discuter avec Jiji ?

Le camionneur tend alors l'enceinte géante à son camarade. Ce dernier déglutit en voyant la masse qu'on lui demande de porter, nettement supérieur à la sienne :

Falcon : Tu es sûr que je peux le faire ?

Truck : Bien sûr, en utilisant ta volonté ! Tu sais, ta forte volonté !

Le lutteur masqué semble avoir comme un déclic à l'entente de ces mots (étrange, non ?). D'un geste déterminé, il hoche la tête et attrape l'enceinte. Comme par miracle, le petit gars la maintient soulevé tandis que Truck se tourne vers l'interviewer :

Truck : Vous voyez, maintenant je suis sûr que j'aurai un défi en un contre un face à Bill Random.

Jiji : En effet. Avez-vous autre chose à dire à ce vieux Bill ?

Truck : Oui. Random, comme je t'es déjà annoncé, mon côté gentilhomme a laissé la place à mon côté camionneur ! A Honor & Glory IV, je vais t'emmener faire un dernier tour de conduite avant de mettre un point final à nos différends ! Et quand je dis poing, je parle bien sûr d'une grosse paluche de routier entrain de te rouler sur la gueule ! Bonne route jusqu'à New York, Bill, car le péage va faire mal !

Gentleman montre son poing ganté sur lequel on peut lire le mot péage et sa détermination à la caméra. Puis, il se tourne vers Jiji et dit en le saluant :

Truck : Bon, ce n'est pas tout ça, mais j'ai du travail. Ah bientôt Jiji. Allez viens Falcon, on a de la route à faire !

Le lutteur routier se retourne et s'en va vers son camion, suivit par Falcon qui avance difficilement en tenant l'enceinte dans ses bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Iconoclast
LEGENDE
avatar

Nombre de messages : 1863
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: PROMO   Mer 29 Juin - 20:13

La video démarre directemment en coulisse, avec Stanley face à la caméra.

Stanley: Elena Irons, après ce qu'il s'est passé entre nous au dernier Countdown, je me devais de prendre la parole. Je m'exprime donc aujourd'hui pour te dire que je crois avoir saisi le message que tu veux faire passer derrière ces attaques depuis plusieurs semaines. Alors que je me suis comporté en challenger loyal et fair-play, en prétendant sérieux, toi tu n'as eu de cesse de me surprendre et de te poser en dominatrice. Mais je ne suis pas dupe, Elena.

Stanley a un petit sourire en coin, comme si il riait intérieurement d'une plaisanterie.

Stanley: Ecoute, ce que je vais dire va peut-être te paraître cruel, humiliant même, mais... ça ne peut pas marcher entre nous. J'ai bien surpris tes regards fugaces, tes battements de cils alors que tu me passais le relais, je t'ai même vu te mordre la lèvre inférieure alors que je gisais au sol. Je sais reconnaître des signes qui ne trompent pas, et ça me fait d'autant plus mal de devoir te faire de la peine.

L'expression de Stanley change, devient plus grave, plus préoccupée. Il soupire d'un air désolé, presque honteux.

Stan: Je le savais, pourtant, je le savais... je savais qu'entre nous, ça allait être plus fort, plus intense que de la simple compétiion sportive. Tu cherches à avoir le dessus sur moi, et pourtant tu veux me faire réagir, tu veux que je réponde à tes attaques, que je vienne à toi. En d'autres circonstances j'aurai volontiers répondu à tes attentes, mais je ne peux pas. Nous ne pouvons pas faire ça, Elena. Nous n'avons pas le droit!

Stanley se passe la main dans les cheveux, l'air boulversé.

Stanley: Je reconnais que la situation est plutôt tentante. Mais toi et moi, on sait tous les deux que cette histoire n'a pas lieu d'être. On pourrait se tromper... on pourrait souffrir, et se faire souffrir l'un l'autre! Ca n'en vaut pas la peine, Elena, crois-moi!

Nous devons en rester à des rapports purement et simplement professionnels, pour le bien de la compagnie, pour le bien du sport, et par étique. Si après Honor and Glory, nous n'arrivons pas à dépasser nos sentiments et surtout cette attirance physique si profondemment réciproque, je crains que nous ne devions demander à la direction de prendre des mesures. Et je te le dis tout de suite Elena, je ne quitterais jamais la FGB pour toi.

Mais après tout, nous sommes adultes et responsables, nous sommes de grandes personnes... nous pourrions accepter cet état des choses et devenir amis, voire même bons amis. Je ne demande pas mieux que de te connaître Elena, ainsi que tes amies Melina Sex... heu pardon, Sax, Arya Kay, que j'ai déjà eu l'occasion de rencontrer par le passé, et la jeune et pétillante Christie Ravenstone.

Stanley se tait et ferme les yeux, dans une attitude de recueillement pudique.

Stanley: Si seulement il n'y avait pas cette ceinture de championat entre nous deux, comme ça serait simple... mais là, il s'agit du Vice Championnat! Le Vice Wrestling Heavyweight Championship. Je... je ne peux pas y renoncer. Pas maintenant. Je suis vraiment... désolé, Elena.

Stanley expire à pleins poumons, s'adosse à un mur.

Stan: Haaa... Théodore, est-ce que c'est aussi dur d'atteindre la gloire ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: PROMO   

Revenir en haut Aller en bas
 
PROMO
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 40Aller à la page : 1, 2, 3 ... 20 ... 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Sets] Promo Toa Mahri à Leclerc
» pour les militaire promo sur hlj
» deck a battre promo !
» pneu promo
» K7 VHS promo Super Nintendo Officielle

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
L'élite :: En coulisse-
Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Sauter vers: